« Nou », la chaîne YouTube qui dépoussière la caméra cachée

Nou, c'est un collectif qui fait des caméras cachées... Et qui les fait bien ! Entretien avec l’un des co-fondateurs du projet, Grégory Guillotin.

« Nou », la chaîne YouTube qui dépoussière la caméra cachée

Nou, c’est écrit sans S mais avec beaucoup d’humour. Le collectif qui se retrouve sur YouTube n’a qu’un mois et pourtant déjà plus de 220 000 abonné•es.

Spécialisée dans les caméras cachées qui sortent du lot, que ce soit par leur absurdité ou par le fait qu’elles soient hilarantes tout en restant bienveillantes, la chaîne se diversifie dans les genres en proposant également des sketchs fictionnés.

Le rythme se veut soutenu : la chaîne annonce deux vidéos par semaine. Et si la tête de l’acteur principal vous dit quelque chose, rien de plus normal ! Gregory Guillotin a déjà fait ses preuves au Studio Bagel.

L’humoriste n’est pas seul car ce sont en tout cinq garçons qui coordonnent le projet : Gregory Vacher, Jonathan Demayo, Willy Kazazian ainsi que le producteur exécutif David Tuil. Une belle bande de potes qui se soutiennent et qui développent des idées ensemble.

Un exemple avec cette vidéo qui se moque des Jackass et autres émissions où des gens essayent de faire des actions qui se veulent hardcore.

Trigger Warning vomi

Nou, c’est nouveau mais c’est une longue histoire

Les caméras cachées ont toujours fait marrer Gregory Guillotin. Adolescent déjà, il raconte qu’il partait en vadrouille avec une caméra et un ami et en tournait toute la journée. À l’époque, ses premières vidéos consistaient à imiter ses idoles, Lafesse et Mezrahi.

Le comique intègre par la suite le Studio Bagel avec son personnage de Bengui, un gars un peu benêt qui se promène toujours avec son ami Léo, un dauphin en peluche (si vous ne connaissez pas, cette vidéo redonne foi en l’humanité).

Après plusieurs années à jouer ce rôle, il explique les raisons qui l’ont poussé à monter le collectif Nou.

« Je suis un amoureux des caméras cachées dans l’ensemble, et le souci avec Bengui, c’est que ça me réduisait à un seul registre. Je voulais aussi en faire en restant moi-même ou sous d’autres rôles. Alors j’ai créé une chaîne YouTube pour mettre en scène toutes mes envies et inspirations en dehors de Bengui. »

Il a eu envie de faire ça en groupe et s’est entouré de ses « amis talentueux  » : Nou est né.

Des caméras cachées gentilles… mais compliquées à tourner !

Les caméras cachées riment souvent à mon oreille avec moment de grand malaise. Je suis pleine d’empathie envers les victimes que je vois menées en bateau, apeurées ou ridiculisées. Le plus souvent, je visionne le début de la vidéo en étant un peu gênée, et préfère appuyer poliment sur la petite croix rouge en haut à droite de mon écran, me retenant ainsi de commenter comme une rageuse (Skyblog dans mon coeur 4ever) « MAIS VOUS ÊTES NUL•LES ET PAS DRÔLES ! ».

À lire aussi : Massacre à la tronçonneuse : le canular dans un parking souterrain

Gregory Guillotin dit vouloir fuir ce genre de caméras cachées.

« On préfère se ridiculiser nous-mêmes plutôt que de ridiculiser les autres. On essaie de fuir le côté agressif ou transgressif. »

ALO UI CER LE RIRE

Sous leurs apparences de blagues entre amis, ces vidéos ne sont pas pour autant simples à tourner. De l’avis de l’humoriste lui-même, un tournage peut durer trois jours au lieu d’une après-midi, car le principe est qu’on ne sait jamais ce qui va se passer. À cela, il faut ajouter la préparation, les autorisations, le montage… Pour tenir le rythme prévu de deux vidéos par semaine, le groupe a commencé à tourner il y a un an.

« C’est un peu notre bébé et on est contents de voir qu’il commence à prendre. On se consacre quasiment à plein temps à ça ! »

La vidéo de l’escalator, du rire aux polémiques

La caméra cachée qui a eu le plus de vues sur la chaîne (plus de quatre millions) est celle mettant en scène un gars dans un escalator montant, qui caresse la main d’inconnus sur celui d’à côté, qui lui descend. Le tout est monté sur une chanson très romantique du chanteur Grégoire. 

Sous la vidéo, de très nombreux commentaires racistes ont été postés. Les membres du collectif assurent les modérer comme ils peuvent. Ils n’ont malheureusement pas toujours le temps pour ça, et Grégory Guillotin déplore ces réactions.

« Les commentaires racistes nous ont mis très mal à l’aise. Nous, on s’était juste dit qu’on allait aller dans un endroit où on allait trouver des mecs auxquels tu n’as pas envie de te frotter habituellement.

Quand tu finis cette vidéo, tu retiens ce que tu veux retenir. Par exemple, il y a plein de mecs rebeus qui sont sympas. Le but n’était absolument pas de montrer du doigt des gens en particulier.

J’ai des potes homosexuels qui m’ont remercié pour cette vidéo, ils m’ont dit qu’on a un peu retranscrit ce qu’ils vivent tous les jours, dans l’agressivité des gens envers eux. »

À lire aussi : L’islamophobie au coeur d’une caméra cachée canadienne

big-podcast-commentaires-youtube

Car si la vidéo peut déclencher de nombreux rires, la tristesse se situe dans le fait que beaucoup de réactions sont homophobes.

« On a envie de se marrer et quand on fait passer un message c’est mieux. On a volontairement mis une fille à la fin pour mettre en valeur le contraste avec le coté machiste des garçons touchés dans leur virilité. On ne voulait pas non plus verser dans un ton moralisateur, donc on n’a pas plus appuyé sur ça…

On trouvait que cette séquence de fin était le bon équilibre. »

big-camclash-camera-cachee-discrimination

Des idées encore plein la tête !

Si le rythme de publication de vidéos est déjà soutenu et ne devrait pas s’élever, les idées continuent à fuser dans la tête des membres du collectif. En projet par exemple, parodier les vidéos de type Comment embrasser une fille en 5 secondes lors des fictions du jeudi. Grégory Guillotin rêve également de se diversifier encore plus.

« On a un humour qui pourrait se rapprocher d’un morning télévisé. On aimerait bien avoir une case, bien entendu pas sur n’importe quelle chaîne… Si on avait la possibilité de faire l’heure « Nou », ça serait cool. Mais on resterait en complément sur le Web.

Le but, c’est avant tout que Nou devienne une belle chaîne YouTube française. »

Continuer sur cette voie, c’est tout ce qu’on leur souhaite. Alors, espérons que le collectif Nou réussisse à grandir encore et encore tout en gardant son esprit neuf et entrainant !

big-youtubeurs-metier

Plus de youtubeurs en interview…

big-reseau-entraide-youtube-madmoizelle

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sheohana
    Sheohana, Le 26 mars 2016 à 10h59

    Ouais, ben moi il me plait pas, c'type-là.
    Elles sont pas sur sa chaîne, mais il fait aussi des vidéos dans ce genre :
    ,

    dans lesquelles il "drague" des filles, dans son personnage de Bengui, en étant TRES lourd et TRES insistant.
    J'comprends bien que l'idée n'est pas tant d'emmerder les filles que de montrer son personnage dans une situation sociale classique, comme avec le dîner au restaurant, mais on voit bien qu'il ne vit pas ce genre de harcèlement deux fois par semaine. Pas d'bol, j'parierai que beaucoup de ces filles, si.
    Bref, en c'qui me concerne, MAIS VOUS ÊTES NUL•LES ET PAS DRÔLES ! ;)

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)