Ces questions qu’on n’ose pas trop poser aux hétéros

L'hétérosexualité, ce n'est pas forcément facile à comprendre. Tout le monde ne connaît pas de personne hétérosexuelle, et il est difficile de démêler clichés et réalité. Voici un petit guide pour en savoir plus !

Ces questions qu’on n’ose pas trop poser aux hétéros

 

Article publié le 5 juin 2013
Cet article a été validé par la Brigade du Second Degré. Merci d’en tenir compte.

On a tous un ami comme ça : sympa, drôle… mais surtout hétérosexuel. C’est peut-être un pote, mais tu te poses toujours une foule de questions quand tu le vois. Tu n’oses pas lui demander des détails, et tu es vraiment soulagé-e quand quelqu’un demande enfin des informations. Alors ne t’inquiète pas, je suis là pour t’aider !

« Mais… entre vous, c’est de l’amour ? »

T’inquiète, c’est pas juste pour taktak.

Bah oui, c’est quand même LA question ! Comment des femmes pourraient-elles aimer des hommes (et vice-versa) ? Ils sont tellement différents les uns des autres Mais malgré leurs différences physiques et intellectuelles, les hétéros ont des sentiments ! Ce ne sont pas forcément des bêtes de sexe qui aiment « manger les moules avec des frites » : les hommes aiment les femmes, et inversement proportionnel ou égal.

« Oui mais… comment vous faites au lit ? »

Rassurez-vous, les hétéros utilisent les mêmes positions que nous, avec certaines variantes, mais rien de bien méchant ! C’est un mélange entre « jeu de mains, jeu de vilains » et « regardons dans la même direction mon chéri ».

La légende raconte que les femmes hétérosexuelles n’ont quasiment jamais d’orgasme avec un homme, car elles n’ont pas rencontré la femme qui aurait pu leur faire découvrir les joies de l’amour saphique. Cette idée reçue est aussi véridique que la présence d’alligators dans les égouts de Paris.

Le costume hyper-réaliste qui a inspiré la légende (info non vérifiée)

« Ça vient d’un traumatisme ? »

Il semblerait que l’hétérosexualité provienne d’un amour véritable et d’un désir profond envers une personne d’un sexe différent. Donc cela ne vient pas d’un manque de tripotage dans les vestiaires de foot pour les garçons, ou d’un trop grand visionnage de Dirty Dancing pour les filles.

« Comment vous faites pour avoir des enfants ? »

Question difficile, car ici, il n’est pas question de PMA, de don de sperme, de mère porteuse ni même de visite à une clinique des Pays-Bas ! Mais mieux qu’une explication fallacieuse, un schéma :

– Dessin via

« C’est peut-être une phase, non ? »

Eh non mes agneaux, ce n’est pas comme une crise d’adolescence ! On ne se réveille pas un matin, hétéro pour vingt-quatre heures ou six mois. Vous avez trop regardé Freaky Friday et autres Trente ans sinon rien !

« J’ai un-e ami-e hétéro, je devrais te le/la présenter ! »

Non. Définitivement non. Les hommes hétérosexuels n’aiment pas toutes les femmes, et vice-versa ! Garde tes ami-e-s là où ils sont. On n’essaie pas de faire copuler des escargots, là : l’hétéro sait se débrouiller.

Bon, par contre, si tu connais deux hétéros célibataires qui ont d’autres points communs que leur orientation sexuelle, n’hésite pas, tu peux jouer les entremetteuses.

Il ne faut pas croire tout ce que disent les pubs.

« J’aimerais trop avoir une expérience hétéro, ça doit être trop marrant… tu crois que je devrais ? »

C’est vraiment trop marrant, en effet ! D’ailleurs, les hétéros ne sortent ensemble que pour s’éclater la rate à force de rire de la situation, tellement ça leur semble dérisoire et futile.

Je te laisse réfléchir très fort à cette question en passant ta tête sous l’eau froide, la réponse viendra à toi, j’en suis sûre.

Voilà, j’ai répondu à toutes tes interrogations je l’espère ! C’est un important flux de données que j’ai partagé avec toi, j’en ai conscience. Mais ce soir tu te coucheras avec le sourire car ton ami hétéro n’aura plus aucun secret pour toi. Et cet ami, d’ailleurs, il n’est pas que ça, il est tout comme toi, et n’est pas défini par son orientation sexuelle.

Tu aimerais, toi, qu’on ne te parle que de ça en société ? Que tu perdes ton identité pour ne devenir qu’un gay ou une lesbienne ? Bien sûr que non ! Et tes amis hétérosexuels sont pareils ! Alors n’oublie pas cette petite leçon.

Pour aller plus loin…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 70 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Magnus
    Magnus, Le 28 novembre 2016 à 10h54

    Je l'ai lu et relu plusieurs fois... C'est toujours aussi bon :')

Lire l'intégralité des 70 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)