LOLservatoire de la Présidentielle (20 avril 2012)

Chaque lundi et vendredi, Marie.Charlotte vous offrira un petit best-of des wins et des fails de la course à la Présidentielle, histoire que vous puissiez vous tenir au courant des rebondissements plus facilement.

LOLservatoire de la Présidentielle (20 avril 2012)

Fini de rire… L’heure de choisir. Ce moment où, après avoir joué les LOLeuses toutes les semaines pendant 3 mois, je vais tenter d’être sérieuse…

Je vais vous faire une confidence : lorsque j’ai proposé le LOLservatoire à la rédac’ de madmoiZelle, je pensais uniquement lancer le concept avec l’humour puis embrayer sur des sujets de fond dès que la campagne aurait réellement commencé. J’aurais toujours proposé une blagounette ou un détournement fun dans chaque numéro, mais le cœur du papier aurait été un commentaire critique du sujet phare de chaque semaine de campagne.

J-2 avant le premier tour, et j’attends toujours que la campagne “sérieuse” démarre… Non seulement je n’ai jamais vu arriver – dans les médias – les “sujets de fond”, mais en plus la parodie et le LOL ont progressivement quitté les blogs pour infester Twitter et contaminer les supports d’information traditionnels. À tel point que ce n’était plus un, mais deux LOLservatoires qu’il me fallait boucler dans la semaine pour réussir à suivre. Une promotion, en quelque sorte, dont je devrais sans doute me réjouir. Au risque de paraître ingrate, j’en suis au contraire profondément frustrée…

Toujours est-il que nous sommes à J-2 du premier tour… et pour certain(e)s, un peu largué(e)s. Alors, dimanche, on fait quoi ?

Si vous le voulez bien, nous commençons par prendre un peu de recul. Je n’ai ni la science infuse, ni la vérité parfaite. Je n’ai aucune légitimité si ce n’est celle d’avoir suivi rigoureusement les développements médiatiques depuis la mi-janvier, d’avoir eu l’envie et la curiosité de croiser mes analyses “médias” avec ceux qui se sont engagés pour l’un ou l’autre candidat. J’ai lu les 32 propositions de Nicolas Sarkozy, le programme de François Bayrou, les 60 propositions de François Hollande (et l’agenda de la première année), feuilleté “l’Humain d’abord” acheté à La Bastille et parcouru le projet d’EELV. J’ai rencontré Agnès et Ambre à leurs QG respectifs, Marie au meeting des Jeunes UMP, chacune pendant 1h30, le temps d’échanger aussi en dehors du cadre de l’interview que je réalisais. J’ai passé un peu de temps au QG de François Bayrou, participé à une réunion de campagne, j’ai pris part à un petit-déjeuner numérique au QG de François Hollande, à une Riposte Party à Solférino. J’ai essayé de me rapprocher de l’UMP mais c’était pas facile, mes tentatives sont restées infructueuses. Bref, je me suis impliquée dans la campagne et j’ai fini par me forger une conviction.

Or la conviction, c’est peut être la seule chose qui fait défaut à ces “indécis” interrogés en micro-trottoir pour les JT. Ma conviction, c’est que chacun doit se forger la sienne, sans nécessairement attendre “d’être convaincu(e)”. Si les militants qui tractent sur les marchés, frappent à vos portes ou tweetent à tout va n’ont pas su vous convaincre, si les candidats qui haranguent les foules et arpentent les plateaux télés dans un exercice hyper-rodé n’ont pas su vous insuffler cette conviction, vous pouvez néanmoins faire un choix le 22 avril : à défaut de voter avec votre coeur ou vos tripes, vous pouvez voter avec la tête.

Car si la conviction vous fait défaut pour appuyer votre choix, les raisons ne manquent pas. Les bonnes, les mauvaises, les archi-connues, les originales, je vous propose pour ce LOLservatoire spécial premier tour une revue des raisons qui vous aideront à choisir le bulletin que vous glisserez dans l’urne… mi-LOL, mi-sérieux, c’est le challenge du jour.

Dimanche, je vote pour qui ? C’est parti :

Je vote pour un projet

Bah ouais je vous donne peut être l’impression d’enfoncer des portes ouvertes depuis le début de ce billet, mais pour avoir dialogué voire débattu autour de moi, je ne compte plus ces moments très frustrants où, après une demi-heure d’échange d’arguments, je demande à mon interlocuteur dans quelle partie du projet il a lu telle ou telle mesure qu’il prête au candidat, pour m’entendre répondre “Hein ? Ah mais j’sais pas j’ai pas lu mais j’ai entendu que…” NAON. Vous n’êtes pas obligé de tout lire, hein, moi par exemple, le programme de Marine Le Pen m’est rapidement tombé des mains (quand je vous dit que je prends mon rôle de chroniqueuZe au sérieux). Mais ce serait dommage de choisir le prochain président de la France sur la base d’un tract en format A4 ou d’une heure d’interview sur Europe 1 ou Canal+.

Ouais mais… Ils racontent tous n’importe quoi

C’est pas faux ! Beaucoup, beaucoup de déclarations plus ou moins sincères, de contre-vérités plus ou moins bien habillées, de mensonges plus ou moins directs ont été proférés pendant cette campagne. Bonne nouvelle si vous avez une connexion Internet : il suffit d’entrer une proposition de candidat dans Google et vous devriez trouver assez facilement du fact-checking sur le thème qui vous intéresse.

Plus fiable que la cote de confiance, préférez la jauge du Bobaromètre du blog Désintox. Édifiant.

Très instructif aussi, un autre baromètre, celui de la violence politique de la campagne : le fameux Guéantomètre de Slate, dont nous avions déjà parlé dans cette chronique. Il ne mesure pas la vérité des propos, mais il est un bon indicateur du degré de foutage de gueule de cette course à la Présidentielle.

Le conseil de Marie.Charlotte

Oui j’ai toujours rêvé d’avoir une rubrique à mon nom, façon “courrier du coeur”. LOL. Mon conseil donc, est que si j’hésitais, je ferais l’impasse sur les fausses bonnes idées de cette campagne, à savoir les quizz et comparateurs de programmes en tous genres. Si vous avez trouvé que les sujets étaient traités de manière trop superficielle pendant ces derniers mois, fuyez ces outils, le degré ultime de la simplification. Si vous n’avez aucun avis sur les candidats, ces simulateurs vous donneront un apperçu des idées de chaque camp, mais dans les très très grandes (grosses) lignes. Si vous savez déjà placer les partis sur l’échiquier politique et qualifier sans peine la ligne directrice de chacun en une phrase, alors ces gadgets vont conduisent dans l’impasse : les comparateurs de programmes voudraient nous faire croire que le candidat qui réalise la meilleure enchère devrait rafler la mise. Dans les faits, le plus généreux remporte surtout la palme du plus démagogue.

Même si le Véritomètre s’appuie sur une méthodologie définie et se veut ‘scientifique’, objectif, ce n’est jamais qu’une application (aussi artificiellement intelligente soit-elle…) qui ne saurait se substituer efficacement à votre capacité de raisonnement.

Et n’oublions pas qu’au final, ce qui compte, c’est la conviction. Elle n’est pas nécessairement rationnelle.

Alors, pour choisir ‘rationnellement’ (ou pas !), je fais comment ?

Tu jauges les arguments de chaque camp, pardi ! Ce ne sont pourtant pas les argumentaires qui manquent dans cette dernière ligne droite. Il y en a d’ailleurs tellement que j’ai été contrainte de faire des arbitrages. Et pour renouer avec l’esprit LOL qui a dominé notre série, nous terminerons donc avec UN JEU-CONCOURS !

Un Fake s’est glissé parmi les 3 argumentaires suivants ! Sauras-tu le retrouver à partir des 3 extraits proposés ? Oui oui, un seul est fake, ce qui veut dire que les 2 autres sont des argumentaires officiels…

Extrait 1: “5 raisons de voter pour Nicolas Sarkozy”

4. JE NE VEUX PAS D’UNE SOCIÉTÉ OÙ L’ON CÈDE À TOUS LES COMMUNAUTARISMES, OÙ L’ON DONNE LE DROIT DE VOTE AUX ÉTRANGERS ET OÙ LES POUVOIRS PUBLICS ACCEPTENT DES MENUS RELIGIEUX DANS LES CANTINES.

JE VOTE NICOLAS SARKOZY car il défend les valeurs de la citoyenneté et de la laïcité et refuse le droit de vote des étrangers.

Extrait 2: “10 raisons de ne pas voter François Hollande au premier tour”

(2) Vous envisagez de briguer la direction d’une entreprise publique et vous entendez bien augmenter éhontément votre salaire. Non seulement François Hollande veut interdire les écarts de salaires de plus de 1 à 20 dans ces entreprises, mais pire encore il menace de taxer à 75% ce que vous pourriez gager au-delà d’un petit million d’euros par an ! C’est totalement inacceptable.

Extrait 3: “Je ne sais pas toi mais j’étais un peu perdu avec tous ces candidats. Du coup, je me suis renseigné, j’ai regardé, j’ai réfléchi. Il y a du bon et du mauvais partout mais là, je n’ai plus aucun doute : je voterai Nicolas Sarkozy. Et voici pourquoi : […] Quoiqu’on en dise, moi j’ai regardé tout ce qu’il a fait et je ne crois pas ceux qui disent qu’il n’a pas de bilan ou que son bilan est mauvais. C’est faux ! Et tu le sais. Face à la crise, il nous a protégés et le pays a tenu bon (regarde aujourd’hui l’Espagne après 7 ans de socialisme avec exactement la même politique que celle que propose François Hollande…) Que tu l’aimes ou pas, je sais que quand il est là, il se bat pour nous et il se bat pour moi.« 

Alors ? Pas facile, hein ? Réponse :

…. C’est Extrait 2 qui est un Fake ! Vous aviez deviné ? Bravo ! Découvrez cet excellent billet sur Variae.

L’Extrait 1 vient tout droit du site de l’UMP, donc ce n’est pas DU TOUT un fake comme on aurait pu le croire, notamment pour celles et ceux qui suivent le compte Twitter de Madame Michu – un compte parodique pro-Sarkozy, mais parodique quand même. Je fais mine d’être toute surprise mais en fait l’UMP avait déjà, en début de campagne, produit un tract très premier degré sur le bilan du quinquénnat, résumé en “dix grandes réformes”. Avec le recul, c’est une excellente stratégie : en produisant des supports auto-parodiques (on peut les moquer directement), ils coupent l’herbe sous le pied des LOLymous du Web. Fallait y penser !

L’Extrait 3 – mon coup de coeur de la soirée- provient du générateur d’argumentaire du site officiel de campagne de Nicolas Sarkozy, La France Forte. Vous choisissez vos arguments, entrez l’email d’un ami et hop ! La France Forte lui envoie un email de votre part ; comme vous le constaterez dans l’extrait présenté ci-dessus, l’email est rédigé au masculin. C’était sans doute trop compliqué d’ajouter une case “sexe” dans l’interface afin de générer l’argumentaire au féminin. Je me suis d’abord envoyé un e-mail à moi-même pour voir ce que ça donnait ; puis j’ai décidé de tester le dispositif sur un anti-sarkozyste de base, au hasard @humourdedroite. A en juger par sa réaction enthousiaste (apparemment j’ai un ticket), je suis formelle : ÇA MARCHE !!!

Supporters de La France Forte, à vos claviers donc, il est encore temps de propager la bonne parole !

Notez que je suis quand même sceptique sur mes chances de conclure avec HumourDeDroite… Le mec reçoit un email de “Marie Charlotte” rédigé au masculin… À mon avis, il risque d’être déçu sur la marchandise.

Quelle est la morale de ce papier ? Eh bien, si j’avais voulu faire la morale, je n’aurais pas appelé cette chronique “LOLservatoire” !

Sans prêcher de morale donc, je peux me permettre d’avoir un avis (très humble) :

J-2 avant le premier tour et tout ce qui compte, c’est votre conviction personnelle. Si vous la cherchez encore, il est encore temps de relire les programmes, de chercher la cause ou l’idée qui vous tient le plus à coeur.

On dit que l’élection présidentielle est la rencontre entre un homme et un peuple. Mais à défaut d’avoir le choix entre un De Gaulle et un Mitterrand, j’ai trouvé d’autres critères. L’élection de François Mitterrand justement, s’était aussi jouée autour d’un projet, de réformes, et notamment l’abolition de la peine de mort. En 2012, difficile de trouver son thème directeur entre halal et permis de conduire… Pourtant, j’en ai trouvé plusieurs : l’écologie, qui n’a pas eu sa place dans la campagne mais mérite néanmoins sa place dans le débat, mais aussi – et c’est MON thème – le droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples.

Je ne sais pas qui gagnera le premier tour, ni même le second, contrairement à tous les instituts de sondages qui ont l’air bien bien bien sûrs d’eux ; je suis un peu plus sceptique, ils nous avaient aussi bassiné pendant des mois avec le 2ème tour Chirac/Jospin qui n’a jamais eu lieu.

Mais j’ai une conviction : je veux qu’en France, on mette un terme à cette injustice vestige d’un autre temps qu’est la discrimination sur le fondement de l’orientation sexuelle. Plusieurs partis s’en réclament, j’ai l’embarras du choix… Le seul vote inutile est celui qu’on n’exprime pas.

Bon quoi qu’il en soit, je rappelle que la fin du monde est prévu pour décembre 2012, votre vote ne devrait donc pas emporter de conséquences trop dramatiques. Rendez-vous lundi pour débriefer la soirée électorale, qui promet d’être spectaculaire d’après le Petit Journal (à 9 min) !


Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Carolyna
    Carolyna, Le 20 avril 2012 à 22h48

    Je sais toujours pas pour qui je vais voter, mais je compare les programmes, j'ai déjà ms de coté des candidats, je pense que d'ici dimanche, je saurais pour qui je vote.
    J'ai bien aimé ce LOLservatoire, vivement le débrief de lundi qui s'annonce plus intéressant que ceux de dimanche à 20h!

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)