Hillary Clinton est la candidate démocrate, et ça fait réagir le Web

Entre haine et amour, Internet s'est déchaîné sur l'élection de la première femme démocrate aux États Unis.

Hillary Clinton est la candidate démocrate, et ça fait réagir le Web

Hillary Clinton est devenue hier, mardi 26 juillet, la première femme candidate aux présidentielles pour le parti démocrate aux États-Unis. Derrière cette victoire se trouve tout un symbole : oui, il est aujourd’hui envisageable que le prochain président de ce pays soit une présidente !

Rien n’est pour autant joué. Si une bataille est gagné, ce n’est pas une finalité : depuis que son parti l’a élue, son principal concurrent Donald Trump l’a dépassée dans les sondages…

Alors des réactions à cette grande première, il y en a eu tout un paquet. Tour d’horizon de ce qui s’est dit après l’élection de cette candidate qui est loin de faire l’unanimité.

Hillary, candidate démocrate : un symbole mal-aimé

Si Donald Trump fait parler de lui par ses propos profondément problématiques que ce soit sur les femmes ou l’immigration, Hillary Clinton est décriée pour ses positions qu’elle a tenu dans le passé : pro-guerre en Irak, elle s’est également exprimée pour le maintient de la peine de mort mais semblerait être revenue sur ses propos par la suite.

Mais le vrai souci auquel elle est confrontée, c’est un public de haters qui n’aiment pas sa personne, au-delà de sa politique. Slate a même écrit un article il y a quelques jours donnant la parole à celles et ceux de son parti qui ne l’aiment pas : on la dit fausse démocrate, n’aimant pas les gens ou tout simplement désagréable.

Si elle se fait tirer dessus dans son propre parti, elle se fait aussi tacler par d’autres par exemple avec le mème du Spicy Boi qui consiste à commenter ses posts Instagram avec ces mots pour se moquer d’elle … L’idée derrière est qu’elle ne puisse même pas comprendre qu’on se moque d’elle.

Hillary Clinton, candidate démocrate : du soutien sur la twittosphère

Mais derrière ce tourbillon de haine, Hillary reçoit du soutien, par exemple sur Twitter qui n’hésite pas à lui rendre hommage.

Le New York Times affiche ainsi une photo où l’on voit des femmes brandir une pancarte « Girl Power » et titre : Les démocrates on fait d’Hillary Clinton une élue historique.

Et ce sentiment de joie immense, de symbole qui enfin arrive en 2016, le New York Times n’est pas le seul à l’avoir ressenti.

Quelle chance nous avons d’être en vie là tout de suite !

Nous sommes ici. Nous avons fait l’Histoire.

Ce n’est pas un grand moment pour les femmes. C’en est un pour les femmes et les hommes, au-delà de la politique. 

Cette fille voulait être astronaute, la NASA lui a dit qu’ils n’acceptaient pas les filles.
Ce soir nous l’avons élue candidate aux présidentielles.

L’année de sa naissance, les femmes se battaient encore pour obtenir le droit de vote. Si vous pensez que je ne pleure pas, vous avez tort.

the moment it became real

A photo posted by Lena Dunham (@lenadunham) on

Lena Dunham en larme avec l’actrice America Ferrera, « au moment où c’est devenu réel »

Hillary Clinton, candidate Démocrate : Internet restera le royaume des blagues

Internet sera toujours Internet et faire des blagues sur un sujet, c’est sa spécialité.

Elizabeth Banks fait un discours pendant l’élection : « Hillary est contrôlée par les Banks »

Ce petit animal est sceptique vis-à-vis d’Hillary mais comprend à quel point Trump est démoniaque

Personnellement, je décide de retenir principalement ce si beau symbole qui fait rêver. Après tout, au cours de son discours, la démocrate a tenu des propos à la douce saveur d’empouvoirement.

« Et s’il y a des petites filles qui sont restées debout jusqu’à cette heure tardive pour regarder, laissez-moi juste leur dire : je pourrais devenir la première femme Présidente, mais l’une d’entre vous est la prochaine. »

Bien dit !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gringo
    Gringo, Le 27 juillet 2016 à 14h30

    Allemagne: Angela Merkel
    Royaume-uni: Theresa May
    Il ne manque plus qu'Hillary Clinton aux USA et Martine Aubry en France et


    WHO RUN THE WORLD?

    GIRLS!

Lire l'intégralité des 0 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)