JeuxVidéo.com parle du sexisme dans les jeux vidéo

JeuxVidéo.com sort un article inattendu, qui se penche sur le sexisme dans les jeux vidéo, analysant avec justesse les problèmes les plus tenaces tout en nuançant les idées reçues. Une agréable surprise !

Si en voyant le titre de l’article, j’ai eu très très peur (rapport notamment au traitement médiatique du prochain Tomb Raider), au final, j’ai été plutôt agréablement surprise.

Qui l’eût cru, Lustucru, JeuxVidéo.com, site préféré des trolls en culottes courtes, nous offre une analyse, qui sans être parfaite ni révolutionner la vision des femmes dans le jeu vidéo, a le mérite de reconnaître l’inégalité du traitement des personnages masculins et féminins dans certaine créations. C’est quand même une avancée quand on compare cet article aux réactions tout à fait charmantes qu’a suscité le travail d’Anita Sarkeesian.

Le rédacteur propose donc un petit tour d’horizon de quelques titres marqués par cette inégalité, pour donner une idée de la situation, avant d’enchaîner sur des contre-exemples, montrant les nuances à apporter à certains clichés concernant les jeux vidéo. Il cite notamment des figures neutres, androgynes ou travesties, mais aussi des personnages féminins forts et non sexualisés, ainsi que des titres qui ne prennent pas en compte le genre du personnage (les sagas du studio Bioware, Skyrim…).

Le sujet pourrait être encore creusé, surtout que certains exemples sont assez légers, (comme pour Metroid : il suffit de taper « samus aran » sur Google pour se laisser emporter par la magie – ironie inside) mais c’est encourageant de voir qu’on peut désormais aborder la problématique de manière sérieuse et réfléchie, du moment qu’on ne va pas trop voir du côté des commentaires.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charuru
    Charuru, Le 20 janvier 2013 à 21h14

    morganegirly;3875815
    charuru;3875275
    Perso, j'aurais plutôt intituler l'article "Quand la théorie du genre s'attaque au jeu vidéo".

    Contrairement à ce que beaucoup croient penser, la théorie du genre ne cherche pas à émanciper les relations homme/femme, mais bien à les uniformiser pour faire rentrer tout le monde dans le moule confortable et indissocié de la société de consommation.
    Les critères d'analyse de cette théorie ne tournent d'ailleurs qu'autour du même monde marchand (représentation et répartition des sexes dans le travail, le cinéma, les médias, etc... )

    Du coup, après la question des poupées pour petites filles et des voitures pour petits garçons, il devient logique que le plus gros média de consommation de masse qu'est le jeu vidéo intéresse ces théoriciens.

    Le but final est bien de créer un consommateur indifférencié standard à qui on pourra vendre la même marchandise.

    Bravo gars, t'as tout compris!
    Surtout que c'est pas seulement la théorie des genres qu'il méconnait mais aussi la théorie du marketing ;)
    C'est plus intéressant d'avoir des ségmentations dans un produit parce que ça permet de vendre à peu près le même à plus de gens et en plus d'exemplaires en faisant croire qu'il est différent.
    Oui et puis même si j'y connais pas grand chose en marketing, souvent ils jouent sur l'identification pour obtenir une sensation de proximité avec le produit. Identification plus difficile à obtenir en faisant des "frontières" de genres floues

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)