« QI » : quand AIDES prend les hommes pour des nouilles

Pour sa nouvelle campagne, AIDES infantilise les hommes dans une vidéo qui les montre devenant plus stupides à mesure qu'ils se déshabillent. Et c'est franchement dommage.

Ce n’est plus un secret pour grand monde : le sexisme, ça ne touche pas que les femmes. Le sexisme c’est aussi dire « les femmes sont comme ci », « les hommes sont tous comme ça », et c’est pile dans ce travers qu’est tombée l’association de lutte contre le Sida AIDES avec l’agence TBWA dans sa nouvelle vidéo à caractère humoristique. C’est censé nous faire rire, nous faire rentrer dans un rapport de confiance, mais ça tombe complètement à plat.

La vidéo part sur une idée très simple : plus les hommes se déshabillent, plus ils deviennent stupides, provoquant le mépris des gens qui les entourent. Ainsi, on peut voir un pilote de ligne moqué parce qu’il mime des roulages de pelle à un mec en costard en train de discuter avec une hôtesse. Normôl : il a retiré sa veste. Arrive ensuite un mec qui décide connement de se jeter contre un distributeur pour faire tomber la canette qui est resté coincée. Ou encore un homme tellement content d’avoir fait un strike au bowling qu’il retire son t-shirt et fait n’importe quoi (perso, quand je gagne un truc, je suis pas loin d’agir comme lui. OÙ EST MON PÉNI’ ?). Enfin, un gars sur le point de copuler montre des capacités intellectuelles proches du néant et oublie la fameuse barrière en latex. Heureusement, une femme est là pour garder les pieds sur Terre… Une vidéo qui se veut complice avec les femmes (il n’y a qu’à voir le petit regard « hihihi quel balourd » à la toute fin) mais qui me donne personnellement envie de me cacher sous mon bureau pendant des semaines :

Alors je veux bien qu’on souhaite s’adresser aux femmes pour un sujet aussi important que le port du préservatif dans une campagne précise, et évidemment qu’il faut prendre le dessus sur un mec qui oublie ou refuse de porter une capote en lui expliquant qu’il est obligé d’en mettre une s’il veut sentir votre intérieur. Mais pourquoi opposer les deux sexes là-dessus, même sous couvert d’humour ? Pourquoi jouer sur les clichés ? Est-ce que la prochaine vidéo ce sera « Les femmes sont trop étourdies. Pensez au préservatif » avec une scénette montrant une fille tellement retournée par un épisode de Sex and the city qu’elle en oublie de se protéger ?

La protection concerne tout le monde, sans différenciation de sexes, ce n’est pas une histoire de sexe féminin consciencieux face au sexe masculin dont l’immaturité fait sourire. Infantiliser les hommes en les faisant passer pour des nouilles ne rend pas le message plus ludique, il le rend moins progressiste et va à l’encontre de tous les efforts qui sont faits pour éradiquer les clichés sur les deux sexes, l’idée que certaines viendraient de Vénus et d’autres de Mars et autres idioties. Face à la protection contre les MST et IST, nous devons tou-te-s être responsables, filles comme garçons, et c’est dommage d’avoir derésponsabilisé les porteurs de pénis parce qu’ils perdraient tout leur bon sens une fois nu. Même pour rire, ça n’a rien de drôle de les faire passer pour des crétins finis : c’est entretenir un stéréotype qui n’a vraiment aucun sens et qui fonctionne encore en terme de genres et pas d’individus. Et c’est d’autant plus décevant venant d’AIDES, une association qui mène un combat des plus respectables depuis tant d’années.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Louis Cesar
    Louis Cesar, Le 10 novembre 2013 à 14h22

    Moi je trouve ça exagéré - bien sûr - mais un peu drôle quand même. "zob qui bande n'as pas de conscience" même si c'est navrant c'est parfois vrai alors pourquoi ne pas en sourire un peu? Le deuxième spot façon Pinocchio ne contredit pas vraiment le concept, il est nu et con.

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)