Avoir peur (du viol) — Kalindi et Clémence dans Sister Sister

Par  |  | 4 Commentaires

Clémence a beaucoup travaillé sur son rapport à la peur, en particulier sa peur du viol, alors que Kalindi a été éduquée d'une toute autre façon. Elles discutent ensemble de leur rapport à la trouille.

D’où vient la peur du viol, qui nous l’inculque dès notre plus jeune âge, et comment va la vie de celles qui échappent à cette éducation ?

Clémence a, selon ses mots, « appris à avoir peur bien avant de comprendre de quoi elle devait avoir peur ». Pour Kalindi, c’est tout le contraire : ses parents lui ont transmis le pouvoir de ne pas laisser la peur l’emporter.

Sur le canapé des Sister Sister, elles discutent de l’influence de leur éducation sur leur vie de jeune femme.

À lire aussi sur le sujet

Les articles abordés au cours de la discussion, dans la vidéo :

À lire aussi : Pourquoi c’est encore si difficile de dénoncer les violences sexuelles, en France ?

Fab

Fab est le créateur et le patron de madmoiZelle.com, lancé le 1er octobre 2005 dans son grenier. Il aime mener de très longues interviews et aider des jeunes-qui-n'en-veulent à percer.

Tous ses articles

Commentaires
  • Zazouyeah
    Zazouyeah, Le 26 avril 2018 à 19h12

    @Rocksteady : je crois que la discussion portait plus sur la manière dont on les a éduquées à appréhender les agressions, Kalindi dans une optique "si jamais ça doit t'arriver, voici ce que tu peux faire" et Clémence "attention, ça peut t'arriver" (sous entendu il n'y a rien que tu puisse faire pour l'éviter). Du coup Clem a passé son temps à être paralysée en toute circonstance, à toujours envisager le pire, tandis que Kalindi a été plus libre de ses mouvements. Pour moi la conversation ne tentait pas d'évaluer qui s'en sortirait mieux en cas d'agression (puisque comme tu le dis la sidération peut arriver à tout le monde, même les mieux préparé(e)s) mais de comparer la manière dont leur éducation a conditionné leur comportement de tous les jours dans l'espace public et face au sexe opposé.