Les Eurockéennes de Belfort 2012

Pour sa 24ème édition, le festival des Eurockéennes de Belfort a sorti des poids lourds de la musique pour s'assurer une programmation de choc en 2012 !

Le festival Franc-Comtois accueillera ses 95 000 spectateurs du 29 juin au 1er juillet 2012, toujours sur la presqu’île du lac du Malsaucy, à côté de Belfort.

Et cette année, on peut dire que le festival frappe fort, avec une programmation dont la tête d’affiche en fait déjà frémir plus d’un… En effet Lana Del Rey sera présente aux Eurockéennes le vendredi 29 juin. Elle sera accompagnée de :

Vendredi 29 juin : Dionysos, Gentleman, Hubert-Félix Thiéfaine, Shaka Ponk, Amadou et Mariam et invité(e)s, C2C, Hanni El Khatib, The Kooks, Factory, Floor, Hank Williams III, Hollie Cook, Los Disidentes Del Sucio Motel, The Mars Volta, Art district, Christine, Hators et Näo

Samedi 30 juin : Dropkick Murphys, Justice, Mastodon, Sallie Ford & the Sound Outside, The Cure, Cerebral Ballzy, Die Antwoord, Miike Snow, Thee oh sees, Wiz Khalifa, Busy P, Django Django, Electric Guest, Jesus Christ, Fashion Barbe, Kavinsky, Kindness, Sebastian, Skream and Benga ft Sgt pokes, François and the Atlas Mountain, Marie Madeleine et Murkage

Dimanche 1er juillet : 1995, Alabama Shakes, Cypress Hill, Jack White, Carbon Airways, Charlie Winston, Le Comte de Bouderbala, Orelsan, Refused, Chinese Man, Lana Del Rey, Miles Kanes, Set & Match, The Brian Jonestown Massacre, Dope D.O.D, Poliça, Reggie Watts et The Buttshakers

La billetterie : forfait 3 jours à 99€ / forfait 1 jour 44€ / camping gratuit pour tout détenteur d’un billet de concert.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Edolie
    Edolie, Le 3 juillet 2012 à 14h52

    L'année dernière j'avais fait les 3 jours, et c'était franchement énorme. Mais cette année, je travaillais le samedi et le dimanche, et la prog' ne m'enchantait pas plus que ça. C'était sympa, mais bof quand même.
    Du coup, j'avais décidé de ne pas y aller et au dernier moment j'ai changé d'avis. J'avais besoin de ma dose de musique live.
    Bien sûr, il n'y avait plus de place. Mais puisqu'ils sont vraiment trop forts aux Eurocks, ils ont remis 500 places samedi et 500 place dimanche en vente à 10h chacun de ces jours. Boulot oblige, je ne peux prendre mes billets que le dimanche. D'ailleurs, le destin étant contre moi, panne d'internet chez moi dans la nuit de samedi. Donc j'ai acheté mon billet depuis mon téléphone. J'étais vraiment motivée, et je n'ai pas regretté !
    Je n'ai qu'un véritable regret : être arrivée trop tard pour voir the Brian Jonestown Massacre. Enfin deux peut-être : avoir suivi mes potes et être partie avant la fin du concert de Jack White, du coup je n'ai entendu Seven Nation Army que depuis une autre scène où on attendait OrelSan.
    Mais pour le reste, c'était énorme. Alabama Shakes a fait un set surpuissant devant trop peu de spectateurs (Lana Del Rey au même moment oblige). Charlie Winston envoie toujours autant (bien que j'ai passé la moitié du concert à faire la queue pour les toilettes), et je pourrais l'écouter parler français pendant des heures. Jack White est un génie complètement déjanté et probablement bien défoncé. Petite panne d'électricité pendant son set, monsieur continue de chanter sans micro en jouant à la guitare acoustique. Et OrelSan, c'est un peu mon celebrity crush. Parce que ouais, c'est pas forcément mon genre de musique au départ, mais lui il est tellement énorme que t'as pas le choix, écoute bien ce qu'il dit. Et pour finir, un petit Cypress Hill tout bonnement parfait.
    Et puis toujours l'ambiance des Eurocks. Entre les gens qui font des combats de boue ("Mauvaise idée" a d'ailleurs dit Orelsan), et ceux qui te propose de devenir leur meilleure amie dans la queue à l'entrée du festival, il y a de quoi se faire un tas de bons souvenirs en très peu de temps.

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)