« The Legend of Korra » (« La Légende de Korra »), c’est fini : bilan d’une série déjà culte

« La Légende de Korra » saison 4 s'achève, retour sur cette excellente série d'animation, même si elle a connu des hauts et des bas !

« The Legend of Korra » (« La Légende de Korra »), c’est fini : bilan d’une série déjà culte

— Article du 29 décembre 2014

Ça y est : La Légende de Korra, spin-off d’Avatar the last airbender, c’est fini, et vous savez quoi ? C’est bien dommage, parce que la série s’est achevée sur une excellente saison après des débuts difficiles. Cette saison 4 était à la hauteur de mes attentes, et a même su faire preuve d’une audace rafraîchissante ! Petit bilan d’une série qui m’a énervée autant qu’elle m’a épatée.

À lire aussi : The Legend of Korra

Attention ! Cet article contient de nombreux spoilers sur The Legend of Korra !

La Légende de Korra : une saison 4 qui relève le niveau

The Legend of Korra commençait assez bien. J’avais été subjuguée par les premiers épisodes à l’animation incroyable. Le cadre plus moderne était très dépaysant, avec une ambiance steampunk plus assumée que dans Avatar. Plus tard, le final précipité, les personnages superficiels et irritants et les intrigues amoureuses foireuses m’avaient un peu dégoûtée de l’affaire… C’était excusable : la série était censée rester sans suite, et il était difficile de planter un univers, développer des personnages attachants et d’offrir une conclusion satisfaisante en si peu de temps. Même Avatar a une première saison assez moyenne si on compare à la suite.

Et puis ce fut la saison 2 et la plongée dans la mouise. Ça s’embourbe, ça n’évolue pas… Un seul double épisode consacré au premier Avatar vaut vraiment le détour. On a quelques personnages secondaires attachants (les jumeaux, Varrick et Zhu Li…) et un final qui pose de nouvelles bases plus intéressantes mais globalement, tristesse et bâillements sont au programme.

la légende de korra saison 4

Saison 3 : ça y est, on tient le bon bout ! Enfin débarrassés des atermoiements amoureux à la noix, et avec une Korra qui évolue enfin un peu, les créateurs mettent en place de nouveaux enjeux avec la renaissance de la maîtrise de l’air et un groupe de méchants anarchistes plutôt charismatique. Mais bon, au final, on fait taire Bakounine en lui fourrant une chaussette dans la bouche (LOL) et l’enjeu de la cohabitation des esprits et des hommes reste largement survolée. La série échoue toujours à traiter intelligemment des enjeux complexes… seule solution ? Revenir aux basiques !

C’est ce que fait la saison 4, globalement dénuée de fausses notes à mon sens (même si l’épisode de flashbacks expédie la paume de ma main jusqu’à mon hypothalamus). Korra est devenu intelligente, mais l’intrigue, elle, est plus simplette. Après un méchant marxiste, un méchant extrémiste religieux/écolo, et un méchant anarchiste, la méchante nazie/communiste a des motivations d’une simplicité salutaire, puisqu’elles ne prennent pas trop de place. De plus, les personnages, dans la lignée de la saison 3, évoluent de manière crédible et touchante, l’animation est absolument spectaculaire et l’ensemble est très bien rythmé et équilibré.

la légende de korra saison 4

En plus Korra a une coupe de cheveux trop canon en saison 3 !

La Légende de Korra saison 4… Un final vraiment progressiste ?

La dernière image de The Legend of Korra, c’est celle d’un couple pour le moins atypique à la télévision : Korra et Asami se tenant les mains, les yeux plongés dans ceux de l’autre… woah. On avait déjà une série qui présentait une galerie de personnages féminins variés, atypiques et sacrément badass, mais là, c’est la cerise sur le gâteau !

Quand j’ai vu le couple Korrasami se concrétiser, je dois avouer que j’ai été franchement partagée. D’un côté, j’étais soulagée car jusqu’au dernier moment j’ai craint qu’on nous resserve du « Makorra », ce qui m’aurait fait vomir tripes et boyaux puisque ça aurait gâché le seul bon élément de cette romance : une rupture très mature en saison 2. D’un autre côté, évidemment, j’étais très contente de voir montrée très naturellement une héroïne bisexuelle et… attendez… était-ce si explicite et naturel que ça, finalement ?

la légende de korra saison 4

Les créateurs de la série ont beau confirmer qu’il s’agit d’une vraie romance, qu’est-ce qu’on a vu, si ce n’est une prise de mains et un échange de regards ? Certes, les liens entre Korra et Asami s’étaient renforcés au fil des saisons, mais ça aurait pu n’être que de l’amitié. J’aurais aimé que leur amour soit plus explicite, oui, vraiment ! Je pense qu’on en avait même besoin.

Ça m’a fait un peu le même effet que la déclaration de J.K. Rowling révélant que Dumbledore était homosexuel. Ok… c’est bien… ET APRÈS ? Si tu veux faire évoluer les pensées, ce n’est pas en gardant ton personnage au fin fond du placard pendant toute la série que ça va marcher. Pour les gens peu informés et peu intéressés par le sujet, il est très facile de nier la relation Korra/Asami, et je trouve ça dommage

Bon, peut-être que des choses pas bien jolies se sont jouées au niveau des décisionnaires frileux.

À lire aussi : Cartoon Network annule les séries qui ont trop de succès auprès des petites filles

Eh oui, les esprits ronchons n’attendent pas les regards langoureux pour crier au scandale devant « une héroïne lesbienne qui pervertit la jeunesse » ! On l’a bien vu avec La Reine des Neiges et Rebelle : il suffit qu’un personnage féminin finisse célibataire pour être vue par certain•e•s comme homosexuelle.

Du coup, j’aurais aimé que le lien de Korra et Asami soit plus explicite. Juste un bisou, rien de bien foufou, hein ! Et même, quitte à les montrer ensemble, j’aurais préféré que plus de temps leur soit consacré à travers la saison, parce qu’en terme de narration, cette romance tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

C’est un peu comme le mariage entre Varrick et Zhu Li, son assistante/souffre-douleur, d’ailleurs ! Mon petit cœur de fangirl a bondi de joie quand j’ai vu les premières annonces d’une romance, mais mince, c’est quand même une relation sacrément malsaine qui s’annonce… Zhu Li a beau prendre l’initiative au moment du baiser, on sait très bien qui frottera les pieds de l’autre.

la légende de korra saison 4

La Légende de Korra saison 4 : Une bonne fin de saison… mais une mauvaise fin de série

Le final de Korra, diffusé il y a plus d’une semaine maintenant a fait beaucoup jaser sur Internet pour les raisons citées ci-dessus ; observons à présent ces épisodes pour ce qu’ils représentent : une fin de saison et surtout, une fin de série.

Pour une fin de saison, les deux derniers épisodes sont parfaits, je dois dire. La rédemption-éclair de la méchante Kuvira est un peu précipitée, mais sur le fond, son histoire est plutôt crédible. On a de l’action à la pelle dans une bataille finale annoncée et préparée tout au long de la saison. Tous les personnages ont leur rôle à jouer, même l’imbuvable Prince Wu (est-ce que qui que ce soit l’a jamais trouvé drôle ?). Korra est badass, Asami est badass, Mako est badass et même Bolin est badass : team Avatar, go !

la légende de korra saison 4

MECHAAAAAAA !!!!

Mais est-ce que cette petite réception post-mariage et ces vacances concluent vraiment bien la série ? Personnellement, je ne trouve pas. Tenzin case bien au passage une petite phrase bilan comme quoi « ohlàlà il s’en est passé des choses pendant que t’étais Avatar, hein Korra ? », mais ça ne suffit pas à mon sens pour achever les aventures de Korra. On n’a pas de sentiment de fin, de satisfaction. On a juste l’impression que ça pourrait reprendre l’année prochaine avec un nouveau méchant…

J’admets qu’il est difficile de conclure et de créer une cohérence vu le monstre difforme qu’est The Legend of Korra dans son ensemble. Si on la compare à Avatar the last Airbender, qui a un fil conducteur allant du premier épisode de la saison 1 au final de la saison 3, forcément, Korra c’est moins cohérent et moins bien fichu. Une dernière saison, aussi réussie soit-elle, ne rattrape pas deux saisons d’égarement.

Cela dit, je ne regrette pas le voyage, et puis c’est peut-être en cela que Korra s’inscrit dans la modernité : l’histoire s’accélère, les fins ne sont pas des conclusions mais des commencements… un mariage façon syndrome de Stockholm, le prince Wu qui abandonne son trône pour instaurer la démocratie et un embryon de romance homosexuelle, ça fait pas mal !

Je crois que j’aurais bien aimé voir la suite, en fait…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Foxwisp
    Foxwisp, Le 1 mars 2015 à 18h40

    Je suis d'accord avec Lokky, l'évolution de Korra est impressionante ! En saison deux j'avais énormément de mal à la supporter à vrai dire, Unalaq était fade et tous les personnages me montaient sur les nerfs.
    Mais la saison 3 est vraiment bonne ! Je pense que les créateurs de la série ont été peut-être un peu brimés : on est aux states, et faudrait pas laisser croire que les têtes derrière tous ça sont des anarchistes révolutionnaires. Mais même si rien n'est dit, Zaheer tue la reine de la terre qui est clairement à l'origine des maux du royaume et on en est un peu soulagé... Le gag avec Bolin et la chaussette est de trop, peut-être pour rajouter un coté manichéen à quelque chose qui aurait clairement pu être polémique... Mais si on regarde la manière dont est filmé le combat de Korra versus Zaheer, on réalise que la caméra est plutôt subjective. Comme si on nous fait passer le message que même si il est "méchant" Zaheer est loin d'être stupide et dénué de bonnes idées. D'autant plus que c'est lui qui sort Korra de son blocage avec la spiritualité. A la fin, même si c'est à échelle minime, son opinion est reprise de manière moins intense. Le but de ces méchants à la chaine est de pointer, je pense tous les défauts du monde dans lequel ils vivent ( sauf pour Kuvira ) et ce sont des personnages qui se battent pour une cause qui originellement est juste, et c'est ce que précise Toph dans la série. Il faut voir sa dans ça globalité et ne pas bloquer sur les petites retenues/ censure. Voir les points bien plus insinués que "dits" directement. Raison pour laquelle je pense que c'est une série extrêmement intelligente.

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)