Chez ELLE, les clichés sur les femmes noires ont la belle vie (màj)

Quand on évoque le look des femmes noires aux US chez ELLE, on n'hésite pas une seule seconde à ressortir le petit manuel de Tintin au Congo. Un vrai délice néo-colonialiste.

Chez ELLE, les clichés sur les femmes noires ont la belle vie (màj)

Un article paru sur ELLE.fr il y a dix jours — mais qui ne « ressort » que maintenant — suscite de nombreuses réactions indignées de la part de blogueuses et de magazines s’adressant à la communauté noire. Il est temps que le reste du monde en parle, parce qu’à ce niveau-là, on frôle le « sketch » à la Michel Leeb.

Cette vidéo date de 1983 mais 30 ans plus tard, ça n’a pas tellement changé, la preuve :

Tout y passe et le plus dingue pour moi, à mon petit niveau de mec blanc vivant en France au XXIème siècle, c’est l’amalgame black = streetwear mais beaucoup moins depuis que Barack Obama est devenu Président. Il y a vraiment encore des gens pour penser ça en France en 2012 ? Et Carlton Banks alooors ? Elle a oublié Carlton, la dame ! Il est smart, Carlton !

Chargement du lecteur...

Reprenons notre sérieux, cette affaire est grave. À quelques mois d’élections Présidentielles sur lesquelles plane la menace d’une Marine Le Pen au second tour, elle symbolise la xénophobie ordinaire qui existe encore en France. Elle pose sur le papier tous les clichés à propos des Noirs qui persistent depuis des décennies en France – et ailleurs, rassurons-nous. Je vous invite à lire la Lettre Ouverte au Magazine Elle, publiée sur Afrosomething, dont voici l’intro.

Il y a eu des tas d’autres réactions, et notamment celle d’un blog beauté d’Aubadya, qui se dit insultée par cet article. Allez lire son post ici.

Avant de conclure :

Et elle a bien raison, même si on peut le regretter amèrement.

Effectivement, comme les magazines « généralistes » sont infoutus d’offrir un contenu diversifié, les lectrices noires sont poussées à se réfugier dans la revue spécialisée. Un réflexe « communautaire » qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement sociétal des US, pourtant à des années-lumières du modèle d’intégration à la française (que le quinquennat de Sarkozy a allègrement piétiné ces dernières années, il faut le reconnaître).

Sonia Rolland a également réagi sur sa page Facebook, elle s’adresse en tant que métisse (« car je le suis aussi à moitié ») à « vous, chers amis Blancs », et qualifie cet article de « réducteur ».

Beyond the frontiers

L’affaire n’a sans doute pas fini de faire des remous, puisque le NY Mag l’évoque ce matin dans The Cut, son blog web dédié à la mode.

Ça pique. Un joli opé de personal branding pour Nathalie Dolivo, la journaliste qui a écrit ce papier.

Toute cette affaire n’est pas sans rappeler l’affaire « Jackie » – la rédac chef du magazine néerlandais ayant démissionné suite à un papier teeellement insultant sur Rihanna.

Que va faire ELLE ?

ELLE n’en est pas à sa première bavure grossière de la sorte. On se souvient de ces « rondes » qui taillent du 40-42, ou plus récemment de ce revival des princesses ridicule dans le cadre du débat Madame vs Mademoiselle, ces gens vivent définitivement sur une autre planète.

Que va faire ELLE ? Faire l’autruche comme avec les princesses et supprimer les 500 commentaires indignés sur cet article ?

Y’a aussi des gens qui sont d’accord, la preuve. (oui, vive la liberté d’expression)

Ou bien vont-ils se décider à vraiment communiquer avec leurs lectrices ? On est en 2012, à l’heure du web 2.0, c’est un truc qui se fait, quand on est une journaliste, de descendre de son piédestal et de venir discuter avec la plèbe en colère.

Mise à jour 17h20 — ELLE vient de poster sur sa page Facebook (pourquoi pas sur l’article concerné ? allez comprendre) un mot de Valérie Toranian, directrice de la rédaction du magazine ELLE. Je vous laisse en prendre connaissance.

Vous attendiez un mea culpa ou une quelconque remise en question ? Hében non.

Sachez-le : quand ELLE dit un truc, ELLE dit la vérité et si vous interprétez de travers les propos de ELLE, c’est que vous n’êtes que des ignares. Une vision du journalisme tellement vintage. Je vous laisse en compagnie du commentaire de cette personne anonyme :

Mise à jour du 26 janvier – 11h30 : Le papier a disparu, ELLE a fini par s’excuser, mais le mal est fait. Laissons le mot de la fin de cette triste histoire à propos de ce « papier de merde » et cet « article imbécile et raciste » à cette grande dame qu’est Audrey Pulvar. « Des excuses sont-elles une option plausible pour ce journal ? »…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 102 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • LaurisP182
    LaurisP182, Le 8 août 2012 à 4h02

    Feeling-Good;2857369
    mais n'est ce pas un peu dommage de devoir se résoudre à une presse "spécialisée" parce que les magazines "généralistes" ne font pas leur boulot ?
    Le truc c'est que ces magazines dits "généralistes" ne le sont pas étant donné qu'ils ne sont focalisés que sur les critères de beauté caucasiens. Alors quitte à être "généraliste" d'un côté, autant l'être de l'autre, et comme ça chacun parle de ce qu'il sait et non de ce qu'il croit savoir...

    PS : oui, ma réaction est tardive, je sais :P

Lire l'intégralité des 102 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)