Fais publier ton roman grâce à ce concours d’écriture !

Tu rêves d'être publiée, tu déclares vouloir être écrivaine depuis petite, tu as envie de te lancer dans un nouveau défi ? Peu importe la raison, ce concours d'écriture est pour toi l'occasion idéale !

Fais publier ton roman grâce à ce concours d’écriture !

En partenariat avec PKJ (notre Manifeste)
Initialement publié le 1er février 2019

Il est encore temps de participer !

Le concours d’écriture dont je parle dans cet article est ouvert depuis le 1er février 2019, et jusqu’au 31 août 2019, minuit.
Cela signifie qu’il est encore temps de t’y inscrire, alors fonce !


Et si les jeunes femmes devenaient les autrices célèbres de demain, les influenceuses et les role models qui changeront le monde ?

Les jeunes femmes changeront le monde

C’est un peu l’idée que j’ai en tête lorsque je t’encourage toi, comme de nombreuses autres lectrices de madmoiZelle, à te lancer et à faire des trucs. À agir.

Je me dis qu’il n’y a qu’en tentant, en échouant, en apprenant, qu’on peut devenir quelqu’un qui change les choses. Je me dis que c’est dur, que ça fait peur, que ça fait mal, parfois, et donc qu’on devrait toutes s’encourager à agir, se soutenir, pour devenir celles qui façonneront la société de demain.

Un concours d’écriture, l’occasion idéale pour que des femmes se lancent (et toi aussi !)

C’est pour cela que je suis aussi fière et aussi hypée que madmoiZelle soit partenaire du concours d’écriture organisé par la maison d’édition Pocket Jeunesse (PKJ, pour les intimes) à l’occasion de son 25ème anniversaire et de la sortie du livre Deviens #JeuneAuteur.

Procure-toi Deviens #JeuneAuteur !

Deviens #JeuneAuteur est un livre qui t’accompagne dans l’écriture, si tu débutes et ne sais pas par où commencer. Tu peux y trouver des conseils pratiques, pour mener ton projet littéraire de A à Z.

Découvre un extrait en cliquant ici, ou sur la couverture du livre ci-dessous !

Tu peux te procurer le livre Deviens #JeuneAuteur pour 13,90€

À la Fnac · sur Amazon · En librairie !

C’est pour cela que je suis si heureuse de vous parler de ce concours : je le vois comme une opportunité formidable !

C’est l’occasion d’écrire enfin ce roman auquel vous songez depuis si longtemps, ou de finalement tenter d’être publiée après tous ces écrits laissés de côté comme s’il n’avaient pas d’importance ou de valeur…

À vous toutes, j’ai envie de vous dire : « c’est le moment ».

Pourquoi un concours d’écriture a tant de valeur

J’ai participé à de nombreux concours d’écriture depuis toute petite, depuis que je sais aligner deux mots à l’écrit. Même lorsque que je ne partageais pas mes textes, j’ai toujours inventé des histoires, rédigé des écrits, sur tous les sujets, sous toutes les formes.

Ma vie manque de sens si je n’écris pas, c’est une pratique qui m’est nécessaire, presque autant que de respirer.

Et au-delà de cela, je crois profondément au pouvoir des mots.

Je crois qu’un livre peut changer une vie, en sauver une autre. Je crois qu’un manuel de cours peut impacter la vision des femmes par une société.

Je crois qu’un article de presse peut influencer une élection, qu’un poème peut bouleverser une vie, et une notice t’éviter de galérer pendant 5 bonnes minutes pour mettre en route ta nouvelle enceinte.

En résumé, selon moi, écrire c’est im-por-tant. Ça l’est pour moi, pour mon bien-être, mais ça l’est aussi pour le reste du monde.

Le syndrome de l’imposteur qui nous chuchote que nous n’y parviendrons pas, celui de la bonne élève qui nous empêche d’envoyer un manuscrit sous prétexte qu’il est imparfait, tous les freins qui nous embrouillent et nous ralentissent existent, je ne le nie pas.

Pour moi, il est temps d’en faire fi.

Orelsan dirait « Dire « j’ai pas de matos » ou « pas de contacts », c’est un truc de victime ». Bon, je ne l’énoncerais pas aussi frontalement, mais je suis un peu d’accord.

Alors si tu t’es reconnue dans un des éléments que j’ai sus-cités, arrête de t’excuser, et découvre comment participer à ce concours !

Comment participer au concours d’écriture de roman de PKJ

Les modalités du concours sont très simples.

Il est ouvert aux participations depuis le 1er février 2019, et ce jusqu’au 31 août 2019, à minuit.

Ta participation doit être un court roman de 200 000 à 250 000 signes (espaces compris), sur le thème « l’anniversaire ».

Il doit s’agir d’un roman qui s’insère dans le courant de la littérature young adult, c’est-à-dire qui s’adresse à un public de jeunes adultes (15 à 25 ans environ), entre la littérature adolescente et la littérature adulte.

Comme exemples de livres young adult, tu peux te référer à des livres comme les Hunger Games, la série Divergente dans le style dystopique, d’autres ouvrages dans des genres fantastiques, futuristes, des romances ou encore les longues saga avec lesquelles tu as grandi, à la Harry Potter.

Ton texte doit être inédit : jamais publié, jamais présenté à un autre concours ni à un éditeur.

Il te suffira ensuite de le poster sur la plateforme prévue à cet effet, accessible en cliquant ici, avant le 31 août 2019, minuit.

madmoiZelle, partenaire de PKJ pour t’aider à être publiée !

Un jury composé d’un membre de l’équipe éditoriale de PKJ, d’un membre de l’équipe des éditions 12-21 — également partenaires du concours — et de moi-même délibérera ensuite pour choisir le ou la gagnante du concours.

Celle-ci remportera la possibilité d’être publiée au format numérique aux éditions 12-21 !

L’annonce se fera en novembre 2019, lors du Salon du livre jeunesse de Montreuil.

Écrire un roman, même (ou surtout !) « court », est un travail de longue haleine, difficile, souvent solitaire.

Voilà pourquoi je t’invite aussi à échanger avec les madmoiZelles du forum pour vous encourager mutuellement à aller jusqu’au bout du défi !

Je te propose aussi plusieurs contenus pour te conseiller, t’inspirer, tout au long de ton parcours d’écriture, car madmoiZelle en regorge !

N’oublie pas de me tenir au courant de tes avancées 😉

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • Adwi
    Adwi, Le 2 mars 2019 à 11h30

    Auteur-autrice c'est un métier, qui ne fait pas vivre à moins d'être bien bien connu-e (et encore). Gagner 150€ et le droit de céder ses droits, c'est juste perdre, et ne pas être payé à la mesure de ses efforts. Ce n'est pas parce que c'est un métier artistique que c'est normal de précariser les personnes qui en r^vent ou tentent d'en vivre. C'est complètement cynique, en fait, de la part d'un magazine destiné à de jeunes femmes, de promouvoir ce genre de concours.

    - Écrire, selon un cahier des charges précis, qui plus est, est un travail. Les participant-e-s vont y passer du temps, de l'énergie et von t produire quelque chose. Le principe d'un travail, c'est d'en recevoir un salaire. La visibilité ne paye ni le loyer ni un paquet de pâtes. 150€, si on a la chance de gagner, pour 250 000 signes, c'est, je pense, du foutage de gueule.
    - Concours, ici, c'est Travail spéculatif on demande une production, on paye si le résultat non plait. Ce n'est pas légal.
    - En relayant, encourageant, soutenant ce genre d'initiatives, vous participer à la précarisation de métier d'écrivain-e, et à l'idée selon laquelle la passion est une excuse pour que les personnes exerçant un métier dit artistique ne touche pas un salaire décent.
    - Dans cette démarche, vous faites croire à de jeunes femmes que c'est normal qu'elle travaille sans être sure d'être payées. Quand on se dit féministe, on peut ne pas être à la pointe concernant le problème des métiers dits créatifs, mais quand on est journaliste, on peut tenter de se renseigner sur la moralité et la légalité de ce qu'on relaie.

    Pour celleux que ça intéresse, la page facebook pigeon gratuit explique bien mieux que moi le problème de ces concours. Fuyez les, ce qu'ils présentent comme une opportunités, c'est de l'exploitation pure et dure. (c'est plus axé au niveau travail graphique qu'édition, mais le principe est le même)

    Pour les personnes qui veulent écrire, faite le pour vous, et démarchez de votre côté, regardez l'auto-édition, mais ne donnez pas de votre temps et énergie à une maison d'édition qui se fout de votre gueule, s'il vous plait :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!