Cyrus North te parle élections, abstention… et ça vaut (vraiment) le détour

Par  |  | 2 Commentaires

Les élections et l'abstention sont au cœur d'une vidéo très pédagogique par Cyrus North, dans sa rubrique Cyrusly.

Cyrus North te parle élections, abstention… et ça vaut (vraiment) le détour

Oui oui oui, on vous rabâche les oreilles avec cette idée : il vous reste seulement quelques jours pour vous inscrire sur les listes électorales afin de pouvoir voter en 2017.

Ah, mais toi, tu ne veux pas voter ? Je comprends. Moi-même je regarde la politique avec un œil plus méfiant que jamais alors que c’est, à la base, quelque chose qui m’intéresse beaucoup.

Pour mieux comprendre pourquoi on est dans cet état d’esprit, je te propose de jeter un œil à cette vidéo de Cyrus North qui se met bien à la place de tout le monde pour expliquer ce qu’il se passe dans nos têtes.

Allez, vas-y, clique. Je te jure que c’est intéressant. Que tu comptes aller voter ou pas. Parce qu’en fait ça nous concerne tous•tes, vraiment.

L’abstention, c’est quoi, ça marche comment ?

Premier constat établi par Cyrus : l’abstention augmente globalement. C’est une tendance de fond. Pour les élections présidentielles par exemple, le taux d’abstention est passé en gros de 15 à 20% entre 65 et 2012. Concernant les législatives c’est encore davantage : environ 25 à 45% entre 1958 et 2012.

L’abstention augmente, c’est une tendance de fond.

Il propose une bonne analyse qui vient contrer l’idée que répand la classe politique selon laquelle les personnes qui ne votent pas le font par fainéantise, manque d’intérêt et d’informations.

Car non, en effet : les abstentionnistes sont souvent des abstentionnistes conscients, qui voient dans ce mode de (non-)expression une vraie conviction politique.

Et ils ne manquent pas de raisons pour ça. Le sentiment que nos gouvernants ne nous représentent plus est déjà élevé parce que, comme l’explique Cyrus, 13% de la population française est cadre… alors que la majorité de nos parlementaires le sont.

Ajoutons à cela la sensation de ne pas être écoutés (car c’est décourageant d’exprimer un avis et de voir des promesses non tenues)… il y a pléthore d’arguments pour expliquer le non-vote.

big-europeennes-2014-abstention-jeunesse-front-national

Il ne faut pas aller voter, du coup ?

Non, non ! Pas selon Cyrus, en tous cas. Attends, t’en vas pas, on discute, on t’explique pourquoi on a cet avis-là. Enfin, Cyrus t’explique, je ne fais que répéter ce qu’il dit (c’est parce que je suis d’accord).

Le vote blanc n’annule pas une élection, mais l’abstention non plus.

L’abstention, c’est l’absence d’expression. Quitte à ne pas donner son avis, autant dézinguer l’argument que ce serait le fait de feignant•es, non ? Du coup autant utiliser le vote blanc ?

À lire aussi :

Alors certes, ça n’annule pas une élection… mais tu sais quoi ? L’abstention non plus. Non non non : les 75% d’abstention n’annulent pas l’élection. Ça ne fait que servir les gens qui sont élus.

« On ne s’oppose pas au système en ne votant pas », on le renforce

Pour ceux qui se font élire, l’abstention est une chance au fond. Et un véritable cercle vicieux pour les abstentionnistes, en fait.

Les Français•es qui ne votent pas sont en majorité des personnes issues des classes populaires, qui ne se sentent pas représentées, comme on l’a expliqué plus haut.

Comme elles ne votent plus, les politiques ne s’intéressent plus à leurs demandes. Ils se focalisent plutôt sur les gens qui votent encore, les CSP+. Les intérêts des abstentionnistes ne sont donc plus pris en compte.

C’est plus facile de se faire élire comme ça : quelques cadeaux par-ci, quelques mesures par-là, et HOP, voilà le travail… ceux qui votent encore les ont élu•es, et le système se perpétue.

À lire aussi : Marine Le Pen, une femme politique qui fait mauvais genre

Vous l’avez, la boucle infernale ? C’est comme ça qu’on favorise, non pas juste le FN, mais les politiques de carrière en général (dont le FN, donc).

Et c’est dommage, car ce cercle vicieux décourage et disqualifie de facto celles et ceux qui veulent se lancer… pour changer la donne.

big-lettre-pere-abstentionniste

Voter, même si aucun candidat ne nous représente, ça a quand même un impact

Comme le dit Cyrus, « tous les candidats n’ont pas la même valeur symbolique ». Les idées dominantes dans leur discours renvoient une certaine image qui a des conséquences.

En témoigne l’élection de Trump qui a été suivie par une déferlante d’actes racistes.

Allez, fais-nous une fleur, fais-TOI une fleur : va t’inscrire sur les listes électorales si ce n’est pas déjà fait. Cyrus te montre que c’est faisable en deux minutes montre en main et nous, on t’explique comment faire en détail.

Ça ne t’obligera pas à voter, ça voudra seulement dire que tu en as la possibilité. Ce serait bête de regretter quand il sera trop tard !

Et si tu pars à l’étranger bientôt, pense à…

  • T’inscrire sur les listes des Français de l’étranger
  • Ou faire ta procuration à la gendarmerie avant de partir !

À lire aussi : La politique et nous #3 — Qu’est-ce qu’on attend pour (re)prendre le pouvoir ?


Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Padawan en relations internationales, son passe-temps favori consiste à scruter l'actualité, une tasse de thé rooibos à la main.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Fille anormale
    Fille anormale, Le 30 décembre 2016 à 9h30

    Je n'ai pas compris quels étaient ses arguments pour aller voter (à la présidentielle car j'imagine que c'est l'élection qui était visée par la vidéo).
    Et je trouve la dernière partie un peu condescendante, perso je n'ai pas de scanner et je devrais prendre un congé pour pouvoir m'inscrire directement en mairie alors merci mais non merci.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!