Six produits de beauté qui ont marqué ma jeunesse

Certains produits de beauté pas toujours de très bon goût ont marqué les jeunes années de Virginie. Retour sur quelques-uns des plus gros succès des années 2000 !

Six produits de beauté qui ont marqué ma jeunesse

En 2005, j’avais 16 ans (merci de ne pas enfoncer le couteau dans l’escarre de la vieillesse en me rappelant qu’aujourd’hui j’en ai 10 de plus), un appareil dentaire plus ou moins transparent et de l’acné sur le visage. J’étais une ado comme les autres avec mes Converse roses et mes singles de Jonatan Cerrada et d’Eve Angeli.

À lire aussi : Les stars des années 2000, que sont-elles devenues ?

En plus d’enregistrer les passages de Britney Spears au Hit Machine, j’occupais mon temps libre en arpentant les rayons beauté des supermarchés et en claquant mon argent de poche chez Yves Rocher. Très honnêtement, je trouve que j’ai eu de la chance de grandir dans les années 2000 car elles ont produit un bon nombre de cosmétiques cultes qui, pour certains, cartonnent encore aujourd’hui !

Je te propose de découvrir six produits parmi ceux qui ont marqué mon adolescence, pour le meilleur comme (souvent) pour le pire.

Les colorations éphémères Color Pulse de L’Oréal Paris

coloration-color-pulse-annees-2000

Les colorations Color Pulse de L’Oréal Paris font partie des grandes frustrations de mon adolescence. Toutes mes copines avaient le droit de se teindre les cheveux en rouge, en roux cuivré ou en prune, mais moi je risquais l’exil à chaque fois que j’essayais de glisser l’une de ces petites boîtes colorées dans le caddie familial.

Bon, cela dit, quand je vois les reflets douteux à base de vert ou d’orange carotte que la coloration laissait sur les cheveux après plusieurs shampoings, je me dis que j’ai sûrement évité un joli placard de la honte

Le fond de teint Dream Mat Mousse de Gemey-Maybelline

dream-mat-mousse-annees-2000

En plein âge ingrat, si j’étais déjà une pro de l’application d’ombre à paupières pailletée bleu acier, je ne maîtrisais pas encore les subtilités du fond de teint. Comme bon nombre de mes camarades de classe, j’ai découvert les super-pouvoirs de ce type de produit avec le Dream Mat Mousse de Gemey-Maybelline.

Ce fut alors le début d’une belle histoire d’amour : cette merveille qui recouvrait mes boutons tout en me donnant l’air bronzé, j’allais la chérir toute ma vie ! Et puis j’ai lu dans Jeune & Jolie que le but du fond de teint était d’unifier et pas de camoufler, et qu’on devait le choisir de la même teinte que sa peau et surtout pas couleur « sable » si, comme moi, on était plutôt du côté « porcelaine » de la force… J’ai fini par le jeter et par aller regarder des tutos sur YouTube.

À lire aussi : Le teint — Les bases beauté

Le parfum Flower by Kenzo

flower-kenzo-annees-2000S’il y a bien un parfum qui a hanté ma scolarité, c’est bien Flower by Kenzo. Je l’ai tellement senti que je serais capable de reconnaître son jus sucré n’importe où, dans les cuisines d’un McDonald’s comme au marché aux harengs de Dunkerque. C’est mon premier parfum de jeune fille pubère et, même si je suis désormais passée à un autre style de fragrance, j’en garde un souvenir ému.

Les mini gels douche parfumés Yves Rocher

mini-gels-douche-yves-rocher

Dès que j’avais quelques euros en poche, j’aimais beaucoup passer des heures dans la boutique Yves Rocher de mon quartier. Rouge à lèvres, parfum, crayon pour les yeux… Je touchais à tout (et pas qu’avec les yeux), rêvais d’acheter tout le magasin mais repartais inlassablement avec le même type de produit : des mini gels douche parfumés ! Je collectionnais toutes les senteurs et attendais le moment de la douche ou du bain comme le Messie afin de pouvoir vider entièrement la mini bouteille sur mon petit corps façon champagne shower.

Aujourd’hui, il m’arrive toujours de craquer pour un mini gel douche Yves Rocher (à l’avoine, mon préféré) mais ma collectionnite aigüe a évolué en même temps que mon pouvoir d’achat : je suis passée aux tailles standards !

Les shampooings Herbal Essences

herbal-essence-shampoing

Si je n’avais pas les cheveux couleur prune, je les lavais régulièrement avec les shampooings Herbal Essences. Tu sais, ceux qui te promettaient un orgasme à chaque utilisation ! Bon, malgré un lancement en grande pompe en 2004, la marque n’est plus distribuée en France depuis 2008. Dommage, j’aimais beaucoup les parfums fleuris et le grand format de ces produits qui, même s’ils ne m’apportaient pas l’extase à chaque shampoing, laissaient mes cheveux très doux.

À lire aussi : Comment prendre soin de ses cheveux ? — Les bases beauté

Les gloss roll-on parfumés et aromatisés de Debby

lip-gloss-roll-on

Le gloss fait partie des produits de beauté phares des années 2000. Lancôme, Bourjois, L’Oréal Paris… Toutes les marques avaient leurs petites tubes de brillants à lèvres colorés, parfumés et même parfois aromatisés !

Mes préférés, c’était les gloss roll-on de Debby, déjà parce que c’était les moins chers mais aussi parce que leur applicateur bille leur donnait un petit je-ne-sais-quoi d’enfantin que je trouvais particulièrement mignon. Sûrement à cause des mèches de cheveux qui se collaient sur mes lèvres au moindre coup de vent… Et puis, avouons-le : c’était toujours sympa de lécher son gloss à la pêche en cas de petit-creux.

Et toi, quels produits de beauté ont marqué tes jeunes années ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 48 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pitch75
    Pitch75, Le 6 septembre 2015 à 18h06

    Pour moi ce fut mon premier parfum vanille bourbon d’Yves rocher
    mes parents n'étaient pas très riche alors pas question d'aller en parfumerie acheter un parfum cher
    j'ai du me contenter de cette bouteille de vanille bourbon.
    Adulte je l'achète encore quand je fait un tour chez Yves rocher car je l'adore.

Lire l'intégralité des 48 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)