Pamela Anderson à la recherche de sa jeunesse perdue dans le court-métrage « Connected »

Connected expose la peur de vieillir de Pamela Anderson au regard de la société, et donne des frissons...

L’Ascension est proche dans Connected. Dans un monde futuriste où le bien-être semble être le maître-mot, Pamela Anderson arrive à cet âge où sa jeunesse glorieuse s’évanouit avec les années. Le masque de l’icône de la beauté hollywoodienne tombe, dans ce court-métrage de science-fiction réalisé par Luke Gilford, avec Dree Hemingway et la voix de Jane Fonda, mis en ligne par Motherboard.

Pamela Anderson y interprète Jackie, une quadragénaire pleine de regrets (l’actrice a 48 ans), surtout vis-à-vis de son corps qui la lâche petit à petit et qui ne tient pas la comparaison par rapport aux blondes vingtenaires qui peuplent les rues. Écoutant des émissions de développement personnel à longueur de journée, elle cherche à être bien dans ses baskets… alors que, parallèlement, elle se méprise elle-même.

Pamela Anderson ayant longtemps été considérée comme LA mannequin aux formes parfaites, son cri de solitude se fait encore plus perçant quand elle se résout à plier à l’hubris de la société. Ce dégoût de vieillir apparaît comme inévitable et sans solution.

big-femmes-celebres-modele-plus-vieille

La vie éternelle dans un corps jeune et sain ? C’est possible grâce à un centre de rajeunissement et son nouveau système de connectivité sociale qui s’empare de toutes vos données personnelles. La connexion, ce concept illusoire qui nous fait perdre notre individualité, selon le court-métrage… Connected pourrait se faire passer pour la préquelle officieuse de Her, d’ailleurs !

L’image du court-métrage se fait glaciale et éthérée dès que l’héroïne pose un pied dans les centres de bien-être, ce qui instaure une atmosphère bien à l’opposé de l’idée de symbiose que la société cherche à inspirer. En tout cas, l’esthétique est à tomber par terre.

L’actrice déclare qu’elle espère attirer l’empathie pour toutes les personnes dans la situation de Jackie ; le pari est réussi chez moi. Elle se met à nu dans ce rôle qui fait écho à bien des femmes de son âge, tiraillées par le doute et les normes de la « beauté ».

À lire aussi : Vieillir, est ce vraiment si terrible ?

Jane Fonda a eu maintes fois l’occasion de parler du fait d’avoir atteint un certain âge à Hollywood, notamment par le biais de sa série Netflix, Grace and Frankie. Elle semble être un choix logique pour participer à une réalisation qui incite le spectateur à réfléchir sur cette uniformité et cette quête perpétuelle de la jeunesse. Citons enfin sa nomination aux Golden Globes 2016 pour le meilleur second rôle dans Youth, analogie exacte de ce qu’elle raconte dans Connected !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Meligood
    Meligood, Le 11 février 2016 à 18h41

    Dommage qu'il n'y ait pas de traduction :erf:.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)