Queer Eye, l’émission Netflix qui fait pleurer les hommes (et moi, aussi)

Queer Eye, ancienne téléréalité américaine des années 2000, renaît sur Netflix. À chaque épisode, les 5 héros prennent soin d'un homme un peu paumé, et à chaque épisode, Mymy a fini par pleurer.

Queer Eye, l’émission Netflix qui fait pleurer les hommes (et moi, aussi)

En 2003, la chaîne américaine Bravo lançait Queer Eye for the Straight Guy, une téléréalité fort novatrice pour son époque.

Cinq hommes homosexuels, avec chacun sa spécialité, étaient dépêchés chez un mec hétéro ayant quelque peu lâché prise au sujet de son apparence, son hygiène et sa confiance en lui.

La tornade Queer Eye lui faisait un makeover complet, laissant dans son sillage des idées reçues un peu remises en question et un inconnu ayant pris confiance en lui.

À gauche, c’est Carson Kressley, bien connu des fans de RuPaul’s Drag Race

Queer Eye for the Straight Guy a pris fin en 2007, mais l’émission a pu renaître de ses cendres tel un phénix, grâce à Netflix !

Nouvelle équipe (toujours les Fab Five), nouvelle devise et nouveaux hommes à sauver : j’ai regardé tous les épisodes de Queer Eye version 2018, et putain, qu’est-ce que j’ai pleuré.

Queer Eye version 2018, la nouveauté Netflix

Netflix a donc réuni de nouveaux Fab Five pour relancer Queer Eye, et ils sont tous si chouettes !

De gauche à droite, faites la connaissance de…

  • Bobby (architecture, déco et design)
  • Karamo (culture et confiance en soi)
  • Antoni (nourriture et nutrition)
  • Jonathan (coiffure, hygiène et beauté)
  • Tan (mode)

Je les aime TELLEMENT.

À chaque épisode, cette joyeuse équipe prend la route pour une nouvelle ville de Géorgie (l’État où se déroule toute la première saison). Direction : la maison d’un homme qui a été inscrit par un ou une proche à l’émission.

Un grand-père qui s’est laissé aller, un jeune afro-américain ayant peur de faire son coming-out, un flic pro-Trump, un créateur de start-up d’origine indienne… les profils sont très variés !

Mais Queer Eye, ce n’est pas qu’un relooking. Ce n’est pas que de l’apparence. C’est une dose de positivité et de confiance en soi qui fait tant de bien.

Queer Eye, respiration nécessaire

Les hommes dont s’occupent les Fab Five ont tous un point commun : une trouille monstre, couplée à une fatigue immense.

Ce sont des mecs qui n’ont jamais vraiment pris soin d’eux, n’ont jamais pris le temps d’un massage ou d’une séance au spa, qui se sont lancés un jour dans leur vie d’adulte et n’ont plus jamais pris de pause.

Certains ont plus de temps libre que d’autres (il y a un père de 6 enfants qui cumule deux jobs !), mais aucun ne sait comment l’utiliser pour se faire du bien, au lieu de simplement tuer le temps, souvent en picolant.

Le plus beau cadeau que les Fab Five font à ces hommes, ce n’est pas tant un sens du style, une recette de guacamole ou de l’huile pour barbe, c’est cette info inédite : ils ont le droit de prendre du temps pour eux.

Queer Eye et les évolutions de la masculinité

Avec délicatesse et humour, les Fab Five abordent des hommes pour leur insuffler une dose de confiance en eux.

Que ce soit pour avoir le courage de sortir du placard, pour trouver leur place dans un milieu un peu plus huppé que d’habitude ou pour rendre leur mère fière, tous ces mecs ont besoin d’un petit boost fort bienvenu.

Les animateurs sont tous différents, et pour chaque « candidat », il y a un lien qui se crée, une résonance particulière donnant l’impression d’une rencontre brève, mais qui marque pour longtemps.

Quand on parle de role models positifs, on pense souvent à des femmes fortes, qui sauront inspirer les jeunes filles à s’extraire des carcans imposés par la société pour devenir la meilleure version d’elles-mêmes.

Mais les Fab Five sont aussi des role models pour les hommes qu’ils aident, et pour les spectateurs. Ce sont des types bien dans leurs baskets, ayant eu le courage de vivre leur vie pleinement, en se concentrant sur leur vision du bonheur.

De façon positive et discrète, ils redéfinissent subtilement les limites de la masculinité et savent trouver chez chaque candidat le levier qui leur donnera confiance en eux, en leur potentiel.

Queer Eye, la politique du bonheur

Queer Eye n’est pas une télé-réalité politique. Et en même temps, elle l’est.

Dans l’épisode avec le flic qui soutient Trump, Karamo, afro-américain homosexuel, passe du temps à discuter avec lui des tensions entre les Noirs et la police aux États-Unis.

Ils n’ont pas la même vie, mais tombent d’accord sur un point : cristalliser les tensions attise la haine, et ce n’est que par le dialogue que les choses évolueront.

Plus qu’aucun autre, cet épisode est représentatif de la nouvelle devise du show :

« L’émission originale se battait pour la tolérance. On se bat pour l’acceptation. Le but est de trouver nos points communs, et non nos différences. »

Dans un autre épisode, celui avec le père (très croyant) de 6 enfants, une délicate discussion le lie à Bobby, qui a eu du mal à concilier sa foi et son orientation sexuelle.

Queer Eye connaît ses limites et ne se lance jamais dans un grand débat de fond sur la politique, mais à sa façon, elle tisse des liens entre des groupes qui se déchirent dans l’Amérique de Trump.

Pourquoi j’ai pleuré à chaque épisode de Queer Eye

C’est un peu pour tout ça, au final, que j’ai pleuré devant CHACUN DES ÉPISODES de Queer Eye 2018.

Parce que j’ai vu un mec submergé par la vie reprendre pied, inspirer des bouffées d’air et se remettre à avancer.

Parce que j’ai vu de la solidarité masculine positive, emplie de vulnérabilité, d’humour, de tolérance, et de délicatesse.

Parce que ces gens qui ne me ressemblent pas sont tout à fait comme moi, et ne veulent qu’une chose, au fond : avoir droit au bonheur, être aimés, ne pas être seuls.

Queer Eye reviendra sur Netflix !

Très bonne nouvelle, Queer Eye a été renouvelée et reviendra sur Netflix pour une saison 2 !

Vous pouvez donc vous enchaîner tous les épisodes déjà sortis sans honte (et peut-être plus d’une fois, je ne vous jugerai pas). Les Fab Five ne vont nulle part.

LA FÊTE

Des hommes et des émotions

Si Queer Eye vous tente, vous aimerez sûrement…

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Dame Verveine
    Dame Verveine, Le 24 août 2018 à 12h18

    J'ai commencé cette émission hier, et en plus de tout ce qui a été dit, je trouve ça super chouette qu'ils aillent voir les coiffeur.euses du quartier ou de la ville dans laquelle habitent les participants, et que certaines fringues ou produits de beauté viennent de grandes surfaces (saison 1 épisode 5 par exemple, avec le papa de famille nombreuse). Ce qui m'a toujours saoulé avec les émissions de relooking c'est ce côté inaccessible avec les trente mille produits et vêtements que les personnes ne pourraient pas s'offrir en vrai. Là, ya des après-shampoings de grande surface et ils y trouvent même des jeans, des chemises sympa... C'est cool !

    Et pas de "c'est moche" ou "ça va pas du touuuuut ma chériiiiie" comme cristina cordula, au contraire je les trouve vraiment bienveillants !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!