Les paillettes dans la schnek, ce n’est pas une bonne idée (et oui, y a des gens qui font ça)

Par  |  | 21 Commentaires

Les paillettes dans le vagin, ce n'est pas sain. Il y a des phrases comme ça qu'on ne s'attend pas à écrire, et pourtant.

Les paillettes dans la schnek, ce n’est pas une bonne idée (et oui, y a des gens qui font ça)

Vous vous souvenez de Gwyneth Paltrow qui voulait qu’on se foute de la vapeur aux plantes dans la chatte ? Et des gens qui conseillaient d’y mettre une pâte fabriquée à partir d’un NID DE GUÊPES ?

Ces deux idées vraiment pas malines avaient été démontées par la gynécologue canadienne Jen Gunter. Et la patience de cette dernière vient d’être à nouveau éprouvée.

Les paillettes dans le vagin, pourquoi faire ?

Une entreprise vend des capsules intimes qui fondent dans le vagin et sèment des paillettes sur leur passage, afin de faire briller votre cyprine. Eh oui.

En plus de vous donner des orgasmes pailletés, ces ovules promettent de donner à vos sécrétions un goût de bonbon. Alors. Déjà là je dis non.

Mais Jen Gunter a enquêté plus avant sur la composition de ces capsules, présentée comme tout à fait sûres pour le vagin.

Les paillettes dans le vagin, ce n’est pas bon pour vous

Selon la boutique, le seul risque que comportent ces capsules, c’est de créer des crises d’asthme si les paillettes sont ingérées pendant un cunnilingus.

Mais on ne connaît pas exactement la composition des paillettes, ni du liquide qui les contient. Jen Gunter explique :

« Est-ce que le plastique [des paillettes] pourrait devenir un nid à bactéries ? Oui. […]

Est-ce que ces minuscules morceaux de plastiques pourraient causer des inflammations du vagin ? […] Oui.

Si les paillettes ne sont pas en plastique mais en sucre, eh bien, déposer du sucre dans le vagin peut libérer totalement les bactéries. […] »

« Est-ce que le liquide pourrait être irritant ? […] Oui, et aïe. […]

Est-ce que le liquide pourrait abîmer la flore vaginale, mener à des infections et à un risque accru de transmission des MST ? Yep. […]

Quel impact ces capsules ont-elles sur le pH du vagin ? On ne le sait pas. »

La gynécologue conclut avec une information inquiétante : d’après la boutique qui les vend, ces capsules seraient en rupture de stock…

Les paillettes dans le vagin, parce qu’il n’est pas assez bien ?

Jen Gunter va plus loin, en se penchant sur les motivations d’achat de ces capsules pailletées. Est-ce que notre vagin, notre cyprine ne sont pas « assez bien » au naturel ? 

« Je déteste, déteste, déteste le message qui se cache derrière tout ça. […] Pourquoi critique-t-on l’apparence extérieure comme intérieure des femmes ? »

En effet, la boutique qui vend ces ovules prétendent qu’ils transforment votre « Yara » (drôle de nom pour la cyprine) en « tout ce à quoi le vagin doit ressembler : doux, sucré et magique ! ».

Je ne sais pas pour vous, mais moi, si j’ai je l’espère un vagin assez doux, je ne veux pas qu’il soit sucré et magique. Je veux surtout qu’il soit en bonne santé.

Du coup, pour les paillettes dans la schnek, je repasserai.

À lire aussi : La vulvenérabilité : quand ta vulve prend cher


Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Camoune45
    Camoune45, Le 12 juillet 2017 à 11h12

    J'adore leur argument "« tout ce à quoi le vagin doit ressembler : doux, sucré et magique ! »."
    Merci a cette societé patriarcale qui nous impose encore son choix et nous dit comment gerer notre corps!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!