Rencontre avec l’artiste qui remplit son appart’ de dick pics, pour dénoncer le sexisme

Par  |  | 6 Commentaires

Faire des dick pics un art de vivre pour dénoncer une forme de harcèlement sexuel ? C'est le pari qu'a relevé Whitney Bell, une artiste engagée américaine !

Rencontre avec l’artiste qui remplit son appart’ de dick pics, pour dénoncer le sexisme

Peut-être as-tu déjà reçu une photo de pénis non-sollicitée ? C’était d’ailleurs il n’y a sans doute pas longtemps si tu es une femme, et encore moins si tu vas souvent sur des applications de rencontre.

Ces photos revêtent un caractère particulièrement invasif… Mais ceux qui les envoient ne sont pas toujours conscients de ce fait.

C’est ce qui a poussé Whitney Bell à afficher des dick pics partout dans son salon, dans sa maison. Son but, montrer à quel point envoyer une dick pic est intrusif !

© Whitney Bell

Une exposition de dick pics

Bon, ce n’est pas exactement de sa maison qu’il s’agit. C’est une reproduction qu’elle a en réalité transformé en exposition.

Elle explique qu’elle a compilé sa collection personnelle, ainsi que celles de ses amies, pour habiller les murs d’un faux salon, d’une fausse chambre, etc.

« En recréant ma maison et en bardant les murs de ces dick pics non sollicitées, le visiteur se rend brutalement compte d’à quel point ce harcèlement est invasif.

C’est si répandu qu’on a presque accepté cela comme quelque chose de normal. Je veux montrer que ça n’est pas normal du tout. »

© Whitney Bell

Ces dick pics ne sont pas les seules à décorer l’appartement fictif de Whitney Bell, il y a aussi des œuvres, des vraies…

« Quand tu exposes des centaines de bites et les messages agressifs qui les accompagnent comme ça, s’en est tellement absurde que ça devient presque comique. »

Dénoncer le harcèlement sexuel sous toutes ses formes

Le but de l’artiste engagée n’était pas de s’attaquer simplement au phénomène des dick pics mais au harcèlement peu importe la forme qu’il revêt.

Elle a également travaillé avec d’autres artistes pour mettre en avant cette démarche :

« Nous avons des œuvres de 30 artistes indépendantes incroyablement talentueuses. Je leur ai demandé de travailler pas seulement sur les dick pics mais aussi sur le harcèlement, la drague au XXIème siècle, la condition des femmes.

Il y a une collection massive d’œuvres parce que je veux mettre en avant le fait que cette exposition n’est pas seulement à propos des dick pics mais aussi faite pour changer la façon dont on voit le harcèlement sexuel dans son ensemble. »

Une exposition sur les Dick Pics itinérante

Pour l’heure, Whitney Bell a exposé à San Francisco et à Los Angeles… Je lui ai demandé si elle comptait faire venir son exposition en France :

« On espère pouvoir faire une tournée avec l’exposition au printemps prochain, et j’aimerais vraiment y inclure le Royaume-Uni – mais ça dépendra des accords avec nos sponsors. »

Sachez qu’en désespoir de cause, vous pouvez toujours vous tourner vers le site de l’exposition qui permet d’en admirer une bonne part, ou encore vers le e-shop de Whitney Bell, où elle vend des produits « unapologetically empowering » (que je traduirais pas « empouvoirants et pas déso de l’être » – mais vous aurez une meilleure vision en allant voir j’imagine !).

À lire aussi : Une femme s’est déguisée en « dick pic » et c’est ma nouvelle héroïne

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Lafeemandarine
    Lafeemandarine, Le 21 novembre 2017 à 15h21

    Alors là, je ne peux pas m'empêcher de penser au film "musée haut, musée bas", sorti en 2007. C'est un de ces films qu'on ne peut pas regarder sans se demander ce que les scénaristes ont fumé.



    Spoiler: élément du film

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!