Mon mec m’a trompée, et ça a été une déflagration — Carnet de Rupture #1

Par  |  | 21 Commentaires

Le petit ami d'Audrey l'a trompée. Ça a fait l'effet d'une explosion qui l'a retournée, a remis en question tout ce qu'elle pensait savoir, et l'a changée à jamais. Mais pas forcément pour le pire.

Dans Carnets de Rupture, Audrey, une lectrice de madmoiZelle, raconte la fin de son histoire d’amour, à cœur ouvert.
Une histoire d’amour, mais aussi d’infidélité, et de reconstruction.

Voici le premier épisode de cette série, à lire chaque mardi sur madmoiZelle.

Écoutez ce texte en audio, lu par Mymy :

(abonnez-vous à notre podcast !)
(vous pouvez aussi télécharger l’épisode en MP3 sur votre ordi ou téléphone)

==

Mon mec m’a trompée.

Je ne pensais pas être « une de ces filles » avant que ça m’arrive.

Non, moi je vois clair dans le jeu des gens, surtout celui de mon partenaire, je le connais par cœur. Même si j’avais déjà eu des écarts dans mes relations, je ne serai jamais « la meuf trompée », celle qui ne l’a pas vu venir.

Ça ne peut pas m’arriver à moi, regarde, on est ensemble depuis plusieurs années, on vit ensemble, on a des projets sur le long terme, tiens dans une semaine on a un concert, il ne peut pas m’avoir trompée ?

« Il manque un truc dans notre couple »

Je me souviens de la première conversation qui m’a tordu le bide. C’était un soir comme un autre, on venait de finir une série. Il m’a dit :

« Tu sais… J’ai beaucoup de mal à te le dire mais… j’ai la sensation qu’il manque un truc dans notre couple. »

Ah.

Il me dit ressentir un manque, un vide, une absence. Qu’il a besoin de plus de passion, de folie, d’affection, d’attention. Je ne dors pas très bien cette nuit-là. Je ne comprends pas alors je cherche tout de suite des raisons et des solutions.

C’est vrai que je travaille beaucoup. C’est vrai qu’on n’a pas fait l’amour ce mois-ci. C’est vrai que je réponds un peu vite sur Messenger. C’est vrai que parfois, je semble ne pas être là.

Je me résous à en parler à ma psy. Les jours passent et je pense que la crise est réglée. Je suis plus attentive à ses besoins, on passe de bons moments ensemble et il ne m’en reparle pas.

Les signes de l’infidélité, discrets mais omniprésents

Parfois, il rentre très tard. Ou très tôt, à l’heure où l’on apporte les croissants. Il vient de trouver un nouveau boulot et passe pas mal de temps en soirée avec ses collègues.

Ses messages se font plus évasifs. Il ne m’écrit plus de petits mots. Il ne me propose plus de l’accompagner aux soirées.

À lire aussi : Le micro-cheating, cette « mini-infidélité émotionnelle »… c’est tromper ?

Ça dure quelques semaines, j’associe ça à sa nouvelle vie professionnelle et je me dis « vivement qu’on profite des vacances, qu’on se retrouve ».

Les vacances arrivent enfin, je respire un peu mieux. Mais le dernier soir, alors que j’allais éteindre la lumière, il me regarde droit dans les yeux :

« Tu vois, c’est ÇA le problème. »

Que j’éteigne la lumière ?

Non, le problème, c’est qu’il ressent encore ce manque au plus profond de ses entrailles.

« Je suis à côté de toi et pourtant j’ai l’impression que tu n’es pas là. »

Il met le doigt sur le décalage entre ses attentes, ses besoins et ce que je suis prête à lui offrir. Il doute de ses sentiments pour moi, il ne sait plus où il en est et si sa vie correspond à ce dont il a toujours rêvé.

Avant la conscience de l’infidélité, déjà une idée de rupture

Je me dis qu’il fait une crise de la trentaine mais dans ma tête, ça y est, nous sommes séparés.

Je ne veux pas vivre avec une personne qui n’est pas heureuse avec moi. Des années de relation et de projets à deux s’effondrent. Je réalise que pendant des semaines, il m’a menti en m’affirmant qu’il allait bien.

Pour la première fois de ma vie, j’ai envie de mourir.

Nous vivons la discussion la plus importante de notre histoire de couple et son téléphone vibre à plusieurs reprises. J’aperçois une notification Messenger et je reconnais la photo de profil d’une connaissance avec laquelle il parle beaucoup ces derniers temps.

Je tilte.

— Il se passe quoi avec Lola ?
— Quoi ? Rien. Il ne s’est rien passé, il ne se passe rien, il ne se passera jamais rien.
— …
— Il a failli se passer un truc, mais on l’a stoppé.

Je le crois. Pourquoi me mentirait-il aujourd’hui ? C’est le mec le plus honnête que je connaisse.

Comment j’ai compris qu’il était infidèle

Avec le recul, je réalise tous les stades par lesquels je suis passée. De l’incompréhension à la remise en question, de la colère au deuil.

À lire aussi : L’infidélité & vous — Témoignages

Les premiers temps qui ont suivi ces révélations sont une progressive descente aux enfers. Tous les principes auxquels je croyais se sont effondrés. Notre relation n’était pas aussi naturelle et solide que je le pensais.

Je le regarde et je me demande qui est cet imposteur, depuis combien de temps il a remplacé mon compagnon. J’essaie de comprendre mais j’ai la sensation de manquer d’éléments.

Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’apitoyer sur mon sort, je sais au fond de moi que je dois vite prendre une décision, rester ou partir, pour éviter de souffrir. Mais pour ça, j’ai besoin de savoir ce qui a été détruit et si ça vaut la peine de reconstruire.

Je commence donc à enquêter.

J’essaie de comprendre où ça a merdé. Plusieurs jours, plusieurs nuits, je me repasse les épisodes de notre relation dans la tête. Est-ce que ça vient de moi ? J’en parle à des amis, eux non plus ne comprennent pas.

Mon compagnon en parle aussi à des proches. Et enfin, il avoue.

Le jour où il m’a avoué avoir été infidèle

La vérité, c’est que depuis plusieurs mois, il voit Lola. Il l’emmène aux soirées. Il déjeune avec elle le midi. C’est elle qui lui dit « bonjour » en premier, c’est à elle qu’il souhaite « bonne nuit » en dernier.

Je comprends qu’il est allé combler ce manque affectif avec cette meuf qui avait plus de temps à lui offrir, que c’est un simple bouche-trou. Que par lâcheté, par peur de me confronter et de me perdre, il a préféré aller voir ailleurs plutôt que de me dire qu’il manquait d’affection dans notre relation.

À lire aussi : Pourquoi trompons-nous nos partenaires ?

Je suis sonnée. Je me dis : c’est fini, je pourrai plus jamais lui faire confiance.

Je pleure. Longuement, doucement, silencieusement. Pour la première fois de ma vie, j’ai envie de le frapper et je me dis que ça fait beaucoup de premières fois dont j’aurais pu me passer.

J’ai envie qu’il me prenne dans ses bras, qu’il me dise qu’il est désolé, qu’il a merdé, qu’il m’aime, qu’il pleure avec moi. Mais lui aussi est sonné et il me fixe avec ces yeux tristes qu’il porte depuis des semaines.

J’ai mal de plus être la seule dans sa vie. J’ai mal de ne pas avoir compris avant. Je me sens nulle, conne, inutile, conne, conne, conne de m’être autant offerte à lui.

Après le choc, la colère, face à l’infidélité

Pendant plusieurs jours, je suis en mode pilote automatique. Ma tête et mon cœur sont dans un état léthargique. Plus rien n’a de sens.

Pourquoi sortir ce soir alors que mon avenir s’est effrité ? À quoi bon bosser si je ne peux plus partir en week-end ou prévoir les vacances d’été ?

Quand enfin vient la colère.

C’est un resto avec des amis qui l’a libérée. Ils me regardent avec des grands yeux.

Soudainement, une de mes potes éclate en sanglots. Elle est en colère, je ne mérite pas ça, ce n’est pas à moi de me remettre en question, je suis forte, elle m’aime, elle a du respect pour moi, je mérite pas ça.

Elle est en train de me dire ce que je dirais à une amie qui m’aurait raconté cette histoire. À ce moment, j’ai l’impression de sortir de mon corps et d’observer la scène depuis un coin de la salle. Elle a raison. Je mérite pas ça.

La nuit passe et le matin, la colère est là. Elle me donne une niaque folle. Je ne sais pas encore ce que je vaux, mais je ne suis pas « cette meuf trompée par son mec qui avait l’air gentil pourtant ».

Ça me donne assez d’énergie pour aller le confronter et tout lui balancer :

— T’es qu’un gamin lâche, immature, à ta place, j’aurais honte de me regarder dans le miroir, tu n’as aucune excuse et tu t’es comporté comme un connard égoïste.

Je comprends qu’il ne sait plus qui il est et que je ne vis pas avec un imposteur depuis plusieurs années mais seulement quelques mois. Je capte que ce n’est pas un adulte, que contrairement à moi, il n’a pas construit sa vie mais s’est laissé porter par les vents.

Mon mec m’a trompée, et je fais le deuil de notre relation

Dans cette histoire, je ne suis qu’un dommage collatéral mais dans l’explosion, je me suis pris les éclats les plus violents parce que j’étais la plus proche du détonateur.

Je lui propose de nous séparer pour qu’il apprenne à se retrouver et le lendemain, il n’est plus là.

Je suis maintenant dans une phase de deuil et d’acceptation. La colère a laissé place au soulagement. Parce qu’ils m’ont renvoyé leurs sentiments avec sincérité, mes amis y sont pour beaucoup.

Un TED Talk passionnant sur l’infidélité

Aussi parce qu’ils m’ont conseillé des ressources précieuses, comme ce TED Talk d’Esther Perel, une psychothérapeute spécialisée dans les relations de couple.

Tu devrais le voir, l’écouter ce TED, surtout si tu as l’impression que tout va bien dans ton couple.

Clique sur les options pour les sous-titres en français

J’ai été trompée, et ça va m’aider à grandir

Aujourd’hui j’ai compris que cette crise ne peut que m’aider à grandir. Rien n’arrive jamais par hasard.

Combien de mensonges aurais-je encore avalé si nous n’avions pas vécu ça ? Combien de temps aurais-je vécu avec un imposteur avant qu’il ne soit démasqué ? Combien d’années aurais-je été malheureuse ?

À lire aussi : Celui qui m’a appris que l’infidélité pouvait être un électrochoc

Je ne dis pas que c’est facile. Le vide qu’il a laissé dans « notre » appartement me rappelle tous les jours que le futur que je projetais n’est plus.

J’apprends à vivre seule, je change mes habitudes, j’apprivoise le temps, je vis au jour le jour. Je déteste ça. Mais je n’ai pas d’autre choix. Et c’est pour le meilleur.

La souffrance est là, la crise de confiance toujours béante. Mais je sais que ça pourrait être pire. Je sais que je mérite mieux.

Que toi aussi, si tu as traversé ça, tu mérites mieux.

Je sais maintenant qu’on se croit toujours moins forte qu’on ne l’est vraiment. Quand mes amis me disent « t’es forte et indépendante », je les entends parce que j’ai enfin disqualifié la petite voix qui répétait « ils disent ça pour te faire plaisir ».

Je viens de me prouver qu’on y survit.

Esther Perel conclue sa conférence TED en affirmant que souvent, les liaisons permettent la découverte de soi. J’ai hâte de me rencontrer.

À lire aussi : Mon mec m’a trompée, et je ne vais pas si mal, finalement

À suivre le mardi 20 février

Comment je suis devenue la mère de mon mec — Carnet de Rupture #2

7 surprises valant + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires
  • Fab
    Fab, Le 17 février 2018 à 8h34

    Petite update avant le nouvel épisode mardi : on teste un truc, @Mymy a lu le texte pour le publier en audio en haut de cet article et sur notre podcast. Vous nous direz ce que vous pensez de l'idée ? :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!