Le Letchi, youtubeur réunionnais : humour et éducation dans l’océan Indien

Le Letchi, au travers de vidéos humoristiques et percutantes, présente régulièrement des petits aperçus de la culture ou des évènements marquants de la Réunion. Sa chaîne YouTube est à découvrir d'urgence !

Le Letchi, youtubeur réunionnais : humour et éducation dans l’océan Indien

Pendant que vous vous gelez dans l’hémisphère Nord, faisons un petit tour sous les Tropiques de l’hémisphère Sud, où Noël a toujours rimé avec flamboyants, plages et… letchi.

NB : un letchi est ce que les métropolitain•e•s appellent souvent litchi, leetchee ou autres orthographes variées. Ici, le letchi est un fruit sacré, ponctuant la période de Noël par son goût frais et sucré. N’osez plus écorcher ce nom ! Merci d’avance de la part du CRFL (Club des Réunionnais•es Fans du Letchi).

À lire aussi : « Rose-thé et gris-souris », l’exotisme de la vie de tous les jours, un chien et une Gertrude

Un Réunionnais sur le Web

Le Letchi n’est pas qu’un fruit (délicieux) : c’est aussi un jeune homme réunionnais plein d’humour, qui s’est mis en devoir d’éclairer les aspects les plus intrigants… et évidents de la culture créole réunionnaise. Avec un humour parfois mordant, parfois totalement idiot mais efficace, il dévoile des objets culturels et traditionnels de la Réunion en incarnant le Letchi, et ses acolytes : le Letchi amer, le Letchi malbar (voir ici pour la définition de malbar), le Letchi la kour/canyar (canyar = racaille)…

Eh oui ! On est français•es, nous aussi !

Mêlant le français au créole (pas de panique, il a pensé aux sous-titres pour les non-créolophones), le Letchi joue sur les traits (exagérés) des personnages typiques (très clichés) de l’île pour faire une critique parfois acide de certains évènements, mais également pour jouer un rôle de conservateur de culture traditionnelle, et d’éducateur pour tous ceux et toutes celles qui se posent des questions sur l’île et la vie quotidienne à la Réunion.

La voiture, objet sacré à la Réunion.

Enfin, vous allez savoir qui est Grand Mère Kal !

Autre artefact réunionnais : le bus, cet engin indispensable et parfois aléatoire.

En plus d’être un fin sociologue (ou presque), le Letchi donne une vision très réaliste de la vie réunionnaise et souligne que malgré une culture très particulière due à notre éloignement de l’Hexagone et à nos métissages multiples, la Réunion reste une île française qui apporte de nombreux trésors au pays.

La France sans la Réunion ou sans ses autres DOM ne serait plus la France. Surtout quand notre produit d’exportation principal remplit les universités métropolitaines ! D’ailleurs, la mère-patrie ne nous oublie pas… quand il s’agit d’administration.

Accompagné de MrGreatStephan, autre youtubeur à découvrir, le Letchi explique cette merveille chose qu’est « l’égalité des chances » pour les Réunionnais•es…

Passeur de culture et humoriste éducateur

Le Letchi va des phénomènes spécifiques à la Réunion (comme les randonnées dans les magnifiques mais épuisants cirques de l’île) aux accessoires traditionnels (comme le cuiseur de riz et la savate deux doigts), en passant par les figures mythiques du coin (Sitarane, Grand Mère Kal), ou tout simplement des scènes du quotidien (comment habiter seul•e ? Utiliser un téléphone portable ?).

Et bien sûr, il parle (de) notre langue traditionnelle : le créole réunionnais !

Le Letchi gère avec délicatesse, et souvent avec auto-dérision, des sujets importants pour la France entière, voire le monde entier, comme le mariage pour tous, les élections municipales, ou plus légèrement le Royal Baby George, la malédiction Stromae à la Réunion, ou la Coupe du Monde.

À lire aussi : Coupe du Monde 2014 : le problème avec la FIFA

Il ne tient qu’à vous de faire un tour sur sa page, pour découvrir le quotidien réunionnais d’une autre manière !

Les messages du Letchi vont vers une acceptation de la culture créole et hexagonale. Il est pour le refus du jugement partial : un•e Réunionnais•e aime son île, sans pour autant se réduire à une somme de différents clichés !

Moi, je suis une mauvaise Réunionnaise parce que j’oublie toujours le rougail tomates avec le cari poulet…

Toi, lectrice, lecteur, qui frissonne dans le froid de ce début d’année, le Letchi a un message pour toi :

Le Letchi en interview sur madmoiZelle

Le Letchi est un jeune homme intelligent, qui sait saisir les occasions, dont celle de me rencontrer dans un endroit super de Saint Denis de la Réunion afin de tourner une interview spéciale pour madmoiZelle.com ! En direct (ou presque) de la Réunion, votre correspondante locale vous le présente.

Info importante pour comprendre l’interview : le longani est un fruit ressemblant au letchi.

Découvrons également le Letchi à travers un petit jeu auquel il a eu la gentillesse de se plier.

Sur le Letchi…

Trois manières originales de prononcer ton nom ?

« Letchi », c’est classique ; « litchi », « letché », « litsi » (je crois qu’en chinois ça doit donner à peu près ça)…

Trois trucs qui ont changé pour toi depuis le début de tes videos

Je dors moins, j’ai de quoi m’occuper le week-end aussi, et maintenant les gens me reconnaissent dans la rue : ça me fait peur.

Trois métiers que tu n’aurais pas voulu faire

Médecin, parce qu’il faut être en contact avec les gens — tout ce qui est dans le médical en fait. Dès qu’il faut parler à des gens et être en contact avec eux, je vais flipper, donc il ne vaut mieux pas pour eux !

Je ne pourrais pas faire… éboueur, parce que j’ai à peu près vu ce que ça donnait comme métier, et, ça ne me conviendrait pas trop.

Et ne rien faire, tout simplement. Ne rien faire me dérangerait.

Trois erreurs que tu ne regrettes pas

J’ai fait plein d’erreurs dans ma vie. M’être inscrit en géologie à la fac, parce qu’au début ça me paraissait une idée extraordinaire… puis je me suis rendu compte que c’était une erreur… et finalement j’ai adoré ça ! Ça m’a permis de faire ce que je fais aujourd’hui.

Une autre erreur que j’ai commise : j’ai essayé de faire une thèse une fois, j’ai loupé ma chance et ça m’a beaucoup appris ensuite sur moi-même.

Et une troisième… bon, je n’en trouve plus trop, là.

Trois restos où tu irais tout le temps si tu pouvais

L’Est, le Sud, l’Ouest, et le Nord, les quatre restos qui font les points cardinaux à Lyon et qui sont des élèves de Bocuse ! J’adore ces établissements. À chaque fois que j’avais suffisamment de sous, on y allait.

Un resto réunionnais dans lequel je passe aussi du temps, c’est l’Artocarpe.

Et toutes les crêperies de Rennes. J’adore les crêpes. Donc une crêperie ça me rend heureux.

Trois films que tu pourrais regarder cent fois

Trainspotting, de Danny Boyle, qui est l’un de mes films préférés. Un autre que j’aime beaucoup, c’est Collision, qui n’est pas toujours très connu mais a quand même reçu l’Oscar du meilleur film à l’époque où il est sorti ; c’est un film choral sur la tolérance dans la ville de Los Angeles, il est vraiment génial.

Et un troisième… Je dirais mon film d’animation préféré, de Disney : Kuzco l’empereur mégalo !

Trois livres que tu conseillerais à ton (potentiel) enfant

Harry Potter ! Je pense qu’il est nécessaire qu’un gosse lise Harry Potter, parce que c’est une très bonne saga « pour enfants ». Un autre bouquin… ça va dépendre de son âge en fait. J’aurais des bouquins pour chacune des périodes qu’il traversera.

Une fois qu’il sera adolescent, je lui ferais bien lire un bon Victor Hugo, genre Quatre-vingt-treize (l’un de ceux que j’ai préféré). Sinon, la science-fiction c’est intéressant ! Donc il faudrait qu’il lise un des bouquins que j’apprécie, comme 2001 l’Odyssée de l’Espace, ou Dune.

Sur son boulot…

Trois humoristes qui te font vraiment rire (et un qui ne te fait pas marrer du tout)

Oula ! Alors il y en a plein ! Niveau Réunionnais, Thierry Jardinot, parce que c’est lui qui vraiment m’a fait découvrir l’humour quand j’étais enfant : je connais tous ses sketchs par coeur.

Niveau Français, ça va être un petit peu compliqué parce qu’ils m’ont parfois un peu déçu. Florence Foresti, tiens, je l’aime bien, elle est drôle.

Après, y a des youtubeurs américains que j’apprécie, comme… et là bizarrement, tu vois, je sèche ! Mais y a un youtubeur chilien que j’adore, même si je comprends à peine ce qu’il raconte en espagnol : c’est HolaSoyGerman ! J’adore ce qu’il fait, c’est une belle découverte.

Un que je n’aime pas du tout… C’est difficile à dire. Y en a où j’accroche pas, mais de là à les détester, il y a un monde !

Trois vannes que tu aurais aimé écrire

Y a une vanne que j’ai entendue y a pas longtemps, mais je ne sais plus qui c’est qui l’a écrite — ça m’agace, d’ailleurs, alors si vous le savez, postez-le en commentaire !

C’est deux amies qui discutent. L’une d’entre elles, mère au foyer, dit :

— Oh, mais tu te rends compte, aujourd’hui je suis mère au foyer, je ne sais plus quoi faire de ma vie…
— Chérie, on ne dit plus « mère au foyer » : on dit « blogueuse ».

La blague sur Brian de Gad Elmaleh, aussi : même si certains de ses sketchs m’énervent, celle-là, franchement… fallait se rappeler ce personnage de Brian « in the kitchen » !

Trois de tes vannes les plus pourries

C’est un homme qui rentre dans un café. Plouf.

Après j’ai des blagues très graveleuses mais ça ne va pas forcément plaire aux lectrices… Et dans mes vidéos, je m’excuse régulièrement pour des blagues que même moi je ne trouve pas spécialement drôles, ou quand je m’en prends à tel ou tel stéréotype. Ça m’amuse aussi de m’excuser, ça fait partie de la blague.

Trois invités que tu feras venir quand Michel Drucker te consacrera un Vivement Dimanche

Mon chat. Mes peluches, aussi — mon tangue par exemple, qui s’appelle Séga à cause des commentaires que j’ai reçus sur Facebook. Donc mon chat, Séga, et… une bonne amie à moi. Je la sélectionnerai selon ce que mes amies me donneront comme cookies ou gâteaux. Si on me paye avec de la bouffe, je suis content. En sucreries, surtout !

letchi-letchi

Sur un peu n’importe quoi…

Trois plats que tu maîtrises mieux que Picard

Les cookies ! Les cookies congelés, c’est NON (je ne sais même pas si Picard en fait, mais si c’est le cas, ils sont moins bons que les miens). Les frites fraîches, aussi, et les hamburgers en général. Tant que c’est pas surgelé, c’est déjà meilleur, non ? Même si c’est un peu raté sur les bords.

À lire aussi : Outrageous Cookies, la recette

Trois insultes qui devraient être dans le dictionnaire

Toutes les insultes réunionnaises ! Entre le « totoche », « languète » et « allé fé bour a ou », je trouve qu’on est très vulgaires, mais dans certains contextes ça passe très bien.

Trois trucs que tu sauverais si ton appart brûlait

Mon ordinateur, parce que j’y suis très attaché (et puis il coûte cher). On va dire que mes papiers brûleront, c’est pas grave. Mon appareil photo parce que j’ai toujours besoin d’un appareil photo. Et le tangue en peluche, tiens. Pour le sauver.

Trois trucs que tu soutiens à fond

Je suis à fond pour l’égalité hommes-femmes, déjà, c’est vraiment un truc qui me tient à coeur. Je déteste tout ce qui est inégalité, que ce soit dû à ce qu’on appelle la « race » (alors qu’il n’y a pas de races !), aux origines… Je déteste qu’on juge les gens non pas sur leurs capacités, mais par leur apparence ou ce qu’ils sont de manière physique. Je suis vraiment pour tout ce qui est une certaine tolérance, ainsi que pour la laïcité.

Après, je suis pour que le chocolat ne fasse pas grossir. Et qu’il ne donne pas de diabète. Que toutes les choses qui sont bonnes à manger ne nous rendent pas malades, ou ne créent pas de risques niveau santé.

À lire aussi : Sélection shopping pour les mordues de chocolat

Trois chiffres de ton numéro de téléphone (pour les fans)

069.

Trois questions que tu te poses toujours sans avoir la réponse

Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? Quand est-ce que je vais nettoyer l’appart ? Et quand est-ce que mes cheveux vont vraiment disparaître ?

À lire aussi : Quinze raisons d’aimer les hommes chauves

Trois trucs que tu aimerais bien essayer

Du camping : je n’en ai jamais fait. De la moto, juste pour voir si je peux tenir dessus sans tomber et me faire mal… Mais en général, quand j’ai envie de faire un truc, j’essaie de le faire. Je me laisse le temps, mais je le fais.

Trois mots qui te viendraient en tête si tu devais trouver une rime en « -ule »

Pustule, capsule, bidule.

Trois trucs que tu possèdes et que tu adores

Je ne m’attache pas trop aux choses, donc c’est un peu difficile de choisir un objet. Je ne possède pas mes proches, mais je ne m’en remettrais pas s’ils disparaissaient.

Trois superpouvoirs que tu voudrais avoir

J’aimerais pouvoir me téléporter et déplacer les objets, parce que paresseux comme je suis, je n’aime pas devoir bouger pour récupérer un truc… Pouvoir me déplacer instantanément et déplacer un objet qui n’est même pas à un mètre de moi, ça me rendrait déjà beaucoup service. Ces deux pouvoirs me suffiraient !

magneto

Retrouvez le Letchi…

Merci au chouette salon de thé Sha’N’Tea qui nous a accueillis pour cette interview ! N’hésitez pas à y faire un tour pour siroter un thé (glacé), un café (glacé) ou un chocolat (glacé) !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chachamallow
    Chachamallow, Le 20 janvier 2015 à 22h13

    Merci pour cette fabuleuse découverte, je rigole comme une folle depuis 20 minutes :yawn:
    Je me prépare mentalement à affronter ce fameux vol ORY-RUN, à monter dans le Car Jaune et à taper dans les mains une fois à destination dans un mois :dowant:

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)