La guerre des Birkenstock

La sandalette Birkenstock déchaine les passions. Si, si ! Vendue sur Internet pour parfois beaucoup moins cher qu’en magasin, un gérant de boutiques en a eu ras la moumoutte de servir de salon d’essayage à une faune de clients qui vient sans culpabilité aucune choisir son modèle et sa pointure pour finalement acheter sur le […]

La guerre des Birkenstock

La sandalette Birkenstock déchaine les passions. Si, si ! Vendue sur Internet pour parfois beaucoup moins cher qu’en magasin, un gérant de boutiques en a eu ras la moumoutte de servir de salon d’essayage à une faune de clients qui vient sans culpabilité aucune choisir son modèle et sa pointure pour finalement acheter sur le oueb ! Scandalous ! Excédé, il a décidé de réagir en imposant une « taxe d’essayage » à tous les inconscients qui viennent tâter les fameuses sandalettes mais repartent sans. 2€ le droit de fourrer son pied dans une Birkenstock, voilà le prix à payer – somme déduite en cas d’achat. L’information relevée par un journaliste de France Bleu Provence est remontée aux oreilles du site de ventes événementielles 24h00.fr qui est à l’origine d’une récente vente Birkenstock très alléchante (30€ au lieu de 48€ en magasin). Il a décidé de rembourser ces « taxes d’essayage » en offrant l’équivalent (+ frais d’envoi du ticket de caisse) en bon d’achat sur son site. Ahhhhh la mode et son univers impitoyable !

Et toi, penses-tu qu’Internet offre une concurrence déloyale aux petits commerçants ? As-tu déjà essayé dans une boutique A pour finalement acheter sur un site B ? Et surtout, si l’essayage d’une Birkenstock coûte 2€, à combien peut-on évaluer celui d’un escarpin Chanel (avec prêt du chausse-pied et d’une moelleuse banquette compris) ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lilie-Rose
    Lilie-Rose, Le 29 mai 2008 à 1h33

    honneurodames
    C'est clair que c'est pas sympa (et sans doute illégal), mais bon, faut se mettre à sa place aussi....je bosse dans un magasin qui fait aussi de la VPC sur le net, et franchement, quand j'ai des gens qui viennent voir les produits pour ensuite les commander sur le site (et qui me le disent, en plus !), ben ça m'enerve lol
    c'est sur que c'est embettant ...
    :whistle:
    Moi j'aime pas acheter par le net sauf si y a plus ma taille quoi ou le modèle... mais je préfere en vrai !:fleur: c'est plus simple.
    honneurodames : il est dans quelle ville ton mag?

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)