Les masques en tissu, les OVNI de salles de bain

Tu connaissais les masques en gel, les masques en crème, les masques qui forment un film retirable... et les masques en tissu ? De plus en plus de filles en sont adeptes, et peut être toi aussi.

Les masques en tissu, les OVNI de salles de bain

Les masques en tissu viennent d’Asie, le continent où les femmes font le plus attention à leur peau. C’est bien simple : les asiatiques sont de véritables pionniers en terme de cosmétique. Une belle peau est pour eux l’un des plus forts symboles de la féminité et de la beauté, à tel point que le marché des produits de beauté ne risque pas de faiblir de sitôt.

Par ailleurs, de nombreuses marques françaises comme Dior ou Chanel ont des gammes de produits introuvables ailleurs qu’en Asie (ce sont généralement des gammes « whitening », anti taches, la préoccupation numéro 1 des asiatiques), et les marques asiatiques commencent à se faire une sacrée renommée dans notre pays, comme Erborian et ses produits miraculeux, ou Ünt et ses sérums d’une efficacité hors-pair.

Il paraît alors normal que niveau fantaisies beauté, l’Asie soit champion toutes catégories. Bingo, on retrouve là bas des tas d’accessoires farfelus (comme des lunettes spéciales anti-rides….) mais aussi des avancées techno comme on en manque par chez nous ! Les masques en tissu font donc partie de cet attirail de commando de la beauté, et depuis quelques années ils arrivent doucement en France…

Un masque en tissu, qu’est ce que c’est ?

Concrètement, ce n’est pas du vrai tissu, comme tu peux t’en douter. En réalité, un masque en tissu est un masque découpé dans un papier résistant (à base de coton), prédécoupé pour tenir sur un visage. Autrement dit, une grosse crêpe avec deux trous pour les yeux, un trou pour le nez et un autre pour la bouche. Ce papier est donc imprégné d’une lotion bien souvent laiteuse (plus épaisse qu’une simple lotion), afin de ne pas sécher trop vite. Il est plus ou moins épais et ne s’utilise qu’une seule fois. Après avoir fait joujou : on jette ! Pas de récupérations car les actifs se seraient oxydés ou ne seraient plus efficaces.

Comment on s’en sert ?

Rien de plus simple : on déplie le « visage » de tissu et on vient le coller sur le notre. Normalement, ils doivent tenir seuls, sinon c’est qu’ils ne sont pas assez imprégnés. On laisse le masque une bonne dizaine de minutes minimum (sinon ça ne sert vraiment à rien), et une fois qu’on le retire on se masse la peau histoire de faire pénétrer le reste de lotion lactée. Au final, une peau bien douce, rebondie et hydratée. Pour les peaux souffrant de déshydratation ou de sécheresse, c’est l’idéal. Les peaux grasses en revanche auront du mal à trouver des masques tissu adaptés en France…

On peut en faire soi même ?

Gloire ! Oui ! Muji vend des masques papiers (peu chers, 1€80 les 5 mais, moins onéreux que d’en acheter des « tout faits ») secs, qu’il faut soi même imprégner. Pour y arriver sans gaspiller 14 litres de lotion, le plus simple est de le plier puis d’asperger de la lotion désirée. On peut mettre ce qu’on veut dessus et c’est assez simple. Mais bon, quand on sait que les masques en tissu sont surtout pratiques pour celles qui n’aiment pas mettre les doigts dans le tube de gel… ça perd un peu de son intérêt. L’avantage de cette solution est qu’on peut changer très souvent de lotion et donc de bénéfices.

Qu’est ce qu’on achète ?

En France, dur dur de trouver ces fameux masques ! Bougez vous les seufs bande de feignantes !

Heureusement que la marque DHC (qui est japonaise, ceci explique cela) propose des masques tissu au Q10 (tu vas me dire « Je suis trop jeune pour le Q10 ». Tss. Jamais assez jeune pour la peau rebondie, tu m’entends ?), un peu cher (4 masques pour 10€), ils s’accompagnent d’une vraie pause bien être… On ne les gaspille pas en 10 minutes !

Dans les enseignes Schlecker’s, ainsi que dans les Claire’s, on retrouve les masques de la marque Montagne Jeunesse (tout un programme) qui sont quelques fois en format masque tissu (c’est très visible sur l’emballage, pas de panique !). Pas chers (environ 1.5/2€ le masque), ils sont agréables à utiliser.

Chez Nocibé, on retrouve quelques masques de la marque L’action Cosmétique dont un au concombre pour les peaux jeunes ! Cependant, ils sont un peu chers…

masques en tissuSi l’on prend des masques en tissu à imprégner soi même, on peut choisir diverses lotions suivant ses besoins… La lotion lactée Yves Rocher Nutrispécific est parfaite et ne coute pratiquement rien. Pour les petits budgets, l’eau de rose est idéale. Erborian a également sorti une lotion spécialement adaptée à ce genre de travaux pratiques : la Herbal Energy, qui sent bon et donne un teint très frais. En revanche, on évite les lotions type Eau Précieuse, Biactol ou autre, beaucoup trop agressives…

masques en tissuJe déconseille l’utilisation des masques Revitalift l’Oréal en tissu sur une peau « jeune », beaucoup, beaucoup trop riches, ils provoqueront sans doute des boutons ! Le Q10, l’acide hyaluronique, oui, l’anti rides pur et dur, non !

Enfin, pour les aventurières : le temple des masques tissu est bien évidemment l’Asie, accessible via les sites internet sasa.com ou bonjourhk.com. Des prix dérisoires, mais des frais de port costauds !

Le masque en tissu, donc, est l’allié des filles pressées qui n’ont qu’à ouvrir le sachet et laisser poser : pas de rinçage, pas de gommage à effectuer, pas de temps de pose à contrôler. Le masque en tissu, c’est un peu la rasade d’hydratation quand on a zappé ses soins auparavant ! De plus, leur utilisation est beaucoup plus agréable qu’un masque hydratant (une couche épaisse de crème à laisser poser) ! En clair, il a tout bon… mis à part le prix trop élevé en France, et le chemin de croix pour le trouver.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 3 mars 2011 à 12h08

    J'ai bien envie d'essayer tiens.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)