Marian Álvarez, primée aux « César espagnols », revendique le droit à l’avortement

Dimanche dernier s’est déroulée la 28e édition des Goya, l’équivalent des César du cinéma français. L’occasion pour l’actrice Marian Álvarez de recevoir le prix Goya de la meilleure actrice… et de défendre le droit à l’avortement.

Marian Álvarez, primée aux « César espagnols », revendique le droit à l’avortement

Elle a reçu le prix Goya 2014 de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans La Herida (La blessure), de Fernando Franco. Marian Álvarez aurait pu se contenter de remercier gentiment tout le monde et de repartir avec son prix, mais en ces temps très controversés en Espagne, une certaine colère gronde, et l’ambiance n’était pas aux ronds de jambes.

« Je veux dédier ce prix à toutes les femmes qui se battent pour nos droits », lance-t-elle lors de son discours. « Ces femmes qui ne tolèreront pas que qui que ce soit décide pour nous toutes. »

Le droit à l’avortement, mais surtout le droit de choisir. Ça paraît fou, en 2014, de devoir encore revendiquer ce simple droit, mais en Espagne il est actuellement en déclin, puisque remis en question par le gouvernement (et certaines réflexions en France ne sont pas bien marrantes non plus). C’est le moment de faire entendre sa colère, et Marian Álvarez a plutôt bien joué, en faisant une telle réflexion lors d’un évènement télévisé et suivi par plus de 3 millions de téléspectateurs !

Une ola, donc, pour l’actrice. Merci Marian, et bravo pour ton prix !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sid22
    Sid22, Le 11 février 2014 à 21h52

    traductiooooon please *-*

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)