Le « no-makeup », la non-tendance beauté

Le « no-makeup » s'impose comme LA tendance beauté du moment. Mais finalement, ne serait-ce pas juste l'image de la vraie vie, sans paillettes et sans maquilleur pro à son service ?

Le « no-makeup », la non-tendance beauté

Si la tendance du « nomakeup » n’a commencé à faire parler d’elle que récemment, le fait que toutes les femmes ne dégainent pas leur palette Naked chaque matin n’a rien de bien nouveau. En effet, malgré ce que les youtubeuses beauté veulent nous faire croire, la plupart des femmes n’utilisent qu’entre zéro et trois produits pour se maquiller de façon quotidienne. Pas de quoi réaliser un ombre lip ou un smoky-eye digne du Festival de Cannes, en somme !

Le « no-makeup », une tendance, ou juste… la vraie vie ?

En plus de la sempiternelle tendance « nude », un autre mouvement beauté minimaliste semble s’imposer depuis quelques temps sur le visage des celles qui font la mode : celui du « no-makeup ».

Aperçu aussi bien sur les défilés que sur le tapis rouge, le « no-makeup » (« sans maquillage ») prône un retour au visage complètement nu et authentique.

Mais peut-on réellement appeler « tendance » un état naturel ? Dire qu’un visage nu est tendance ne reviendrait-il pas à dire qu’avoir un nez et une bouche est in ? Le « no-makeup » ne serait-il pas juste l’image de la vraie vie, sans paillettes et sans maquilleur professionnel à son service ?

Le « no-makeup », une habitude pour un grand nombre de femmes

Même si les médias semblent l’oublier de façon plus ou moins délibérée, beaucoup de femmes ne se maquillent pas, ou très peu, et pas tous les jours.

Quand on pose la question du « pourquoi » à une femme portant dignement ses cernes et ses imperfections, un mot revient souvent : la flemme. Passer dix minutes devant son miroir est devenu un véritable luxe et beaucoup préfèrent utiliser ce temps minutes à faire autre chose (ou rien du tout) qu’estomper de l’ombre à paupières.

Pour d’autres, sortir sans fards est un véritable parti pris, un pied de nez aux diktats actuels de beauté qui voudraient que le teint poudré et la bouche glossée soient obligatoires pour plaire aux autres ainsi qu’à soi-même.

Autre raison moins extrême au visage nu : beaucoup de femmes ne s’intéressent pas plus que ça au maquillage et n’y voient qu’un intérêt limité. Elles peuvent aimer utiliser leur bâton de rouge de temps en temps mais ne ressentent pas le besoin de se farder tous les jours.

Le « no-makeup » dans la vie de tous les jours

Si présenter un visage complètement nu dans une campagne de pub ou en couverture d’un magazine génère souvent des commentaires très positifs (à condition que Photoshop ne soit pas passé par là), ce n’est pas toujours le cas dans la réalité.

Dans le milieu professionnel, par exemple, il n’est pas toujours bien vu d’arriver la truffe dépourvue de tout fard…

Comme le soulève Deborah Rhode dans son livre The Beauty Bias : The Injustice of Appearance in Life and Law, une femme qui va au bureau sans maquillage est souvent considérée moins professionnelle et moins appliquée qu’une femme parfaitement apprêtée. Mais en même temps, une femme qui donne trop d’importance à son trait d’eye-liner est vite cataloguée comme superficielle.

Au final, il n’y a pas de juste milieu et les femmes doivent souvent jongler entre paraître négligées et sembler futiles aux yeux de leurs collègues…

Sans maquillage : « tu as l’air crevée », « t’es malade ? » / Avec le total look maquillage : « pourquoi portes-tu autant de maquillage ? » (source)

Dans sa vie personnelle, le fait de ne pas porter de maquillage de façon régulière peut entraîner des commentaires parfois légèrement intrusifs. Cela peut aller du « tu as mauvaise mine » lorsqu’on a pas touché à son blush depuis longtemps au « mais dis-moi, tu es bien jolie aujourd’hui, c’est pour qui ? » quand on se fait plaisir sur le rouge à lèvres.

Un jour on pourra sortir sans maquillage sans avoir à se justifier et sans que ça ait le moindre impact sur notre vie personnelle et professionnelle. Si le fait que le « no-makeup » soit propulsé comme la nouvelle tendance à suivre peut aider dans ce sens, ainsi soit-il !

Au passage, j’aimerais écrire un article plus poussé sur le maquillage dans la vie professionnelle. Alors si tu as des anecdotes à partager, n’hésite pas à commenter cet article ou a m’envoyer un petit mail à virginie@madmoizelle.com si tu préfères rester anonyme !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 74 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rohxou
    Rohxou, Le 27 août 2015 à 13h32

    Bonjour MadmoiZelle !
    Bel article sur le make up et enfin je lis " la plupart des filles s'en foutent" ! A force de trop de temps sur youtube je me sentais un peu seule.

    Pour l’anecdote, je fais de l’eczéma, c'est chiant, c'est moche et ça permet à n'importe qui de me faire des commentaires.
    Comme la réceptionniste de l'accueil qui tous les matins sans exception me dit que "je suis fatiguée" "j'ai mauvaise mise " "je suis pale" "je pourrais faire QUELQUECHOSE". Entendons : "maquille toi bordel de merde !"
    Mais NON ! Ce n'est pas que j'aime pas ça être jolie, c'est que pour les 15mins ou ça tient sur ma face je me tape 15 jours de rougeurs, crèmes et cicatrices ! Je ne suis pas contre le maquillage, j'en ai juste marre d’entendre dire : que je pourrais faire un effort ou que je serai jolie avec un peu d'anticernes... Moi ma tête je l'aime bien, oui j'ai de grosses marques orange autour des yeux et parfois j'ai les lèvres gercées en plein mois d'août, mais je suis jolie quand même !
    Le maquillage, je trouve ça top vraiment ! Je pense qu'on peut tout faire avec : on s'exprime, on se lâche, on s'aime, on fait de l'art, on fait peur !
    Mais c'est pas obligatoire! J'ai une excuse, une dispense : des problèmes de peaux.

    Ha ! mais tiens ?! il me faut une bonne raison pour ne pas me maquiller ?
    Pas d'accord ! Je ne me maquille pas, je trouve ça très bien, je suis très jolie, j'emmerde bien loin la réceptionniste et c'est pas par flemme ou par envie d'être moche : c'est comme ça !
    Merci d'être un peu comme moi :)

Lire l'intégralité des 74 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)