Left 4 Dead, pour défourailler du zombie dans la joie

Papa Noël a été gentil avec moi, il m’a apporté le dernier jeu à la mode où on pète la gueule à des zombies. Il n’en fallait pas moins pour faire le bonheur du trentenaire attardé que je suis. Puis je me suis dit « mais si ça tombe, les filles aussi, elles défoncent des zombies […]

Left 4 Dead, pour défourailler du zombie dans la joie

Papa Noël a été gentil avec moi, il m’a apporté le dernier jeu à la mode où on pète la gueule à des zombies. Il n’en fallait pas moins pour faire le bonheur du trentenaire attardé que je suis. Puis je me suis dit « mais si ça tombe, les filles aussi, elles défoncent des zombies à coups d’pelle de pompe à moineau ? »… D’où cette petite news en ce dernier jour de 2008.

Le scénario de Left 4 Dead est très proche de celui du cultissime film de Danny Boyle 28 Jours Plus Tard. Tous les êtres humains sont infectés par un étrange bidule qui les a transformés en zombies-morts-vivants. Y sont pas bien vaillants, sauf quand il s’agit de te déguster, toi, pour le goûter. Là, y savent courir et te sauter à la gorge.

Les seuls survivants de cette sympathique histoire : trois gugusses et une nénette (la parité dans les jeux vidéo progresse…). J’ai pas bien saisi l’objectif final, la BIG PICTURE du jeu. Par contre, j’ai bien compris qu’il valait mieux courir vite et viser juste pour survivre. Un peu comme dans la vraie vie, en fait.

Left 4 Dead est conçu pour ficher la trouille bien comme y faut. Équipé d’une simple lampe-torche, les passages dans le noir sont souvent synonymes de « sautage sur canapé » quand tu te retournes et que tu retrouves nez à nez avec un zombie qui veut copiner. Vise bien la tête et appuie sur la gâchette, ça revient à dire en langage zombie « non jte filerai pas mon numéro de portable ! ».

Le jeu a été créé par VALVE, celui-là même qui a créé le mythique Counter-Strike, c’est dire sa qualité intrinsèque (ou pas). Il est dispo sur PC et sur Xbox 360. Sympa en solo, il prend toute sa valeur en réseau, en ligne ou en LAN (réseau local). Tu peux tabasser en mode Versus 4 contre 4 (et dans ce cas-là, tu auras la jouissance d’incarner à tour de rôle les zombies) ou bien en « coop », dont le but est de remplir les différentes missions du jeu solo contre l’ensemble de la planète zombifiée.

Le métro parisien aux heures de pointe te gonfle ? Les grands magasins dans la période de Noël sont difficilement supportables ? Dézingue tes congénères, sans la moindre once de culpabilité. De toute façon, y sont déjà morts. Hin hin.

Et j’te laisse avec l’introduction du jeu. Comme promis, elle met bien les miquettes.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malone.
    Malone., Le 30 janvier 2009 à 21h19

    Bon, j'ai craqué.

    Demain je l'ai.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)