En payant sa fille 22% de moins que son fils, Fillon protège les belles valeurs d’antan

Par  |  | 53 Commentaires

François Fillon est soupçonné d'avoir utilisé de l'argent public pour rémunérer abusivement sa femme et deux de ses enfants. Cerise sur le scandale, il a payé son fils 27% de plus que sa fille. On n'est pas sorties de l'auberge...

En payant sa fille 22% de moins que son fils, Fillon protège les belles valeurs d’antan

Résumé des épisodes précédents : François Fillon a remporté la primaire de la droite et du centre le 27 novembre 2016, devenant ainsi le candidat de la droite à l’élection présidentielle 2017.

Le 25 janvier, Le Canard Enchaîné publie une enquête, révélant que Pénélope Fillon, la femme du candidat, aurait touché plus de 600 000€ de rémunérations, employée en tant que collaboratrice parlementaire par François Fillon, entre 1988 et 2013 (par intermittence).

Problème : Pénélope Fillon a répété publiquement ne pas s’être impliquée en politique aux côtés de son mari. Étrange pour quelqu’un qui était donc rémunérée au titre d’assistante parlementaire ?!

L’affaire est suffisamment sérieuse et l’enquête du Canard assez étayée pour que le couple Fillon soit entendu par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. Ce que l’on sait, à ce stade, est résumé dans cette série de tweets de Samuel Laurent, journaliste au Monde et responsable des Décodeurs.

Plot twist : les enfants du couple Fillon étaient aussi rémunérés, selon Le Canard

Le Canard Enchaîné paraît le mercredi : c’est un journal indépendant financé par ses abonnements, il n’y a donc aucune publication en ligne. Néanmoins, Le Canard a un compte Twitter sur lequel il tease ses informations exclusives.

Et une semaine après avoir déclenché un « #PénélopeGate », l’hebdomadaire satirique en remet une couche.

Effectivement, comme on peut le lire dans la synthèse de l’affaire par le Monde, deux des enfants du couple Fillon auraient également été rémunérés, employés comme avocats (avant d’avoir terminé leurs études.)

SECOND PLOT TWIST : la fille payée 22% de moins que le fils

Ça fait une bonne semaine que toute la presse politique s’est emparée des révélations du Canard Enchaîné, que journalistes et commentateurs s’affairent autour de cette enquête.

Si j’en parle aujourd’hui sur madmoiZelle, c’est qu’une information en particulier m’a interpellée, et je ne saurais honnêtement dire si elle me donne envie de rire ou de pleurer. Je cite toujours le même article du Monde :

« D’après [Le Canard Enchaîné], la fille aînée, qui « venait alors tout juste de terminer ses études de droit », a été employée par son père […] rémunérée au départ 3 773 euros brut mensuels puis 3 814 par mois en tant qu’« assistante de sénateur ». […]

Dès le lendemain de son départ, M. Fillon la remplace par un de ses fils, Charles.

Selon Le Canard enchaîné, il est rémunéré « 4 846 euros brut mensuels, soit 27 % de plus que sa sœur aînée ». »

Attendez, pardon ? Je résume : François Fillon a rémunéré deux de ses enfants, mais il aurait payé sa fille 22% de moins que son fils, sur le même poste, alors qu’ils étaient tous les deux en formation pour devenir avocats (mais pas encore diplômés).

À compétences (en formation !) égales, sur le même poste, alors que Marie est plus âgée que Charles, François Fillon a pratiqué un écart de rémunération supérieur à la moyenne des écarts de salaires entre les femmes et les hommes en France. Belle perf’.

À lire aussi : La pire des inégalités hommes-femmes se cristallise le 7 novembre, à 16h34

L’égalité salariale, c’est pas encore gagné

C’est fabuleux. À quel point l’idée qu’il est normal de payer les femmes moins que les hommes est ancrée dans les mentalités ? Au point que cette discrimination soit respectée même lorsque l’argent provient des fonds publics ?

Vous n’allez pas me dire que quand même la conjoncture est difficile, ou que François Fillon craignait de voir sa fille partir en congé maternité trop tôt après l’avoir embauchée ?

Vous n’allez pas non plus me dire que Charles était plus qualifié alors qu’ils étaient tous deux étudiants en droit, qu’aucun n’était encore diplômé, et que Marie a 2 ans de plus que Charles, donc mathématiquement plus d’expérience que lui ?

Non, effectivement. Ce niveau de foutage de gueule est complètement lunaire.

François Fillon, le futur président de la République ?

Toute cette histoire me ferait probablement pousser un soupir exaspéré s’il s’agissait d’un homme politique un peu éloigné du pouvoir. Mais selon un récent sondage Kantar Sofres-One Point publié par Le Figaro, François Fillon a de fortes chances de devenir le prochain président de la République :

« François Fillon et Emmanuel Macron obtiendraient 22 % et 21 % au premier tour de la présidentielle, devancés par Marine Le Pen. »

On partirait donc sur Marine Le Pen en tête au premier tour, opposée à François Fillon ou Emmanuel Macron au 2ème tour (en l’état actuel de l’opinion publique).

Surprise (bof), au Front National aussi, on semble avoir quelques petits soucis de comptabilité, comme le rappelait Samuel Laurent : c’est « l’autre affaire du moment, mais on en parle moins ».

Et pour conclure donc, un petit gif d’archive.

Si « la baraque » tient encore debout pour le moment, ça tangue très fort côté droit de la campagne : chez Les Républicains, la communication est verrouillée…

Affaire à suivre.

Élections présidentielle et législatives en 2017

En 2017, on vote pour élire le ou la président•e de la République, ainsi que les député•es qui siègeront à l’Assemblée Nationale pour les 5 ans à venir.

Voici donc quelques dates à retenir :

  • Premier tour de l’élection présidentielle : dimanche 23 avril
  • Deuxième tour de l’élection présidentielle : dimanche 7 mai
  • Premier tour des élections législatives : dimanche 11 juin
  • Deuxième tour des élections législatives : dimanche 18 juin

Et en cas de besoin : comment voter par procuration.

big-politique-pouvoir-peuple

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (53) Facebook ()
  • Gabelote
    Gabelote, Le 3 février 2017 à 10h24

    @ChansonMuette : mille big up ne suffiraient pas, tu as résumé tout ce qu'il y a à dire sur cette affaire.
    A mes yeux la seule leçon de tout ce merdier, c'est qu'il faut e.n.c.a.d.r.e.r les emplois publics. Et les emplois payés par de l'argent public, ce sont des emplois publics (oui je sais, en vrai c'est plus subtil mais dans le fond c'est ça).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!