Frédéric Beigbeder, égérie des Galeries Lafayette

Frédéric Beigbeder n’est plus à une contradiction – ou à un pied de nez – près : après avoir savamment (et tout à fait cyniquement) prouté sur le monde de la publicité dans son roman 99 Francs, le voici le torse imberbe nu, le bras maigrichon, le cheveu haletant et l’oeil vif posant comme égérie […]

Frédéric Beigbeder, égérie des Galeries Lafayette

Frédéric Beigbeder n’est plus à une contradiction – ou à un pied de nez – près : après avoir savamment (et tout à fait cyniquement) prouté sur le monde de la publicité dans son roman 99 Francs, le voici le torse imberbe nu, le bras maigrichon, le cheveu haletant et l’oeil vif posant comme égérie pour les Galeries Lafayette. « L’Homme », annonce l’affiche.

Et devine ce que lit le dandy ? La Société de Consommation de Jean Baudrillard. Pas mieux.

frédéric beigbeder galeries lafayette

Allez, je tente de lancer un p’tit débat extrêmement vil : sexy or not ? :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moonyao
    Moonyao, Le 11 novembre 2007 à 22h28

    hou hou le montage !
    Qui a regardé Le Grand Journal sur Canal + a remarqué que Monsieur B., assez large d'épaules, avait du poil au torse et était blanc comme un cachet. Bronzé et rasé pour une pub ? J'y crois pas une seconde.
    En plus ça lui fait une grosse tête, vous trouvez pas ?

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)