Deux héroïnes de BD qui donnent envie d’aller au bout de ses ambitions

Par  |  | 3 Commentaires

Voici deux bandes dessinées qui vont peut-être vous faire grelotter. Mais elles ont surtout deux héroïnes qui ne baissent jamais les bras pour aller jusqu'au bout de leurs ambitions !

Deux héroïnes de BD qui donnent envie d’aller au bout de ses ambitions

En cette période hivernale qui nous laisse, à Paris du moins, encore bien loin de la neige, s’immerger dans des bandes dessinées qui nous embarquent direction le grand froid compense le manque de bonhomme de neige.

Les deux bandes dessinées dont je vais vous parler ont, certes, pour point commun de donner froid avec leurs grandes étendues neigeuses et leurs montagnes aux cimes troubles.

Mais elles ont aussi, et surtout, des personnages féminins remarquables par leur caractère et leur ténacité.

Je vous explique tout cela !

L’Histoire au cœur des histoires

Notre premier challenger est Emma G. Wildford, de Zidrou et Edith paru aux éditions Noctambule, et pour laquelle il faut signaler qu’un soin a été porté sur l’objet livre, qui rappelle le carnet de voyage (et qui a quelques surprises que je vous laisse découvrir).

Il faut dire que c’est précisément le voyage qui est le moteur de ce scénario, celui d’une jeune autrice du début du vingtième siècle, Emma, donc.

Clique sur l’image pour te procurer la BD !

Quand elle n’est pas en quête d’inspiration ou dans une frénésie d’écriture, elle patiente. Son fiancé est parti en expédition en Laponie et les nouvelles sont rares. Au point qu’au fond d’elle naît l’envie de plus en plus féroce de le rejoindre.

La seconde bande dessinée est Edelweiss de Mayen et Mazel parue aux éditions Vents d’Ouest. Le livre est également une incursion au vingtième siècle, en 1947 exactement.

L’histoire est celle de l’amour que se portent Edmond et Olympe. Lui est un jeune ouvrier. Elle est issue de la bourgeoisie, et a consacré sa vie au stylisme. Elle est au crépuscule des écrits de Simone Veil qui vient, soudainement, planter une graine dans son esprit de jeune femme en quête de droits.

Clique sur l’image pour te procurer la BD !

Olympe nourrit une admiration sans retenue pour son aïeule, Henriette d’Angeville, une célèbre alpiniste qui s’est mesurée au Mont Blanc. Et elle aussi, rêve de la grande ascension.

Air pur et parcours de vie

En plus de faire prendre une grande bolée d’air frais et de donner la sensation de grelotter de froid en pleine tempête de neige, ces deux bandes dessinées abordent aussi l’humanité et les relations entre individus dans ce qu’elles peuvent avoir d’intense.

Ces deux livres parlent d’amour : celui d’Emma pour son fiancé disparu, celui d’Olympe pour Edmond. Mais ils ne racontent ni une amourette, ni une histoire facile et sans nuage.

Ils racontent des sentiments passionnels, ceux qui permettent d’accomplir de grandes choses.

Ils relatent aussi des parcours de vie, suivant ses personnages sur de nombreuses années voire des décennies, explorant leur psychologie aux confins de leurs nuances. Ils leur imposent des obstacles qui paraissent insurmontables, des drames parfois aussi.

Plus que d’être un scénario de bande dessinée, il s’agit là de deux destinées racontées, si fortes qu’on croirait qu’elles sont bien réelles.

Des héroïnes qui soulèvent des montagnes

Impossible de ne pas faire ce jeu de mots facile mais pourtant très a propos dans ces deux histoires. J’aurais aussi pu dire qu’elles n’avaient pas froid aux yeux. Ou qu’elles brisent la glace. Bref.

Il n’est pas question ici de savoir si les héroïnes sont attachantes ou s’il est facile de s’y identifier. Leurs personnalités sont tellement affirmées qu’elles nous laissent plutôt dans la contemplation de ce qu’elles sont, et sutout dans l’admiration de leur force de caractère, de leur vitalité, de leur assurance.

Toutes deux pleines de détermination, bien décidées à aller au bout de leurs envies et de leurs désirs, elles ne laissent rien ni personne se mettre en travers de leur chemin.

Emma G. Wildford, Zidrou & Edith, Ed. Noctambule

Malgré ce qu’elles traversent toutes deux, Olympe et Emma sont des personnages éblouissantes de liberté, et ce que l’on retient d’elles en refermant les livres, c’est qu’elles n’auront jamais rien lâché, quoi qu’il arrive.

De quoi en prendre de la graine.

Pour te procurer Emma G. Wildford, rendez-vous sur Place des libraires, Fnac et Amazon (à l’heure où je vous écris il est en rupture sur les sites de vente en ligne, tout le monde en librairie !)

Pour te procurer Edelweiss, rendez-vous sur Place des libraires, Fnac et Amazon

À lire aussi : Artemisia, le portrait en BD d’une peintre qui botte le cul du patriarcat au 17e siècle

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
  • Queenmaela
    Queenmaela, Le 27 janvier 2018 à 11h00

    J'ai eu la chance de lire (et de me faire dédicacer) Edelweiss de Mayen & Mazel. C'est une très belle histoire avec de magnifiques dessins et un texte rafraîchissant. Et ça me fait bien plaisir que Madmoizelle en parle, cette bande dessinée vaut vraiment le coup d'être lue (et relue).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!