Non, une serviette chargée d’« énergie » ne peut pas calmer les crampes menstruelles

Par  |  | 8 Commentaires

Les douleurs de règles peuvent être si relou que les personnes touchées en arrivent parfois à de drôles d'extrémités pour les apaiser. Comme... mettre de la terre dans leur slip ?

Non, une serviette chargée d’« énergie » ne peut pas calmer les crampes menstruelles

Soupir.

Ok, c’est reparti pour un nouvel épisode de Qu’est-ce qu’il ne faut pas mettre dans sa chatte ?, une série avec plus de rebondissements qu’une saison de The Walking Dead.

(En même temps c’est pas dur) (OUUUUH)

Pas la peine de me mentionner vous savez que je dis la vérité.

Les minéraux dans le slip pour calmer les douleurs menstruelles

Rien ne peut arrêter la marche du progrès. Et parfois c’est dommage.

Une nouvelle marque de protections hygiéniques, Nannocare, propose des NannoPad, des serviettes hygiéniques en coton bio.

Sur la boîte se trouve la mention « (may help) relieve menstrual discomfort », soit « (il se peut que ça) calme les douleurs menstruelles ».

Je mets une partie entre parenthèses parce que c’est clairement écrit moins gros.

Comment qu’ça marche ? Eh bien tout simplement grâce à une belle dose de bullshit, sans trop de surprise, hein.

« La technologie Nannogenic™ prend des éléments organiques qui se trouvent naturellement dans le sol et les transforme en nanoparticules, qui sont intégrées aux NannoPad via leurs fibres naturelles.

Cette technologie a cela de formidable qu’elle permet de libérer naturellement et de façon saine la dose d’énergie nécessaire pour faciliter la microcirculation, ce qui atténue les douleurs menstruelles […]

La technologie Nannogenic™ purifie également la serviette, ce qui réduit les odeurs et les bactéries. »

Hahahahahahhahahahahhahahahahhahahhaha

Quoi ?

Tout ce gloubiboulga pseudo-technologique ne veut pas dire grand-chose, mais a un prix : les 20 NannoPad classiques coûtent 12$ soit 10€, contre 3€ pour 32 serviettes Nana, par exemple.

Ça fait cher les nanoparticules de minéraux chargées en énergie. (Sérieusement ?!)

À lire aussi : Pourquoi les règles ont-elles cette drôle d’odeur ?

Les minéraux dans le slip, ce n’est pas une bonne idée

Une gynécologue canadienne, Jen Gunter, est montée au créneau pour protéger le sexe des personnes tentées par le NannoPad.

Elle n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle avait déjà alerté sur les dangers du nid de guêpes dans le vagin (oui), de la vapeur dans la chatte et des paillettes au fond du conduit (décidément).

Sur son blog, la gynécologue commence par expliquer que « des éléments organiques », ça ne veut rien dire :

« Du carbone ? Du cuivre ? De l’arsenic ? Du plomb ? Un pot-pourri de la croûte terrestre (alias : la terre de votre jardin) réduite en poudre ? »

Elle se penche ensuite sur les prétendues « énergies » émises par les NannoPad.

« En termes médicaux, aucune « énergie » venue de la terre ne peut influer sur le niveau de sang circulant dans les veines utérines, ou atténuer des règles douloureuses. »

Le verdict de Jen Gunter est sans appel :

« Il s’agit probablement d’une serviette hygiénique classique […] si elle contient un ingrédient « différent », c’est peut-être du charbon actif, mais les composants ne sont pas listés.

L’idée qu’une serviette hygiénique peut atténuer les crampes menstruelles est absurde. »

Voilà qui est dit.

Le juteux business des douleurs menstruelles

Dans son post de blog, la gynécologue inclut une réflexion qui fait écho aux miennes :

« Prétendre que ça atténue les douleurs pour faire du chiffre, c’est ce qui m’énerve le plus. Les femmes souffrant de fortes douleurs menstruelles peuvent être désespérées, et ce n’est pas correct de les exploiter. »

J’ai la « chance » d’avoir des règles modérément douloureuses. J’ai une bouillotte chez moi, et parfois quelques nausées, mais chaque mois, je tiens bon un jour ou deux, puis ça passe.

Ce n’est pas le cas de tout le monde.

J’ai vu des amies tourner quasiment de l’œil à cause d’une crampe. Se cogner la tête contre un mur pour faire cesser la douleur. Boire un peu trop d’alcool en espérant que ça passe.

Avoir aussi mal tous les mois, ça pèse lourd sur la santé mentale comme physique, et ça peut effectivement mener à un manque de discernement…

Exploiter ces personnes en souffrance avec des arguments faussement scientifiques, oui, c’est moche.

À lire aussi : Comment j’ai maté mes douleurs de règles, en 4 étapes

Ce qui ne veut pas dire que les crampes menstruelles sont une fatalité !

J’espère que les options pour atténuer ces douleurs vont se diversifier, allant des solutions médicamenteuses aux soins naturels en passant par la méditation, afin que tout le monde puisse trouver ce qui lui correspond.

Et ce n’est pas une serviette hygiénique aux composants mystérieux qui fera le taf, j’en ai peur… Peut-être un effet placebo, mais à ce prix-là, ça fait cher l’auto-persuasion, vous ne trouvez pas ?

Je te laisse avec Charlie, car mieux vaut en rire… (abonne-toi à sa chaîne !)

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • JAK-STAT
    JAK-STAT, Le 4 mai 2018 à 11h59

    @artemis-diane la chaleur probablement

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!