« BEP Fellation Excellence », un futur où la prostitution serait « un métier comme un autre » ?

« La prostitution, un métier comme un autre ? » : le collectif Les jeunes pour l'abolition relance le débat, avec ce court-métrage brillamment cynique. Jeunes filles en mal d'orientation, avez-vous pensé aux métiers du sexe ?

Le débat sur l’abolition de la prostitution est plus que jamais d’actualité : en effet, une proposition de loi visant à pénaliser l’achat d’un acte sexuel a été déposée par la députée socialiste Maud Olivier, elle sera débattue à l’Assemblée fin novembre.

Nous publierons prochainement un article complet sur les questions posées par le débat pro/anti-abolition de la prostitution. 

En attendant la discussion législative, les associations militantes favorables à l’abolition se mobilisent : 30 jours d’action de lutte contre « les violences sexuelles et sexistes » sont annoncés, du 25 octobre au 25 novembre 2013.

« L’industrie du sexe, ce sont les hommes qui la tiennent »

Dans ce court métrage écrit et réalisé par Frédéric Pollet-Rouyer, co-produit par Osez Le Féminisme, on considère que la prostitution « est un métier comme un autre. » Et à ce titre, il existe des formations professionnelles.

Des parents concernés prêtent une oreille intéressée à une conseillère d’orientation, qui leur vante les excellents débouchés de la filière « BEP fellation excellence ». Andréa, lycéenne, doit être réorientée vers une formation professionnelle. Pourquoi pas celle du travail du sexe ?

Légaliser la prostitution sous le régime du droit commun (en faire une prestation de service légale) est une des principales revendications du STRASS.

Ce court-métrage plante le décor d’une société dans laquelle la prostitution est légale et reconnue (les parents ne sont pas scandalisés par la proposition d’orientation), mais où le sexisme et les violences faites aux femmes perdurent. Selon le collectif Les jeunes pour l’abolition, la société qui légalise et reconnaît la prostitution accepte en réalité une forme de violence faites aux femmes.

Qu’as-tu pensé de cette manière de présenter la prostitution ? Quels sont les éléments qui te choquent le plus dans cette vidéo ? 

 – Via le Nouvel Obs 

Pour aller plus loin :  

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 42 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MissNyxe
    MissNyxe, Le 14 janvier 2014 à 1h20

    you;4440849
    Je dois avoir un vrai problème mais je ne comprends pas le message de cette vidéo ni l'angle choisi.

    On est censé se dire quoi ? Que oulalah ça serait terrible si nos enfants se prostituaient? Qu'un monde où la prostitution serait légale ça serait horrible? Ça me met mal à l'aise parce que j'ai l'impression qu'ils placent cette jeune fille "future prostituée" comme exemple de ce qui arriverait si la prostitution devenait légale alors que les cours décrits (comme les méthodes de survie, la main sur les parties etc.) sont le quotidien de plein de prostituées, l'aspect légal (et peut être protégé) en moins.
    Encore une fois, j'ai sûrement mal compris le message mais cette vidéo ne fait pas avancer le débat sur la prostitution et cache, comme d'hab, la vraie face de la prostitution. Ca donne vraiment l'impression d'une campagne faite par des gens dans leur bureau qui n'ont jamais vu de putes ailleurs qu'à la télé et c'est chiant. Ce débat me paraît super complexe et balancer des vidéos de ce genre n'aide pas du tout à y voir plus clair...

    (Pardon, c'est décousu et écrit avec les pieds mais c'est sorti sous le coup de la colère :shifty:)
    Coucou :) Je pense que le message de la vidéo est plus une une réponse à ceux qui disent que "la prostitution est un métier comme les autres". L'idée c'est un peu, Ok c'est un metier comme les autres et un métier ça s'apprend à l'école, alors voyons ce que ça peut donner.
    Evidemment ça joue sur l'affecte pour ceux qui ont des enfants qui forcement pensent aux leurs, mais je pense que ce n'est pas le but premier. C'est juste de montrer que ce n'est pas un métier justement parce que c'est une violence. Le vrai visage de la prostitution est montré par l'ironie de la vidéo qui essaye de démontrer que c'est ceux qui en minimalisent la violence avec des arguments du type "c'est un metier comme les autres / Le plus vieux du monde" qui le masque. La fille represente le spéctateur, qui n'en revient pas, et les arguments de ceux qui sont contre type "si une fille n'a pas envie c'est du viol". Sinon, oui ce que présente la conseillère d'orientation est effectivement fait pour montrer implicitement le quotidien des prostituées et en montrer la violence.

    Je ne sais pas si j'ai répond à ton message, vraiment, peut-être que je répond à côté, auquel cas je suis désolée

    :)

Lire l'intégralité des 42 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)