J. K. Rowling sort « Very Good Lives », un nouveau livre plein d’espoir

« Very Good Lives : the Fringe Benefits of Failure and the Importance of Imagination » (« De très bonnes vies : des avantages en nature de l’erreur et de l’importance de l’imagination ») est le nouveau livre de J. K. Rowling, et tous les profits reviendront à l’ONG Lumos.

Very Good Lives est la retranscription du discours que l’auteure d’Harry Potter a fait à Harvard en 2008. Dans cette prestigieuse université, chaque année, une célébrité écrit un texte qui sera entendu par tous les élèves obtenant leur diplôme de fin d’études. L’an dernier, c’est la COO (directrice de l’exploitation) de Facebook, Sheryl Sandberg, qui s’est prêtée au jeu. C’est un tout petit peu la classe.

Le discours de Rowling est disponible sur la chaîne YouTube de l’université américaine, et c’est leur vidéo la plus vue !

Alors, pourquoi l’acheter en livre plutôt que de le regarder gratuitement sur les Internets ? D’abord, parce que c’est un discours sur les bienfaits insoupçonnés d’un bon vieil échec. Entre deux blagues sur notre sorcier préféré, Rowling parle de sa propre jeunesse : comment, après son divorce et la mort de sa mère, elle a vécu dans la pauvreté pendant plusieurs années, et comment tous ces moments difficiles l’ont finalement motivée à persévérer. Un livre qu’il est plutôt pratique à avoir sous la main en cas de détresse existentielle ou de manque d’inspiration, donc.

La première (et dernière) fois que j’ai eu une crise de panique, c’est regarder ce discours qui m’a aidée à retrouver mon calme. Preuve que les mots de J. K. Rowling ont vraiment un pouvoir… magique (j’ai osé) ! Very Good Lives est à offrir aux fans d’Harry Potter, ou aux grand-e-s angoissé-e-s de la vie, donc.

En plus, tous les bénéfices de la vente de ce petit livre reviennent à Lumos, une ONG créée par J. K. Rowling il y a dix ans. Cette organisation, qui porte le nom d’une formule magique bien connue, vise à éradiquer l’institutionnalisation des enfants dans le monde ; selon les estimations de Lumos, environ huit millions d’enfants dans le monde sont placés dans des orphelinats (sans forcément être dépourvus de parents) et vivent dans des situations très précaires. La maltraitance des enfants est une cause que l’on sait chère à l’écrivain, vu les péripéties traversées par Harry, Rogue, Neville et même Vous-Savez-Qui…

Very Good Lives sort en librairies en et livre électronique demain, mardi 14 avril 2015 !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mstern
    Mstern, Le 22 avril 2015 à 8h04

    :gnih: Uhu! Je l'attendais avec impatience celui-là. Il n'a pas encore été traduit en français par contre, si? Je veux l'offrir à ma meilleure amie qui vient de vivre un échec assez "catastrophique", mais l'anglais et elle ça faite deux... :coiffe:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)