JeuxVidéo.com parle du sexisme dans les jeux vidéo

JeuxVidéo.com sort un article inattendu, qui se penche sur le sexisme dans les jeux vidéo, analysant avec justesse les problèmes les plus tenaces tout en nuançant les idées reçues. Une agréable surprise !

Si en voyant le titre de l’article, j’ai eu très très peur (rapport notamment au traitement médiatique du prochain Tomb Raider), au final, j’ai été plutôt agréablement surprise.

Qui l’eût cru, Lustucru, JeuxVidéo.com, site préféré des trolls en culottes courtes, nous offre une analyse, qui sans être parfaite ni révolutionner la vision des femmes dans le jeu vidéo, a le mérite de reconnaître l’inégalité du traitement des personnages masculins et féminins dans certaine créations. C’est quand même une avancée quand on compare cet article aux réactions tout à fait charmantes qu’a suscité le travail d’Anita Sarkeesian.

Le rédacteur propose donc un petit tour d’horizon de quelques titres marqués par cette inégalité, pour donner une idée de la situation, avant d’enchaîner sur des contre-exemples, montrant les nuances à apporter à certains clichés concernant les jeux vidéo. Il cite notamment des figures neutres, androgynes ou travesties, mais aussi des personnages féminins forts et non sexualisés, ainsi que des titres qui ne prennent pas en compte le genre du personnage (les sagas du studio Bioware, Skyrim…).

Le sujet pourrait être encore creusé, surtout que certains exemples sont assez légers, (comme pour Metroid : il suffit de taper « samus aran » sur Google pour se laisser emporter par la magie – ironie inside) mais c’est encourageant de voir qu’on peut désormais aborder la problématique de manière sérieuse et réfléchie, du moment qu’on ne va pas trop voir du côté des commentaires.

Tous les articles Actu en France , Culture , Dans l'air du temps , Jeux Vidéo , Sur le web
Les autres papiers parlant de Féminisme , Jeux Vidéo , Sexisme , Web
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Evone
    Evone, Le samedi 19 janvier 2013 à 03h43

    Personnellement j'ai adoré jouer à Gears of War même si j'ai regretté ne pas pouvoir choisir un personnage féminin !! Au final être dans la peau de Marcus m'a beaucoup éclaté, et je dois préciser que je ne jouais pas seule ce qui a beaucoup contribué au fait que j'apprécie cette licence ^^

    Dans mes premiers jeux j'ai eu droit à deux Tom Raider, c'est mon enfance, une femme aventureuse, forte, qui sait utiliser des armes pour se défendre, qui résout des énigmes même si elle est un chouillat trop pulpeuse :nerd:

    Dans Skyrim j'ai beaucoup apprécié pouvoir épouser qq'un du même sexe ! Car sans avoir d'orientation homosexuelle, j'ai voulu épouser mon premier hurscarl, la jolie Lydia ce qui a été chose faite :p Elle est donc l'heureuse maman de deux filles adoptées et elles sont protégées par mon troisième hurscarl une femme aussi et elles habitent toutes dans mon immense demeure près du lac XD J'adore ce jeu !!! :banana:

  • Sara Cooper
    Sara Cooper, Le samedi 19 janvier 2013 à 03h43

    faye;3873409
    @sara-cooper
    J'avais prévenu de ne pas trop regarder les commentaires :cretin:
    J'ai pas pu m’empêcher et je suis atterrée :sad:

  • Faye
    Faye, Le samedi 19 janvier 2013 à 04h07

    sara-cooper;3873413
    J'ai pas pu m’empêcher et je suis atterrée :sad:
    Oui je comprends :erf:

  • GrenadLine
    GrenadLine, Le samedi 19 janvier 2013 à 09h35

    sara-cooper;3873413
    faye;3873409
    @sara-cooper
    J'avais prévenu de ne pas trop regarder les commentaires :cretin:
    J'ai pas pu m’empêcher et je suis atterrée :sad:
    Idem, consternée! Choquée de voir que pour certains la vision de la femme c'est une nunuche sans cervelle qui critique sans savoir, parce que, hein, qu'est-ce qu'elles y connaissent, les filles au jeux vidéos??
    Pour celui qui affirme que les filles ne jouent pas à Tomb Raider... J'adore jouer à Tomb Raider!! :boxing:
    Je pense que ceux qui posent des commentaires débiles à ce point sont des ermites enfermés devant un écran qui ne connaissent pas beaucoup de filles et qui jugent parce qu'ils voient dans  les médias.

    Mais bon, si on regarde bien, la majorité des commentaires remercient pour l'article et disent le trouver bon, je vais essayer de ne pas m'attarder sur les quelques abrutis du tas. Il y a du boulot chez certains mais c'est une bataille que nous "remporterons" petit à petit...
    :attaque:

  • FlorenceS
    FlorenceS, Le samedi 19 janvier 2013 à 12h40

    L'article est plutôt pas mal ! Et j'ai lu que 7 pages de commentaires, et je trouve qu'il y a quand même beaucoup de gens qui disent que l'article est bon ! (faut pas oublier que ce site s'adresse à des personnes venant de tous les horizons, avec des avis suuuuuper hétérogènes ...) Biensur, ça ne rend pas acceptable certains des commentaires pour autant...

  • AKapoue
    AKapoue, Le dimanche 20 janvier 2013 à 00h30

    j'ai aussi regardé les commentaires, et en fait ça va je trouve par rapport à d'autres articles qui ont pu être publié ^^'
    les troll sont tellement évidents !
    par contre j'en ai marre qu'ils ressortent l'argument du "c'est naturel/biologique" ou du complot de la société de consommation pour uniformiser/rentrer dans le moule -_-"

    Bref, l'article est pas mal, il fait une bonne synthèse je trouve, sans creuser non plus.
    J'adore jouer aux jeux de combats mais la moitié du temps quand c'est une femme elle finis en string/sein à moitié à l'air/pousse de petits cris ... ça m'énerve

    (je m'arrête là, j'ai trop de trucs qui viennent dans tout les sens autrement)

  • Charuru
    Charuru, Le dimanche 20 janvier 2013 à 13h10

    Perso, j'aurais plutôt intituler l'article "Quand la théorie du genre s'attaque au jeu vidéo".

    Contrairement à ce que beaucoup croient penser, la théorie du genre ne cherche pas à émanciper les relations homme/femme, mais bien à les uniformiser pour faire rentrer tout le monde dans le moule confortable et indissocié de la société de consommation.
    Les critères d'analyse de cette théorie ne tournent d'ailleurs qu'autour du même monde marchand (représentation et répartition des sexes dans le travail, le cinéma, les médias, etc... )

    Du coup, après la question des poupées pour petites filles et des voitures pour petits garçons, il devient logique que le plus gros média de consommation de masse qu'est le jeu vidéo intéresse ces théoriciens.

    Le but final est bien de créer un consommateur indifférencié standard à qui on pourra vendre la même marchandise.

    Bravo gars, t'as tout compris!
    Bon heureusement globalement les commentaires sont positifs, c'est encourageant. Et même si c'est vrai que l'article n'est pas assez développé je trouve que c'est un premier pas dans la bonne direction

  • MorganeGirly
    MorganeGirly, Le dimanche 20 janvier 2013 à 17h28

    charuru;3875275
    Perso, j'aurais plutôt intituler l'article "Quand la théorie du genre s'attaque au jeu vidéo".

    Contrairement à ce que beaucoup croient penser, la théorie du genre ne cherche pas à émanciper les relations homme/femme, mais bien à les uniformiser pour faire rentrer tout le monde dans le moule confortable et indissocié de la société de consommation.
    Les critères d'analyse de cette théorie ne tournent d'ailleurs qu'autour du même monde marchand (représentation et répartition des sexes dans le travail, le cinéma, les médias, etc... )

    Du coup, après la question des poupées pour petites filles et des voitures pour petits garçons, il devient logique que le plus gros média de consommation de masse qu'est le jeu vidéo intéresse ces théoriciens.

    Le but final est bien de créer un consommateur indifférencié standard à qui on pourra vendre la même marchandise.

    Bravo gars, t'as tout compris!
    Surtout que c'est pas seulement la théorie des genres qu'il méconnait mais aussi la théorie du marketing ;)
    C'est plus intéressant d'avoir des ségmentations dans un produit parce que ça permet de vendre à peu près le même à plus de gens et en plus d'exemplaires en faisant croire qu'il est différent.

  • Breizh
    Breizh, Le dimanche 20 janvier 2013 à 19h57

    L'article me parait une bonne idée,  bien construit, mais ça serai bien de développer un peu plus. Je sais que c'est déjà un gros pavé (tout do moins pour la majorité des lecteurs) mais c'est pas un sujet qu'on peut passer superficiellement.
    Ça me fait plus l'effet d'une accumulation d'exemples divers sans vrai réflexion avec.
    Les titres cités ici sont des blockbusters en majorité, et on de plus en plus de "petits" jeux ou les codes sont bouleversés.

    Au niveau des coms j'ai été agréablement surprise, certes on as les habituels délires de crétins misogynes, mais ça restes en majorité positifs je trouve.

  • Charuru
    Charuru, Le dimanche 20 janvier 2013 à 21h14

    morganegirly;3875815
    charuru;3875275
    Perso, j'aurais plutôt intituler l'article "Quand la théorie du genre s'attaque au jeu vidéo".

    Contrairement à ce que beaucoup croient penser, la théorie du genre ne cherche pas à émanciper les relations homme/femme, mais bien à les uniformiser pour faire rentrer tout le monde dans le moule confortable et indissocié de la société de consommation.
    Les critères d'analyse de cette théorie ne tournent d'ailleurs qu'autour du même monde marchand (représentation et répartition des sexes dans le travail, le cinéma, les médias, etc... )

    Du coup, après la question des poupées pour petites filles et des voitures pour petits garçons, il devient logique que le plus gros média de consommation de masse qu'est le jeu vidéo intéresse ces théoriciens.

    Le but final est bien de créer un consommateur indifférencié standard à qui on pourra vendre la même marchandise.

    Bravo gars, t'as tout compris!
    Surtout que c'est pas seulement la théorie des genres qu'il méconnait mais aussi la théorie du marketing ;)
    C'est plus intéressant d'avoir des ségmentations dans un produit parce que ça permet de vendre à peu près le même à plus de gens et en plus d'exemplaires en faisant croire qu'il est différent.
    Oui et puis même si j'y connais pas grand chose en marketing, souvent ils jouent sur l'identification pour obtenir une sensation de proximité avec le produit. Identification plus difficile à obtenir en faisant des "frontières" de genres floues

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)