« Droneboning », le premier film « porno » filmé par un drone

Par  |  | 9 Commentaires

« Droneboning », c'est le nom du premier film érotique tourné par un drone. Et c'est, comment dire... Drôle.

« Droneboning », le premier film « porno » filmé par un drone

Des films érotiques, il en existe de tous types et de tous poils. Mais il existait un concept qui n’avait étonnement pas encore été exploité : le film « porno » filmé par un drone. C’est désormais chose faite avec Droneboningboning » signifiant « se taper quelqu’un » — ou « désosser », mais tu comprendras bien, au vu du contexte, que ça ne s’applique pas à l’oeuvre) !

Réalisé par Ghost+Cow, le court-métrage prend de très haut des images de la nature californienne dans lesquelles se disséminent quelques personnes en train de forniquer. C’est joli c’est fleuri c’est boisé. Du coup, quand le drone est passé sans s’arrêter au-dessus du premier binôme coïtant, j’ai ri. Ça a un petit côté grotesque pas piqué des hannetons. Comme quand t’es en voiture et que tu surprends un piéton occupé à se gratter les parties génitales en pensant que personne ne le voit.

Comme on peut le lire sur NYMag, les ambitions de ce court étaient tout à fait accessibles à l’esprit humain :

Le plan, c’était de filmer de beaux paysages et de mettre des gens qui baisent dedans.

J’ai un peu eu l’impression de jouer à Où est Charlie avec des scènes de fesses, mais eh, tu me diras ce que t’en as pensé :

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires
  • Gontrand
    Gontrand, Le 6 novembre 2014 à 21h42

    Qui l'eût cru, c'est vachement poétique en fait. Ça devient un acte totalement dépourvu de vulgarité, ce qui devient vite le cas quand c'est montré au grand jour, en harmonie avec le monde et désarmant de naturel. (En plus ça ne doit pas être trop désagréable d'aller fricoter dans ces beaux endroits niark niark :rire: )

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!