Des religieux font leur beurre sur les fake news au sujet de l’éducation sexuelle

De nombreuses personnes relaient des intox alarmistes au sujet des cours d'éducation sexuelle à l'école. Et certains religieux profitent de ces mensonges...

Des religieux font leur beurre sur les fake news au sujet de l’éducation sexuelle

Non, l’école ne va pas apprendre aux enfants à se masturber.

C’est le titre d’un article récemment paru sur madmoiZelle, en réaction à ce genre de fake news qui circule sur les réseaux sociaux :

Marlène Schiappa a récemment annoncé sa volonté de renforcer l’application d’une circulaire déjà existante, prévoyant 3 cours d’éducation sexuelle par an au collège et au lycée.

En réponse à celles et ceux qui estiment que c’est aux parents de s’en charger, j’ai écrit une plaidoirie en faveur des cours d’éducation sexuelle à l’école, car il est urgent d’éduquer les futures générations à ce sujet !

Le consentement, le plaisir, le désir, la connaissance de son corps et de la façon dont il fonctionne, la protection contre les MST/IST ainsi que les grossesses non désirées, la distance vis-à-vis du porno

Il faut que tous et toutes soient informées, et les parents n’ayant pas de formation spécifique à ce sujet, autant le faire à l’école, pour que tout le monde soit sur un pied d’égalité.

Le débat continue à se tenir, et malheureusement, les fake news continuent à être diffusées — et prises au sérieux — par beaucoup de gens. Y compris… des religieux bien contents de cette situation.

Des religieux profitent des intox sur l’éducation sexuelle

Je vous propose un échantillon des nombreuses récupérations religieuses de ces fake news, qui jouent sur la peur des parents pour promouvoir des idéologies réactionnaires.

Il y a cette vidéo de JesusChristTV, et ses terrifiants commentaires du style :

« Enlevez vos enfants, ne les laissez pas entre les mains de ces satanistes. Faites crève [sic] dès le 1er jour de la rentrée. ces cinglés vont rendre fous, ces pauvres petits. Seigneur, au secours. »

Il y a cette publication d’un compte Instagram dédié au partages de citations extraites de la Bible :

#contreschiappa #schiappa #appocalypse #jésusrevient #loischiappa

A post shared by AYESHOUA (@ayeshoua) on

Il y a cette vidéo de DevenirMusulman, qui encourage les parents à retirer leurs enfants de l’école publique pour se tourner vers des établissements privés musulmans.

Marianne consacre d’ailleurs une enquête à l’ouverture d’une école privée musulmane, à Aulnay-sous-Bois. Au sujet d’Hassen Farsadou, président de l’Espérance musulmane de la jeunesse française (EMJF), ces propos édifiants :

« Hassen Farsadou prend un ton très musclé pour inciter les parents musulmans à retirer leurs enfants des établissements publics.

Le président de l’EMJF pourfend « les laïcistes » qui auraient « enlevé le hijab de l’école », « lancé une vendetta contre les bandanas, les jupes longues, les sorties scolaires » ou encore « mis en application les ABCD » de l’égalité […]

Hassen Farsadou relaie une intox très propagée ces dernières années sur les réseaux sociaux, prétendant qu’un enseignement de la masturbation serait prévu en maternelle. »

Et je vous vois, hein, celles et ceux qui pensent rebondir sur cette actualité pour taper exclusivement sur l’Islam. Ce n’est pas UNE religion le problème.

Contrôler la sexualité, une obsession vieille comme le monde

Je ne sais pas ce qui me désole le plus : l’absence d’éthique de personnes relayant des fake news pour servir leur cause… ou le nombre de gens qui croient tout ce qui passe sur Internet.

Surtout quand UNE ÉLUE « EN MARCHE » PARTAGE UNE INTOX SANS SOURCILLER putain ça m’énerve.

Et le fait que ce sont les cours d’éducation sexuelle qui servent de support à cette propagande n’est pas anodin.

Les religions monothéistes comportent toutes un aspect de contrôle de la sexualité, notamment celle des femmes, et de mainmise sur les corps des fidèles.

Apprendre aux enfants l’existence du désir, du plaisir et l’importance du consentement, c’est aller vers la liberté sexuelle, celle de jouir sans contraintes. Pas étonnant que ça ne plaise pas aux partisan·es de la soumission à Dieu…

La liberté VS la religion, saison 87 épisode 43

Déjà à l’époque des ABCD de l’égalité, un programme porté par Najat Vallaud-Belkacem visant à lutter contre les stéréotypes de genre à l’école, c’était la même chose.

Des religieux et religieuses, ainsi que cette bonne vieille bande de réac de la Manif Pour Tous, avaient appelé au boycott des écoles, à des journées de retrait pendant lesquelles les parents n’enverraient pas leurs enfants en cours.

La mobilisation était notamment portée par Farida Belghoul, proche pendant un temps d’Alain Soral, et engagée contre « la théorie du genre ».

Elle accusait l’Éducation nationale de vouloir répandre « l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité » à l’école.

Et les ABCD de l’Égalité ont été envoyés aux oubliettes. Désolant.

Quelques années plus tard, qu’est-ce qui pointe le bout de son nez ? La même militante qui saute à pieds joints sur cette nouvelle occasion de diffuser ses idées.

Ce que m’inspire cette actualité, c’est qu’il est nécessaire de faire preuve de vigilance. Face au progrès, face à l’évolution, il y aura toujours des gens pour se crisper et tenter de ramener le peuple vers des valeurs obsolètes.

La foi n’est pas un souci, elle est personnelle et peut être incroyablement positive. Mais l’instrumentalisation de l’actualité par des religieux suscitera toujours ma méfiance.

Si vous voyez passer ces fake news, je vous conjure d’y répondre avec des articles bien sourcés pour limiter la propagation de ces mensonges !

À lire aussi : Je suis lesbienne, croyante de culture musulmane, et ça se passe bien !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Weena88
    Weena88, Le 4 septembre 2018 à 17h55

    @Moulteepass il est encore petit lui (2 ans) et moi, je ne sais jamais comment réagir :sweatdrop:
    Ça part d'une "bonne intention" mais je me demande aussi comment ensuite leur dire de ne pas parler aux, ni suivre des inconnus ... d'autant plus que nous habitons dans un petit village où donc ça paraît normal.

    Pour l'instant, je travaille beaucoup le consentement via leir relation de frères, c'est plus facile d'expliquer les choses tranquillement, chez soit, dans un cadre qu'on maîtrise ...
    En terme de ressource, il y a aussi : les vendredis intellos

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!