Le Nutella, l’huile de palme et moi

Par  |  | 86 Commentaires

Le Nutella contient de l'huile de palme. Miss Lu a donc décidé de ne plus en consommer... et vous présente ses alternatives !

Le Nutella, l’huile de palme et moi

— Publié le 29 octobre 2015

Le Nutella, j’en suis fan. Je le mange sur des tartines bien sûr, mais quand j’ai fini de tartiner je prends soin de lécher le couteau. Et en général, quand je me sens d’humeur chagrine ou frustrée par la société, ma réponse consiste en un pot de Nutella dévoré à la petite cuillère. Quand j’en achète, je prends toujours le plus gros pot que je trouve, parce que je sais que c’est moins cher au kilo et que rien ne sera gaspillé, bien au contraire !

Je suis accro au Nutella

Bref, je suis, comme beaucoup de gens, accro au Nutella. Et je crois qu’il n’y a rien de mal à ça, tant qu’on essaye de pas trop se boucher les artères quand même (parce que c’est pas cool), après tout chacun son péché mignon ! Ou ses péchés mignons au pluriel, parce que nous ne sommes qu’humains, et que je revendique tout aussi bien mon amour pour la pâte d’amande.

L’huile de palme qui m’empêche de manger tranquillement

Mais voilà. Comme de plus en plus de gens, j’ai fini par entendre parler de l’huile de palme et de ses méfaits. Et j’ai appris qu’il y en avait partout, notamment… dans mon cher et tendre Nutella. Pour tout vous dire, ça m’a brisé le coeur. Quoi ? On osait critiquer ma pâte à tartiner adorée ? Quoi ? Mon tartinage préféré n’était pas parfait ? Quoi, quoi ? Eh oui, messieurs-dames, il y a de l’huile de palme dans le Nutella… et ce n’est bon ni pour l’environnement ni pour votre santé. Sortez les mouchoirs.

Du coup, je suis quand même allée faire un petit tour sur Google pour m’assurer du bien-fondé de tout cela et apprendre exactement de quoi il en retournait. J’ai ainsi trouvé un très bon petit article sur LeMonde, qui m’a appris tout ce que j’avais besoin de savoir.

nutella-2

Les défauts de l’huile de palme

L’huile de palme est très néfaste pour l’environnement

D’abord, l’huile de palme est très néfaste pour l’environnement. En effet, sa culture contribue énormément à la déforestation, c’est-à-dire le fait de raser des forêts pour, à la place, planter des céréales ou des arbres fruitiers. En l’occurrence, le palmier à huile, qui ne pousse qu’en climat équatorial, dispute le territoire disponible à la forêt dense. Sa culture est donc responsable d’une importante part de la disparition des éco-systèmes et de la biodiversité (les orangs-outans, notamment, voient se réduire de plus en plus leur espace de vie).

Pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène, la culture des palmiers à huile serait responsable de 17% à 27% des déforestations en Indonésie, et jusqu’à 80% en Malaisie.

Mais ce n’est pas tout : en admettant que l’environnement vous laisse indifférent•e•s, vous vous souciez tout de même probablement de votre santé. Or, en plus du sucre présent dans le Nutella, l’huile de palme influence également votre organisme de manière néfaste : elle contient en effet des acides gras saturés qui peuvent provoquer des maladies cardiovasculaires.

Alors bien sûr, Nutella n’utilise pas n’importe quelle huile : la marque affirme n’utiliser que de l’huile de palme certifiée par une association internationale, laquelle entend réduire la déforestation et protéger la biodiversité. Oui mais, cette association internationale qui apporte la certification ne protège que certaines forêts à haute valeur… et ne se soucie pas du sort des autres.

Par ailleurs, cette huile de palme certifiée mais non pas durable ni bio, comporte des taux d’un certain pesticide (paraquat) dangereux pour la santé, car pouvant provoquer par exemple des insuffisances rénales.

Il faut reconnaître, enfin, que Nutella va plus loin que la simple certification de son huile de palme : celle-ci est également contrôlée par The Forest Trust, un organisme qui vérifie que l’huile de palme ne provient pas de la déforestation. Mais là encore, un bémol est à apporter : ce label signifie que la gestion de la forêt est en cours d’amélioration, et non pas qu’elle est gérée durablement.

nutella-1
Pour en savoir plus sur les labels, vous pouvez visiter le site de The Forest Trust, mais aussi celui d’un label concurrent et plus respectueux de l’environnement, Forest Stewardship Council. Enfin, si vous voulez mieux vous renseigner sur l’huile de palme et ses méfaits, vous pouvez en apprendre plus sur le site de l’ONG Les Amis de la Terre.

À lire aussi : Comment se mettre au bio quand on est fauchée ?

Les alternatives au Nutella

J’ai décidé d’arrêter le Nutella

Vous commencez à voir le problème, donc. C’est en apprenant tout ça que j’ai décidé… d’arrêter le Nutella. Oui, oui, vous avez bien lu. Moi, la frénétique de la pâte à tartiner à la petite cuillère, j’ai décidé de ne plus acheter cette célèbre marque. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai renoncé à la pâte à tartiner au chocolat et à son goût sacrément addictif ! J’ai simplement cherché des alternatives.

Et je suis ici pour vous en proposer trois, faciles à trouver sur le marché, au goût proche (voire meilleur) de celui du Nutella, et sans huile de palme. Parce que ça existe, et qu’il faut en profiter. Je vous avoue avoir cherché longtemps et avoir testé à peu près 1 904 674 438 778 marques différentes. Mais j’ai trouvé !

À lire aussi : Recettes de cadeaux pour Noël : sucettes au chocolat et pâte à tartiner

Je vous présente la première alternative crédible que j’ai trouvée, un jour de flânerie à Nature & Découvertes — une chaîne que j’idolâtre un peu, je dois l’avouer. Je suis tombée sur ces pâtes à tartiner de manière totalement imprévue, parce qu’elles étaient là, sur le présentoir, en libre-service. Et j’ai adoré.

Il y a d’abord la toute douce pour les amoureux du sucre, de la noisette, de l’onctuosité. Ensuite il y a, toujours chez Nature & Découverte la pâte à tartiner plus axée sur le cacao et le chocolat noir, celle-ci, plutôt faite pour les fans du chocolat. Enfin, il y a la pâte à tartiner pour laquelle je me suis moi-même décidée, parce qu’elle est moins chère, très bonne et facile à trouver en supermarché : celle avec des éclats de noisette !

Vous pouvez également tester celle-ci, celle-là et celle-là chez Nature & Découvertes ; ayant trouvé mon bonheur, je ne les ai pas goûtées mais elles m’ont l’air tout aussi délicieuses.

À lire aussi : La pâte à tartiner chocolat/noisettes — La recette vegan

Bon appétit !


Miss Lu

Miss Lu est petite mais elle ne mord pas. Elle aime les Minions, écrire des poèmes et débattre à partir de quatre heures du matin. Elle parle trop fort pour garder ses secrets, et lorsqu'elle dessine des vaches, on les prend pour des chiens.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Geny
    Geny, Le 13 février 2017 à 18h22

    @Angy_who de ce que j'ai compris, c'est tout aussi nocif de remplacer l'huile de palme par l'huile de coco par exemple. En gros, si on va trop vers l'huile de coco, elle va devenir la nouvelle huile de palme en fait. Le problème ne fait que changer de place. Je pense que le seul moyen de s'en sortir c'est d'utiliser que des huiles locales le plus possible (ou bien bio/équitable peut-être) quitte à devoir ajuster les autres ingrédients pour cacher le goût de l'huile, comme celle de palme ne goûte rien et que c'est une des raisons du pourquoi elle est utilisée (en plus de son faible coût et qu'elle est pratique niveau cuisine).
    Mais je suis loin d'être experte et désolée si j'ai dit des conneries :fleur:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!