Nora Berra conseille aux sans-abri d’éviter de sortir

Nora Berra, secrétaire d’État chargée de la santé, conseille aux sans-abri (et autres populations vulnérables) d'éviter de sortir par ce temps. Quel est le feuque ?

Samedi 4 février dernier, la secrétaire d’État chargée de la Santé Nora Berra a publié un billet dans lequel elle prodigue ses « recommandations face au froid » sur son blog. Jusque-là, tout va bien : c’est de saison, et l’idée de donner des conseils sanitaires fait complètement partie de ses prérogatives. Nous ne pouvons donc passer à côté des bonnes intentions de cette femme politique, qui semble ne souhaiter que le meilleur à ses concitoyens.

Mais il suffit de quelques lignes pour lire une grosse (une énorme (une monumentale (une ineffable))) bourde. Car Nora Berra commence son billet de blog en expliquant qu’elle va rappeler « les principales mesures à adopter en cas de grand froid » aux personnes les plus vulnérables, avant de préciser à quelle partie de la population elle fait ici référence (histoire que moi, ma santé de fer et mes 22 ans ne nous sentions pas concernés) :

Je rappelle, dans le cadre de la vague de froid qui s’abat actuellement et encore pour plusieurs jours sur la France, les principales mesures à adopter en cas de grand froid, notamment pour les populations vulnérables (sans-abri, nourrissons, personnes âgées ou présentant certaines pathologies chroniques cardiovasculaires, respiratoires ou endocriniennes).

Sauf que, quelques lignes plus tard, elle précise :

En cas de grand froid, je recommande aux personnes les plus vulnérables d’éviter de sortir.

Voilà-voilà-voilà. Nora Berra (qui était d’ailleurs à l’origine d’un mauvais buzz pour l’UMP en novembre dernier), pleine de bon sens, conseille aux sans-abri de rester chez eux. Elle recommande aux sans domicile fixe de bien rester cloîtrés dans leur domicile fixe. Une bourde qui rejoint le « Zadig & Voltaire » de Frédéric Lefebvre, le « Renault : Tous coupable sauf Carlos Ghosn ? Je ne connais pas cette chanson de Renaud, désolée » de Nadine Morano (ainsi que la totalité du compte Twitter de cette dernière) au Panthéon des boulettes de l’UMP.

C’est un peu comme si je conseillais aux unijambistes d’éviter de s’appuyer sur une seule jambe, parce que ça abîme leur pied valide. C’est un peu comme si je donnais des conseils d’éducation aux gens qui n’ont pas d’enfants, ou que j’achetais une boîte de tampons pour rendre service à un ami couillu.

La boulette de Nora Berra n’est probablement due qu’à une petite erreur d’inattention. Mais cette petite erreur d’inattention paraît tellement cruelle et cynique quand on sait que les conditions de vie sont de plus en plus difficiles pour les SDF (qui étaient à titre d’exemple 175 à trouver la mort entre mai et novembre 2011 selon l’association Les Morts de La Rue) qu’il nous fallait la faire partager.

Edit : comme il nous l’a été signalé, le post de Nora Berra a depuis été modifié, et les sans-abris n’apparaissent plus dans la description des populations vulnérables :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sophie Riche
    Sophie Riche, Le 7 février 2012 à 23h07

    Jane Doe;2896277
    Au temps pour moi, j'aurais du préciser que je me référais plus aux commentaires qu'à l'article.
    Ahhhh pardon, lapin compris :d

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)