Par  |  | 18 Commentaires

Encore un vendredi parfait, puisque Charlie sort un Petitips. Cette fois, on y parle chiffons. (Elle n'a jamais compris cette expression, mais elle adore les maximes) (non, pas les personnes qui s'appellent Maxime, enfin pas toutes quoi.)

Ce qui est vraiment appréciable dans mon existence en général, c’est que j’arrive à prendre du recul immédiatement dans toutes les situations, et que je ne me prends jamais la tête !!!!!

NON JDEC MDRRR

Si toi aussi tu as l’impression que le Vésuve prend source dans ton thorax lorsque quelqu’un te fait une remarque négative, ou quand une personne que tu apprécies tu traverse un TRÈS LÉGER désagrément, tu es peut-être hypersensible.

Alors n’hésite plus : clique ! Et à dans deux semaines du coup si t’as retenu les bails.

Bsx

À lire aussi : Mon hypersensibilité et moi, du conflit à l’acceptation

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Charlotte Issaly


Tous ses articles

Commentaires
  • Mélishnek
    Mélishnek, Le 25 septembre 2018 à 9h57

    @Orion. Je rejoins ce qui a été dit sur le fait de focliser plus sur les moment positif que négatifs. En fait les émotions telles que le tristesse ou la colère sont plus difficiles à assumer (nottament en société) ce sont celle que l'on ose le moins exprimer et qu'on à tendance à ressasser et c'est pour ça qu'elle durent plus longtemps (et qu'elles prennent autant de place).
    Comme je l'ai dit ce qui m'a aidé c'est d'oser dire ce que je ressens (et même si j'explose c'est pas grave), il faut que ça sorte! une fois qu'on a dit, écrit, chanté (etc peut importe le support l'essentiel et de s'exprimer) on peut prendre de la distance avec ces émotions, comprendre d'où elles viennent (de moi? des autres?) et de dédramatiser.
    Petit à petit, tu n'aura plus peur de tes émotions.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!