LMK #10 : « Mon gros kif, c’est l’argent » et Fab qui se fait bolosser

Par  |  | 15 Commentaires

C'était dur ce sevrage de Laisse-moi kiffer pendant un mois, autant pour vous que pour nous. Mais, l'attente est finie. C'est le comeback pour un 10ème épisode !

Abonne-toi à Laisse-moi kiffer

Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur DeezerSur SpotifySur YouTube

C’est le dixième épisode de Laisse-moi kiffer, la pistache des podcasts français ! On pourrait presque déjà faire une rétrospective des plus grands moments de cette émission : des termites aux trous parfaits en passant par les adresses mails les plus créatives.

Merci de nous suivre et de continuer à nous en apprendre plus sur les bibliothèques chaque jour — si tu ne comprends rien à tout ça, je t’invite à écouter tous les épisodes de ce podcast depuis le début.

Si tu veux plus de coulisses de Laisse-moi kiffer, tu peux nous retrouver sur Instagram : @laissemoikiffer. Et si tu as deux minutes pour nous laisser un avis et une note (5 étoiles de préférence) sur iTunes, tu nous feras un grand plaisir !

Ce dont on parle dans Laisse-moi kiffer #10

Prochain épisode : le 29 août ! D’ici-là, mangez des banh-mi et touchez-vous bien le kikiff !

Abonne-toi à Laisse-moi kiffer

Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur DeezerSur Spotify

À lire aussi : Se réconcilier avec sa sexualité et son corps grâce à la thérapie

Louise Pétrouchka

Louise était presque chauve jusqu'à ses deux ans. C'est peut-être pour ça que Fab a accepté de l'embaucher. Elle s'occupe des podcasts et de la rubrique musique !

Tous ses articles

Commentaires
  • Elanor.
    Elanor., Le 9 octobre 2018 à 13h31

    Pour revenir sur The Push (que je n'ai pas regardé du coup), ça me perturbe beaucoup sur le principe. Pour l'expérience de Milgram, les sujets de l'expérience étaient au courant qu'ils participaient à une expérience (ils étaient toutefois trompés sur la nature de celle-ci), et cela n'a en effet pas du empêcher certains d'en sortir avec des séquelles comme le disait une Madmoizelle plus haut. Là, d'après ce que je comprends, la personne n'est même pas au courant qu'elle participe à une expérience ? C'est peut-être parce que j'ai déjà beaucoup de mal avec le principe des caméras cachées, et de tout ce qui est réalisé 'aux dépens de', mais l'idée me paraît super limite.
    Même si le but est a priori louable en l'occurrence. Je suis peu team Machiavel. Enfin ça m'intéresse d'en discuter quoi.
    Par ailleurs, je kiffe laisse-moi kiffer ! Je ris.