Jenifer : de la bonne copine à la femme fatale

La première réussite de la Star Academy En 2001 commence une grande révolution téléviso-musicale en France, la Star Academy. Au programme : un Nikos trop brushingué, la momie poudrée de Armande Altaï, Alexia Laroche-Joubert qui semble avoir avalé un vibromasseur en marche et 16 candidats prêts à essuyer les plâtres d’un château de Dammarie-lès-lys à […]

Jenifer : de la bonne copine à la femme fatale

La première réussite de la Star Academy

En 2001 commence une grande révolution téléviso-musicale en France, la Star Academy. Au programme : un Nikos trop brushingué, la momie poudrée de Armande Altaï, Alexia Laroche-Joubert qui semble avoir avalé un vibromasseur en marche et 16 candidats prêts à essuyer les plâtres d’un château de Dammarie-lès-lys à la décoration néo-Christian-Audigier. Parmi eux, Jenifer, petite brune abonnée aux premières parties de Dave et de C.Jérôme quand ils passent en concert dans sa Corse natale. Elle devient rapidement la chouchoute des profs, grâce à sa jolie voix & ses capacités en danse, et du public grâce à son amourette un peu ridicule avec ce grand benêt de Jean-Pascal.

Trois mois plus tard, Jenifer gagne cette première édition de la Star Ac’ face à Mario, ce lover italien aux cheveux trop longs et trop gominés. A peine remise de ses émotions, on lui fait enregistrer en trois semaines chrono son premier album déjà prêt depuis des lustres grâce à un Pascal Nègre sentant là une bonne affaire. Son premier single sera J’attends l’amour avant de sortir le tubesque Au soleil pour l’été 2002 :

Chargement du lecteur...

Amour, consécration & récompenses en toc

Deux ans plus tard, la voilà au bras de Maxim Nucci, déjà internationalement connu pour être l’arrangeur du premier album des L5. Il lui compose quelques chansons pour son deuxième album Le Passage. Ces coquinous ayant déjà forniqué pour concevoir leur petit garçon Aaron, Jenifer sort le premier single Ma révolution en l’honneur de ce dernier. Elle envoie un peu valser les chansons gentillettes de son premier album pour se la jouer un peu plus pop rock. Jenifer étant toujours liée à TF1 par la force des choses, TF1 eux-mêmes partenaires de NRJ (une alliance venue tout droit de l’enfer), Jenifer commencera à récolter des NRJ Music Awards à outrance, elle en aura en tout 7, même les années où elle ne sort aucun album et ne fait pas parler d’elle (rebelotte cette année). Quel tour de force, Magali Vaé a du déjà secrètement rêver de lui couper les cheveux dans son sommeil.

Le faux pas qu’on lui pardonnera (ou pas d’ailleurs)

Son troisième album Lunatique sort en 2007 : écrit et composé à 4 mains avec son amoureux. Elle diversifie ses influences, Guillaume Canet et Mathieu Chedid viennent y mettre leur grain de sel ; à l’heure actuelle on ne sait toujours pas si c’était une bonne chose. Tourner ma page, Comme un hic et Si c’est une île seront les singles issus de l’album.

Chargement du lecteur...

Ce travail intensif avec Maxim Nucci semble avoir eu raison de leur couple modèle puisqu’ils se séparent à ce moment. Et là, Jenifer essaye de nous faire une Amy Winehouse : elle s’entiche du very bad boy de la variet’ française j’ai nommé Pascal Obispo, l’homme chauve à la tresse et au tatouage dragon. Ils font les choux gras de nos mag people français, pour avoir été mis en garde à vue pour agression sur un photographe, soupçonnés de sniffer de la coke et autres joyeusetés qui entachent sévèrement son image de parfaite grande soeur. Entre ça et Lorie qui se tape un DILF canadien, on est au bord du gouffre. Au bout d’un an, elle a du en avoir marre de voir Pascal se muter en cet insipide Captain Samouraï Flower et le quitte. Personne ne retient sa joie.

La transformation

Pendant qu’elle observe Maxim Nucci se transformer en Yodelice et recevoir une Victoire de la Musique (savoir combien de points de vie une Victoire de la musique vaut contre sept NRJ Music Award est un long débat), Jenifer prépare doucement son nouvel opus. Avec Appelle moi Jen (sorti cette semaine en digital, sortie prévue le 29 Novembre 2010 en physique), on sent que quelque chose se passe. En faisant appel à des auteurs et compositeurs tendances comme Simeo ou Florent Lyonnet (Jamaïca, ex Poney Poney), elle écorche cette image d’éternelle gentille copine, qui chante des amourettes, des séparations qui font couler le mascara et la joie de se faire dorer le nombril piercé au soleil. Maintenant Jenifer vise plus haut : air faussement détaché, déhanché suggestif, décolleté étourdissant, décapitation d’ours en peluche et filtre Photoshop vintage sont au programme de son tout dernier clip Je danse.

Chargement du lecteur...

Elle y cause de puer la clope, de boire de la vodka et de fête jusqu’au bout de la nuit. Elle tient un Tumblr, un Facebook et y poste des photos d’elle faussement avachie dans un canapé en skaï + filtre vintage. Y a-t-il une blogueuse mode derrière tout ça ?! Nous menons l’enquête.

> Référence album : Jenifer, Appelle-Moi Jen

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 43 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Human_
    Human_, Le 23 janvier 2011 à 12h58

    Gavanza;1892030
    En ce qui concerne les vêtements qu'elle porte dans le clip, j'ai lu quelque part qu'elle avait bossé avec la styliste Vava Dudu. Je ne connais absolument pas cette personne, mais après m'être renseigné sur le personnage qu'est Vava Dudu et ce qu'elle fait, je ne pense pas que Betty ait eu besoin de porter ces tenues pour qu'elles se retrouvent sur le dos de Jenifer.

    Sinon, j'ai toujours bien aimé cette fille. Beaucoup même quand j'étais ado. Bon aujourd'hui, mon enthousiasme est beaucoup plus mesuré, ahah, mais je suis toujours du coin de l'oeil ce qu'elle fait. Et je trouve son nouvel album plutôt bien foutu. Qu'on aime ou non ce qu'elle chante, ce qu'on peut difficilement critiquer à mon avis, c'est la production qui est impeccable.
    Après les textes ne sont pas toujours très profonds, c'est vrai. Mais les musiques sont vraiment bien travaillées. Du coup je trouve que c'est un album efficace.

    Quant au fait que Jenifer ne compose ni n'écrit ses chansons, franchement ça ne me dérange pas. Je veux dire, y'a des tas de chanteuses qui ne sont qu'interprètes et dont on ne vient pas remettre en question le statut d'artiste. Donc, faut arrêter avec ça.

    J'ai souvent tendance à défendre cette fille. Je suis loin d'aimer tout ce qu'elle fait, mais j'ai toujours trouvé assez injuste et incompréhensible la manière dont les gens se déchainent sur elle.

    Voilà, sinon je la trouve superbe. Et ça me dégoûte assez. Tout lui va. Même les trucs moches. C'est déprimant.
    Gavanza Toi je t'aime !

Lire l'intégralité des 43 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)