#Girlswithtoys, le hashtag de révolte des femmes scientifiques

Un astronome américain a fait une déclaration un peu idiote concernant les scientifiques qui seraient des « garçons avec des jouets » : les femmes lui ont répondu avec intelligence sur Twitter !

Parfois, sans forcément s’en apercevoir, on fait des boulettes plus grosses que des comètes. C’est le cas pour l’astronome et professeur américain Shrinivas Kulkarni, qui, dans une interview à NPR publiée le 16 mai dernier, a fait cette déclaration légèrement à côté de la plaque :

« Je pense que de nombreux scientifiques sont secrètement ce que j’appelle « des garçons avec des jouets ». J’aime vraiment jouer avec des téléscopes. Ce n’est juste pas très chic à admettre. »

Bon, là comme ça, il n’y a rien de bien choquant. Sauf que, comme le fait remarquer le site The Verge, en qualifiant les scientifiques de « petits garçons avec des jouets », l’astronome aurait comme oublié une partie de ses collègues : les femmes scientifiques n’ont-elles pas elles aussi le droit d’être des « petites filles avec des jouets » ? 

Sur Twitter, des milliers de femmes scientifiques ont donc lancé le hahstag #Girlswithtoys, pour montrer qu’elles aussi sont bien présentes dans les domaines professionnels des STEM, science, technologies, ingénierie et mathématiques, et kiffent leur métier autant que les hommes !

« J’apprends les circuits de manière fun » [avec Arduino]

« Je flotte dans la gravité zéro avec la NASA pour une expérience avec un satellite ; j’ai été chef d’équipe ces trois dernières années »

« Hey regardez, j’aide à construire un nouveau détecteur de matière noire »

« Moi au Jet Propulsion Laboratory, avec le jumeau technique du robot Curiosity, que j’aide à conduire sur Mars »

« Voici à quoi ressemble une astronome. Et cette membre du club #girlswithtoys est en activité depuis longtemps. »

Le site Mashable note d’ailleurs que cette réflexion peu à propos et ses réactions interviennent dans un contexte dans lequel plusieurs entreprises américaines et l’administration Obama essayent de mettre en avant la place des femmes dans les domaines scientifiques aux Etats-Unis, où elles ne représenteraient encore qu’un quart des travailleurs…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Clodwiga
    Clodwiga, Le 18 mai 2015 à 12h35

    On s'en doute que le genre du scientifique ne joue pas sur sa capacité à s'émerveiller sur sa discipline.

    Ce qui me choque plus c'est que la science c'est aussi les sciences humaines...
    Pour citer des exemples que je connais, les historiens aussi se sentent comme des gamins quand ils pratiquent leur discipline. Vu de l'extérieur, le travail d'archive à l'air austère, et il l'est assez souvent, mais trouver quelque chose procure une vraie euphorie. Le contact avec des objets rares et puissants donne une tout autre dimension à la recherche, et le contact avec un incunable est tout de suite plus stimulant que de bosser à partir de microfilms, même si le contenu est identique.

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)