LOST a dix ans : retour sur une série culte

LOST fête aujourd'hui ses dix ans ! Le 22 septembre 2004 débarquait en effet sur nos écrans l'incroyable pilote d'une série rapidement devenue culte. Retour sur un phénomène télévisuel.

LOST a dix ans : retour sur une série culte

C’était en 2005, sur TF1. J’avais 13 ans et je suis tombée sur une série pas comme les autres, sur un premier épisode de folie à base d’avion qui s’écrase, de personnages multiples, d’effets spéciaux ultra-réalistes…

LOST venait d’entrer dans ma vie.

Oui, c’est un trailer fait par un fan, mais il est bien plus cool que l’officiel donc voilà.

Et pour moi comme pour beaucoup d’entre vous, je suis sûre, la vie n’a plus été tout à fait la même ensuite…

LOST, la série qui a fait de moi une fangirl

À lire aussi : Être une fangirl, c’est instructif : la preuve !

Avant LOST, je ne me considérais pas vraiment comme « fan » de quoi que ce soit. Je connaissais par coeur toutes les chansons de Kyo, certes, mais c’est tout ; je regardais Le Caméléon chaque samedi et Urgences chaque dimanche, mais je n’y pensais plus une fois la télé éteinte.

LOST a tout changé.

VOUS VOUS SOUVENEZ ? DE LA TRAPPE ? QU’ILS ESSAIENT D’OUVRIR ? PENDANT TOUTE UNE SAISON ? ET APRÈS ILS L’OUVRENT ? MAIS C’EST LA FIN DE LA SAISON ? PARCE QUE MOI OUI

C’est la première série qui a su sortir du petit écran pour s’incruster dans ma vie quotidienne et dans un coin de mon cerveau. J’échafaudais des théories (erronées, puisque je suis nulle en indices et en déduction), je réfléchissais aux implications de tel ou tel détail, je tentais de déceler qui mentait à qui et pour quelles raisons… Bref, j’étais À FOND.

Mais c’était trop pour mon petit ciboulot ! Et comme mes potes avaient la drôle d’idée d’avoir une vie sociale et de ne pas rester plantées devant leur télé, je me sentais seule avec mon obsession.

Jusqu’à la merveille, jusqu’à l’Internet, jusqu’au fil d’Ariane qui m’a conduite vers mon nouveau refuge : le forum LOST francophone. Qui est toujours en ligne. Je suis un peu fanée d’avoir oublié mon pseudo et mon mot de passe, je l’avoue.

« Non désolé mais mymy26 c’est pas possible, va falloir prendre un autre pseudo, on est en 2006 hein, pas en 1999 »

Là, j’ai pour la première fois découvert le monde d’un fandom. J’ai rencontré des fans hardcore qui notaient le nom de tous les bouquins apparaissant dans la série pour les lire plus tard et en tirer des théories ; des fans pleins d’émotions qui pleuraient à la moindre secousse sentimentale ; des Sherlock Holmes du dimanche qui reliaient la feuille de palmier cassée de l’épisode 4 au mystère de l’épisode 72…

C’était la première fois que je m’insérais dans une communauté aussi passionnée, aussi productive : j’étais née un peu trop tard pour spéculer autour du prochain Harry Potter, et il n’y avait pas non plus mille théories à tisser autour de la saison 9 d’Urgences. Les fans de LOST étaient de doux dingues auprès desquels j’aimais passer du temps, soudée à mon clavier, écarquillant les yeux devant leur sens de la déduction.

Bon, bien sûr, 99% des « prédictions » étaient erronées, 90% des « indices » n’en étaient pas, et la révolte a grondé lorsque le fameux dernier épisode fut diffusé, piétinant tout espoir de revirement.

À lire aussi : Pourquoi j’ai envoyé péter Lost après la saison 1

Mais bon, moi, pour tout vous dire, je m’en fous, pour deux raisons.

  1. J’ai adoré la fin de LOST. Les rageux vont rager, mais moi j’ai kiffé, voilà.
  2. J’ai envoyé un CD d’anniversaire à Henry Ian Cusick, a.k.a. Desmond, mon amoureux deLOST, via un envoi groupé des fans du forum. Et il a dit merci. C’était un beau moment.

? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?

Mais je m’en fous surtout parce que l’important, ce n’est pas d’avoir raison : c’est que pendant toutes ces années, sur le forum LOST, on s’est bien amusés à réfléchir, à étudier les épisodes, à déduire des trucs partant de (presque) rien… et c’était vraiment cool !

LOST, un phénomène médiatique à l’écho tenace

LOST a eu beau décevoir du monde, elle reste une référence en matière de série, que ce soit pour ses choix audacieux, pour l’impact médiatique que sa fin a eue, pour l’effervescence autour de chaque saison, pour la carrière de ses acteurs après la fin de la série ah non.

Ça peut paraître évident en 2014, mais à l’époque, c’était dingue ! Récits croisés, dimensions parallèles, indices jetés au vent et récupérés plusieurs saisons plus tard… LOST n’était pas la première à utiliser ces outils, mais bon sang, elle le faisait bien. Je me souviens encore de l’effervescence dans ma tête quand je me suis rendue compte que les flashbacks étaient devenus des flashforwards, et que ce que je croyais être le passé était en réalité… le futur. Pour moi, c’était incroyable, et jamais je ne l’aurais vu venir.

Dix ans après, il n’est pas rare de parler d’une série comme de « la nouvelle LOST », pour peu qu’elle comporte des mystères s’étalant sur plusieurs épisodes, des histoires chorales, des flashbacks, des théories du complot, etc.

Alors certes, la fin a beaucoup déçu. Certes, sur les dizaines d’acteurs plus ou moins principaux de LOST, bien peu ont pu/su faire rebondir leur carrière. Certes, Damon Lindelof, maintenant aux commandes de The Leftovers, semble récidiver niveau WTF et mystères inextricables.

Mais LOST aura toujours une place spéciale dans mon coeur. Ses personnages seront toujours un peu mes potes, et j’aurai toujours dans un coin du cerveau l’envie de les retrouver, de retourner sur l’île et de suivre leurs aventures. We have to go back, comme disait l’autre…

? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bdavis
    Bdavis, Le 20 mai 2016 à 23h31

    Je découvre la série pour ma part (oui oui avec dix ans de retard :yawn:)
    Bon redécouvrir serait un terme plus approprié, j'avais suivi la saison 1 à la télé mais la programmation télé avait vite eu raison de moi et je n'ai pas accroché à la série étant ado...

    J'en suis désormais à la saison 4 et je spécule aussi sur des trucs qui quand j'aurai tout fini vont également m'apparaître bien ridicules à mon avis :cretin:

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)