Sortir de la fatigue hivernale en 3 étapes simples

Par  |  | 3 Commentaires

Il fait froid, tout le monde semble épuisé... Que faire ? Anouk vous livre ses solutions pour retrouver la pêche.

Sortir de la fatigue hivernale en 3 étapes simples

Hey, c’est moi ou tout le monde est fatigué en ce moment ?

C’est l’hiver, il fait froid, moche et puis il faut dire qu’il est facile de se retrouver dépassé•e par les événements et les obligations de la vie.

Il y a les études, le travail, parfois les deux cumulés. Il y a aussi la vie sociale qui peut prendre rapidement pas mal de temps… Et enfin le temps de la vie quotidienne qui se retrouve confronté à des imprévus.

Oui je parle de toi, fuite d’eau qui nécessite que je sois présente un mardi « entre 7h et 11h du matin » pour accueillir le plombier.

Alors ouais, l’épuisement est là. Cette fatigue extrême qui prend à la gorge. Ce n’est pas trop tard, mais c’est compliqué de récupérer tant ce surmenage a pris le dessus.

Alors si pour vous non plus, là c’est pas toujours la joie, voici une méthode en trois étapes pour sortir de l’épuisement de l’hiver.

Étape 1 : faites le point régulièrement…

  • Sur votre état physique et mental

Il est bien plus simple de s’en sortir quand on est un peu fatigué que quand on est à bout.

Alors essayez de prendre ne serait-ce que 30 secondes pour vous questionner sur votre ressenti quotidiennement. Est-ce que vous allez bien ? Avez-vous mal quelque part ? Faim, soif ?

Et si vous êtes incapable de le faire, écoutez simplement votre entourage. Si on vous répète de plus en plus que vous avez l’air triste ou colérique, c’est peut être le symptôme de votre fatigue.

À lire aussi : La « bitchy resting face », cette capacité à faire la gueule… sans le vouloir

Un ami m’a un jour parlé d’un truc qui consistait à arrêter le café pendant une semaine : en stoppant ce coup de boost causé par la caféine, il se rendait ainsi compte de la véritable fatigue qu’endurait son corps au jour le jour.

  • Sur votre planning de la semaine

Combien de temps passez vous sur chaque activité ? Prenez-vous le temps de vous reposer suffisamment ?

À ce jeu, la méthode des cents blocs est une bonne manière d’avoir une vision globale sur votre temps. Elle consiste à segmenter vos journées en 100 unités de 10 minutes (grosso modo, le temps passé debout) afin de prendre du recul sur le temps passé sur chacune de vos activités.

D’autre part, quand on est fatigué, certains loisirs peuvent finir par faire du mal.

Par exemple, ça peut être se motiver à faire du sport quand votre corps n’en peut plus, voir des ami•es quand on est introverti ou simplement jouer à un jeu vidéo sans réussir à en décrocher.

big-meilleure-productivite-semaine-cinq-heures

Étape 2 : faites des choix en toute conscience

  • Arrêtez de vouloir TOUT faire

Dans le podcast sur l’organisation, Fanny parlait de sa passion pour les semainiers.

Ces plannings hebdomadaires permettent d’avoir une vision plus globale du temps qu’il vous reste afin de faire des choix sur les activités que vous pouvez planifiez.

L’ambition, c’est bien. Mais prévoir trop de choses permet deux issues : réussir au prix de l’épuisement… Ou rater et prendre un petit coup à l’ego. Bref, c’est face tu gagnes, pile je perds.

À lire aussi : L’ambition et moi : histoire d’une révélation

  • N’ayez pas honte de dire non à une sortie (ou de l’annuler)

Maintenant, une dernière chose peut venir tout bousculer : les plans de dernière minute que l’on vous propose. Une soirée avec des ami•es ou un projet passionnant sur lequel plancher avec des camarades… N’hésitez pas à dire non.

De même, si vous avez dit oui à une sortie mais que finalement, vous sentez que cela va plus vous fatiguer qu’autre chose, ne culpabilisez pas : annulez.

big-travail-bonheur-autonomie

Étape 3 : adoptez une meilleure hygiène de vie

Au jeu de la bonne hygiène de vie, il ne sert à rien de se la jouer radical (parce que c’est le meilleur moyen d’abandonner aussi vite). Alors, à la place, misez sur les petites astuces qui aident à une transition plus douce. 

  • Reposez vous grâce à la méthode 10-3-2-1-0

Il y a quelques semaines, je faisais un article sur cette méthode simple qui permet de trouver le sommeil plus facilement (et ainsi de vous réveiller plus en forme).

Elle peut aider à mieux rythmer vos vie si vous avez tendance à y aller parfois un peu trop à l’arrache.

Elle se décompose comme ceci : 10h avant de vous coucher, arrêtez la caféine. 3h avant de vous coucher, arrêtez de boire de l’alcool et manger. 2h avant de vous coucher, arrêtez de travailler. 1h avant, arrêtez les écrans…

Et zéro, c’est le nombre de fois où vous appuyez sur snooze !

  • Faites des siestes

La sieste est devenue petit à petit mon joker pour survivre à une journée difficile. Alors je sais qu’il faut prendre le pli, et qu’au début, ça donne l’impression d’épuiser plus qu’autre chose… Mais ça peut marcher. 

Si vous en doutez encore, je vous conseille ce fabuleux article de Fab sur la Power Nap, une sieste de moins de vingt minutes que l’on commence immédiatement après avoir pris un café.

Vous savez déjà lutter contre la fatigue

En vrai, il n’y a pas de mystère : pour être moins épuisé•e, il faut avoir une meilleure hygiène de vie, et pour avoir une meilleure hygiène de vie, il faut suivre les recommandations que nous entendons tou•tes depuis toujours.

Alors à vous les couchers plus tôt, la consommation d’alcool réduite et l’arrêt des excès en général.

Il vous faut l’alliance de deux éléments : la motivation et la marge de manœuvre que votre vie vous offre. Ce n’est pas aussi facile pour tout le monde, mais il y a toujours un moyen d’améliorer sa condition.

Ceci est ma méthode, mais je suis certaine qu’il y en a tout un paquet d’autres. Vous, par exemple, comment vous-sentez vous en ce moment ? Quel est votre truc pour sortir d’un état d’épuisement ?

À lire aussi : Le guide ultime pour se motiver à faire du sport même quand on a LA FLEMME (ou qu’on aime pas le sport)


Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Aska
    Aska, Le 16 février 2017 à 9h00

    Je suis dans cet état constamment, même l'été, la faute au boulot stressant et frustrant, les temps de transport où même quand tu essaies de dormir pendant les trajets les gens te réveillent en s'asseyant à coté de toi en mode gros sac, les cours de conduite qui n'en finissent pas le samedi et où on te file l'horaire dont personne ne veut (donc encore une petite nuit), les cours à distance à étudier le dimanche+ tout le ménage pas fait le semaine accumulé...
    J'ai arrêté il y a trois mois les jeux vidéos dont je ne pouvais pas décrocher, je ne me tue pas au ménage quand je sais qu'il n'y aura pas de visite dans la semaine, ...
    Si déjà je pouvais m'enlever ces petites obligations ça serait pas mal

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!