Une mère fait des injections de botox à sa fille de huit ans

Kerry Campbell, une anglaise de 34 ans, rêve de voir sa fille Britney devenir une superstar. Il est donc tout naturel qu'elle l'initie aux joies du botox et de l'épilation dès son plus jeune âge...

Dans la série « oh mon dieu, le monde est malade, envoyez-moi sur Mercure qu’on en finisse », voici une bien jolie histoire. Kerry, esthéticienne et mère de Britney, huit ans, est prête à tout pour propulser sa fille sur le devant de la scène. Elle fait partie de ses mères qui vivent leur gloire à travers leurs enfants, et des obsédées des concours de beauté – une obsession qui, fort heureusement, n’a pas encore trop contaminé les cerveaux des européens, en dehors de l’Angleterre (mais bon, je ne me fais pas d’illusion, ça finira bien par arriver, et si c’est un phénomène qui vous intrigue, allez donc vous renseigner sur l’émission de télé-réalité Toddlers & Tiara, y a du lourd).

Britney reçoit donc ses injections de botox tous les trois mois, dans le front, les lèvres et autour des yeux. Et pour lui rendre la vie encore plus belle, Kerry lui offre une épilation mensuelle. Selon elle, le fait de le faire maintenant évitera à Britney d’être couverte de poils à l’adolescence, et lui permettra de grandir avec un corps lisse et soyeux, prêt à accueillir la lumière des projecteurs. Kerry fait ça pour « le bonheur de sa fille », pour lui offrir la chance de devenir une star mondialement connue à l’adolescence.

Et qu’on ne s’inquiète pas ! A ceux qui trouvent le comportement de Kerry complètement irresponsable, elle répond qu’elle teste elle-même le botox et les seringues qu’elle achète sur internet avant de s’en servir sur sa fille. Ouf. Elle ajoute d’ailleurs que plus de mères devraient faire ça pour leur fille, et que c’est un immense service qu’elle lui rend. Britney elle, se réjouit de constater qu’elle s’est habituée aux injections, que ça lui fait moins mal et qu’elle ne pleure plus autant qu’avant. Le père de Britney étant mort à l’âge de 83 ans quand Britney avait quatre ans, personne d’autre n’a son mot à dire dans l’histoire, et Kerry est la seule à pouvoir prendre des décisions concernant l’éducation de sa fille.

Tous les soirs, Britney scrute son visage dans le miroir à la recherche de rides, et lorsqu’elle en aperçoit une, elle s’empresse de réclamer une nouvelle injection. Et en ce qui concerne l’avenir, elle envisage déjà de se faire refaire le nez et les seins (qu’elle n’a pas encore), pour « devenir une star ». Elle supporte également la douleur de l’épilation, qui la fait pourtant pleurer, en disant qu’une fois que c’est fait, elle se sent comme une adulte et n’a plus à s’inquiéter de se montrer à la piscine ou à la danse.

Kerry et Britney ont quitté Birmingham pour San Francisco, et il n’existe à ce jour aucune loi interdisant ce genre de pratiques, que ce soit aux États-Unis ou en Angleterre.

Pour lire l’article en entier, cliquez donc là.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 54 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 54 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)