« Que du bonheur », une enquête qui donne la parole aux 18/35 ans

Un enquête en ligne donne la parole aux Français•es de 18 à 35 ans sur leur rapport au bonheur. Tout le monde peut participer jusqu'au 31 octobre. Détails sur ce projet qui a vocation à faire bouger les choses !

« Que du bonheur », une enquête qui donne la parole aux 18/35 ans

La recette exacte du bonheur n’existe pas mais on peut s’en doute s’en rapprocher.

Le but de l’enquête Que du bonheur est de comprendre ce qui rend les Français•es de 18 à 35 ans heureu•x•ses. Il s’agit d’un questionnaire de cent questions posées sur six thèmes principaux dont la place du travail, l’importance de l’argent ou notre rapport aux autres. Tout le monde est invité à répondre.

Pour celles et ceux qui auraient un peu peur de s’exprimer, rassurez vous : c’est 100% anonyme. Seuls sont demandés, à des fins statistiques, l’âge, le genre (il est possible de se désigner comme non-binaire) et le code postal du/de la répondant•e.

À la tête de ce projet, on retrouve le collectif Génération Cobayes aidé par Domplus, un acteur de l’intermédiation dans le domaine de la santé… Et le résultat, ça donne cette enquête !

Que du bonheur, une enquête d’une envergure rare

L’enquête se finit le 31 octobre et le but est de toucher un million de jeunes.

Par la suite, l’idée est d’alerter les décideurs politiques et économiques sur ce qui compte vraiment pour les jeunes.

« L’ambition de cette mobilisation, à quelques mois des élections présidentielles, est de faire entendre aux décideurs politiques et économiques ce qui compte vraiment pour les 18-35 ans et leur rappeler de ne pas perdre de vue l’essentiel dans la conduite de leurs actions : donner la priorité à la personne (…)

Il s’agit, entre autre, d’alerter les candidats aux présidentielles 2017 sur l’absence du bien-être et des vraies préoccupations des jeunes dans les programmes électoraux politiques et syndicaux, données à l’appui. »

Des résultats consultables en temps réel

La magie d’Internet fait que les réponses sont enregistrées et consultables en temps réel. Un bémol : ces résultats ne sont pas pondérés statistiquement pour ramener les répondant•es à une répartition représentative de la population des 18-35 ans. Le site explique la nuance.

« Si à la question « Ç quel point es-tu heureux ? », il y 30 % de « très heureux » et 20% de « très malheureux », il ne serait pas correct de déclarer que 20% des jeunes Français entre 18-35 ans sont très malheureux.

En revanche sur les milliers de répondants à notre enquête, 20% se déclarent effectivement très malheureux. Vous aurez ainsi une idée des tendances de réponses. »

que-du-bonheur-resultats

Alors, pour participer à la tendance et faire entendre votre voix, c’est par ici !

À lire aussi : « Generation What? », l’enquête sur la jeunesse, s’amarre en Outre-Mer !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • So_Weird
    So_Weird, Le 7 septembre 2016 à 14h15

    Pour le salaire, j'ai mis 2000€.
    Je ne trouve pas ça excessif, pour une personne seule, comme les autres réponses à 2200 etc.
    Après c'est une question finalement très figée, la réponse dépend de plein de facteurs, par exemple de l'endroit où on vit, mais pas que.
    Pour ma propre expérience, et mes galères financières, j'estime que ce salaire me permettrait non seulement de vivre correctement et d'éviter la frustration (devenir indépendante, payer un loyer et mes factures, manger à ma faim, avoir des loisirs) mais également pouvoir mettre un peu de côté pour l'achat d'une maison ou d'autres choses liées au bonheur personnel tel que les voyages etc. Je ne pense pas avoir des exigences "de luxe".
    Et puis, aussi pour envisager d'avoir des enfants, parce que je ne supporterais vraiment pas de mettre au monde un enfant en ayant des difficultés financières (rapport à mon propre vécu familial, je juge personne évidemment).

    Pour le temps de travail, j'ai répondu 30h. Mais à vrai dire je suis du genre à bosser le double si il faut dans le domaine qui me passionne (et c'est ce que je fais). Par contre pour des jobs "alimentaires", je ne me suis jamais donnée cette peine, préférant utiliser mon temps libre pour arriver à faire un jour le métier dont je rêve. Du coup là aussi la réponse n'est pas évidente.
    10 semaines de vacances.

    Sinon globalement j'ai également eu l'impression de donner des réponses très négatives, quand je compare avec les résultats limite ça me fait un choc. Ce n'est pas ce que je perçois au quotidien, avec les gens de mon âge que je côtoie ou que je rencontre, du coup je m'attendais à des résultats plus "modérés" (genre 80% de "Parmi ceux de ton âge, tu penses faire partie de ceux qui ont" = "Le plus de chance d'être heureux dans la vie" :surprised: J'ai trouvé ça plutôt surprenant :) )

    Et l'argent qui, selon le sondage, est "bien, mais pas essentiel", et qui se retrouve très bas dans le classement pour "Ceux qui ont le plus de chance d'être heureux dans la vie". Je trouve que ça tranche un peu avec les salaires/temps de travail rêvés. J'ai pas de honte à avoir mis l'argent assez haut dans ce classement :)
    (Par contre, depuis quand l'argent est une "valeur" ? 0% ont validé cette réponse, ça ne m'étonne pas ^^)

    Sinon je suis contente qu'un sondage pour les "jeunes" ne s'arrête pas à 25 ans, pour une fois :yawn: Merci je me sens moins vieille 8)

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)