Vous prendrez bien une petite retouche Photoshop de la fesse ?

On a découvert un site internet qui vaut le coup qu’on le regarde de plus près. Ce pro de la retouche photo (une fois sur le site, clique sur portfolio) te prend tel que tu es, te "photoshop-shake", et fait de toi une personne aux mensurations juste comme tu voudrais, et au visage sans aucune […]

Vous prendrez bien une petite retouche Photoshop de la fesse ?

On a découvert un site internet qui vaut le coup qu’on le regarde de plus près. Ce pro de la retouche photo (une fois sur le site, clique sur portfolio) te prend tel que tu es, te "photoshop-shake", et fait de toi une personne aux mensurations juste comme tu voudrais, et au visage sans aucune trace de quoi que ce soit qui ne serait pas lisse. Et attends, ça n’est pas tout ! Tu as les fesses de ta mère et tu préfererais celles de Shakira ? Mais pas de problèmes, ils te le font aussi ! Tu as des pognes de bouchères et ça te complexe ? Ok, don’t worry, iwanexstudio et tant d’autres affinent tout ça !


Dessin de Galou

Alors jusque là, c’est ludique, c’est sûr. En plus, on commence à connaître le principe puisque plus aucun people ne se montre sans être passé par la case de ces logiciels dédiés à la retouche. Et ils sont légion à danser la gigue tant la demande est importante. Ca donne une petite retouche de bourlets par là (pour Sarkozy ou Mariah Carey), des retouches de pommettes pour Portmann ou encore un allongement de la silhouette pour Brit Brit.

Mais qu’est-ce qui dicte cette frénésie de perfection ? Sont-ce les filles, qui veulent du rêve, encore du rêve, ou bien les dogmes esthétiques actuels, qui ont décidé qu’on était "plus assez bien en vrai" ?…

Pour répondre à cette question, mettons-nous en situation :

Et si Penélope Cruz t’apparaissait avec un bouton de fièvre ?

On est lundi matin, et tu viens d’acheter ton magazine féminin préféré. A la page 12, admettons que tu tombes sur ton ancienne voisine Paulette, reconnaissable à l’époque à sa constellation d’astéroïdes sur le front, toujours reconnaissable à cette caractéristique sur papier glacé. Ensuite, page 27, ô joie, tu tombes enfin sur les photos d’un certain Brad Pitt. Tes petits yeux réjouis sont tout prêts à détailler le beau gosse, mais là misère ! NON ! Ces salauds de photographe ont osé ! Ils lui ont laissé un sale bouton de fièvre sur la bouche ! Ca calme hein ! (à part les Bradpittophiles qui rétorqueront "j’vois pas le problème !" Beuuuh)

Pour finir, tu penses pouvoir te consoler avec le dossier "une peau zéro défaut", consacré à tous les produits dont tu te tartineras pour qu’on ne voie plus cette cicatrice de bouton juste là. Mais si : LA.

Echec. Les filles photographiées ont des points noirs, Pénélope Cruz vante le mérite d’un produit anti-vergeture avec un bourrelet sous le menton et toi ça te donne juste envie de dire que tu as perdu 3€ en plus de ton moral pour 48 heures.

Où sont passées toutes ces filles parfaites, nous donnant du fil à retordre (et du kilo à looser !) avec leur silhouette parfaites, leurs peaux Jeniferlopezisées avec un autobronzant qui nous ferait nous couper 7 cm de cheveux juste si on nous en indiquait le nom ?

Uhhhhuhhh, je veux voir des filles mmaaaaa-gniiiii-fiiiiiques, m’en fous de pas pouvoir leur ressembler, rendez-nous nos rinçages d’oeil et nos exercices de mémorisation d’une séance maquillage chez Chanel !

Calme-toi, ceci n’est que fiction.

Faut croire qu’on a un goût pour la perfection…

Juste pour qu’on ne tape pas que sur les "autres", dont ça serait toujours la faute quand on commence à dénoncer le manque de naturel et d’objectivité. Si les magazines, les logiciels et ceux qui font et défont la mode retouchent et trichent, même si parfois c’est trash, c’est aussi beaucoup parce qu’on le leur demande… En réalité, on se demande encore qui de la poule ou l’oeuf est arrivé en premier. Les logiciels, ou la demande ?…. Aujourd’hui, nous reste à avouer qu’on aime mirer la perfection et que c’est un peu notre faute… Parce qu’au début du phénomène on a fermé un oeil et maté de l’autre et sans une once de scrupule les fesses sans cellulite de Christina et les abdos couleur canapé cuir des mannequins de CK. Nostra culpa

Moralité ?

" Mieux vaut une bonne glace digérée qu’une vie en différé"

A toi de réagir ! Comment vis-tu ce décalage entre ta réalité (boutons, gras du bide et autres joyeusetés) et les modèles de perfection des magazines ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Audrina
    Audrina, Le 5 novembre 2008 à 12h45

    Ca nous prouve qu'on est toutes pareilles, star ou anonyme ! En même temps ca se comprend que les stars passent par la, elles doivent nous faire rêver. Si elles étaient banales, le charme ne fonctionnerait pas et on ne seraient pas fans....

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)