6 trucs INSUPPORTABLES que les gens font au cinéma

Kalindi est allée au cinéma dimanche dernier. Entre les bruits de bouches, les galoches et les retardataires, elle n'avait pas d'autre choix que de SE PLAINDRE.

6 trucs INSUPPORTABLES que les gens font au cinéma
C'est La Minute RonchonLa Minute Ronchon, c’est un rendez-vous dédié à la râlerie, à la mauvaise foi et aux gens trop salés. Mets-toi à l’aise, on va ronchonner comme jamais !

Le dimanche, j’aime aller au cinéma, et y passer la journée entière.

J’aime qu’on m’y foute la paix et manger des glaces, même quand il fait -15°C.

J’aime l’odeur des sièges, et les vieilles dames qui toussottent.

J’aime quand les salles ne sont qu’à moitié pleines et que tout le monde se tient correctement.

Mais dimanche dernier, je suis allée voir Call Me By Your Name.

Autant te dire que la salle était comble. Et là, horreur ! Les gens était TOUS insupportables.

Armée de ma seule mauvaise humeur, et d’un Magnum au chocolat blanc, j’ai concocté un article dans ma tête, avec l’intention la plus louable au monde : me plaindre ! 

Voilà donc 6 comportements qui me donnent envie d’aller vivre dans une rizière cambodgienne, loin du pop-corn et des crottes de nez.

Les gens qui mangent du pop-corn

Il faudrait que quelqu’un m’explique.

Comment un machin qui fait « scrountch scrountch » quand on le mâche n’a pas encore été totalement éradiqué des salles de cinéma ?

Faisons un bref récap. Le pop corn, ça fait du bruit, on en fout partout, et parfois les gens vous en lancent dessus. Si, si je te jure.

Il est temps pour moi de te raconter une anecdote. Le 9 aout dernier sortait Annabelle 2 : la Création du Mal. Un titre… ambitieux.

En bonne amatrice de films d’horreur, je n’ai bien sûr pas attendu avant de foncer le voir.

Jeudi 10, j’ai osé pénétrer l’immense cinéma qui dévore la place Clichy.

J’avoue, j’étais pas sereine. Déjà parce que j’avais payé ma place 12€, et aussi parce que j’avais peur d’être déçue par Annabelle 2.

Mais j’étais loin d’imaginer que je vivrais l’une des pires séances EVER !

Imagine un peu : Il est 22h, le moment idéal pour assister à une projection horrifique. Mon mec et moi trouvons deux places centrales, la salle n’est qu’à moitié pleine, et j’ai acheté 2 kilos de bonbons.

Tout est parfait, on est au top.

Quand soudain, la réalité me rattrape. Les gens vont parfois voir des films d’horreur pour s’en payer une bonne tranche.

Le film, ils s’en tapent. Ce qu’ils veulent ? Hurler et jeter des trucs.

Au bout du 5ème « BOUH » du type à ma gauche, et du 10ème rire surjoué suivi de discussions bruyantes du groupe d’ados à ma droite, j’ai fini par me lever.

Poliment, je suis allée demander aux gens de bien vouloir FERMER LEURS GUEULES. Bien sûr, j’ai essuyé quelques éclats de rires, et deux trois insultes. La base.

Une fois assise, je me suis reçue un truc en pleine tête. En passant la main dans mes cheveux, j’ai vite compris qu’il s’agissait d’un pop-corn au caramel.

Puis j’en ai reçu un 2ème, puis tout une poignée.

Bref, je te laisse imaginer l’état de ma crinière, ainsi que celui de mon humeur.

Mais bon, on a fini par en rire (c’est faux).

Nouveau récap : le pop-corn, ça fait du bruit, on en fout partout, parfois les gens vous en lancent dessus, et ça nique les cheveux. Voilà.

Les retardataires armés de lampes torches

Attention, je ne critique pas les gens qui ont des difficultés à arriver à l’heure. Les imprévus, ça arrive à tout le monde.

Seulement, quand on arrive en retard, pourquoi ne pas choisir la première place libre que l’on trouve ? Genre celle qui ne dérange pas l’intégralité du monde ?

Pourquoi préférer marcher pendant 5 minutes autour de la salle, en aveuglant les pauvres spectateurs ponctuels à l’aide de lampes torches, alors qu’il y a 2000 places libres à peu près partout ?

Je ne sais pas. Honnêtement, mon cerveau ne trouve aucune explication rationnelle à ce comportement.

En tout cas, c’est SUR CES GENS-LÀ QU’IL FAUT JETER DU POP-CORN. 

Les gens qui débriefent PENDANT les films

As-tu déjà été devant un groupe d’individus qui tiennent absolument à donner leur avis toutes les 3 minutes ? Moi ça m’arrive régulièrement.

L’année dernière, lors de la projection de The Revenant, 3 types plaçés juste derrière moi avaient envie de causer comme s’ils étaient chez leur Tatie Jeanette en train de bruncher.

Après 2000 réflexions sur la photographie trop « contemplative » et sur « l’absence de dialogues intéressants », l’un d’eux s’est dit qu’il était grand temps de s’indigner.

À lire aussi : The Revenant — Le Récap Rigolo !

Alors que le pauvre Léo trouvait refuge dans le corps d’un cheval tout crevé, après avoir bravé les éléments et rampé la goutte au nez pendant 3 plombes, le connard critique ciné de 16 ans a déclamé :

« Franchement, y’avait la même scène dans Star Wars ».

Alors, j’ai fermé les yeux, et j’ai pensé à l’Angleterre, comme dirait ma mère. J’ai respiré profondément, et ai puisé dans toute ma bonne éducation pour ne pas lui jeter ma Badoit sans bulles sur la tête.

À la place, il s’est pris un :

« Eh, le masque et la plume, vous voulez pas attendre la fin pour tout critiquer ? »

Il m’a répondu :

« Pardon Madame ».

C’en était trop, je lui ai cassé la gueule. C’est faux (ou pas).

Les gens qui ne cessent JAMAIS de bouger

Certains énergumènes ont vraiment la bougeotte. Et c’est insuuuuuuuuuup’ !

Tu sais, je vais te dire, j’ai quelques amis avec qui je ne vais même plus au cinéma. Ils ne peuvent pas tenir en place. Et moi, j’ai du mal à me retenir d’appliquer sur eux les deux mouvements de karaté que je maîtrise.

Un coup, ils plient leurs jambes, la minute d’après, ils les déplient, puis les croisent, puis se grattent la cheville, puis se recoiffent, puis regardent leur portable, puis recroisent les jambes, puis soufflent, puis s’accaparent les accoudoirs…

Rhaaaaa !

Les gens qui se galochent (ou pire)

Oui ! Tu as bien lu. Les gens font parfois pire que se galocher dans les salles de cinéma. Et c’est très impoli !

Je n’ai rien contre un bon gros roulage de pelle.

Je peux comprendre les envies sexy des couples qui se laissent porter par une musique, un geste, un rapport sexuel à l’écran. Moi aussi j’ai pratiqué la pelle baveuse, dans mes jeunes années.

Aujourd’hui, la personne qui essaye de me distraire, je la dissuade d’un regard qui veut dire : « touche-moi encore, et j’te fais bouffer ma croupe ».

Mais je PEUX tolérer la pelle si elle n’est pas trop envahissante. 

L’autre jour, un couple était à son affaire. Alors que la jeune femme se contorsionnait dans tous les sens afin de bien lécher l’intégralité du visage de son partenaire, elle a perdu le contrôle de son coude qui a atterri en plein dans mon pif.

Sans y prêter attention, elle s’est remise à la tâche en prenant grand soin de faire le plus de bruits de bouche possibles.

Entre 3 « gnourf », 2 « han » et 4 « slurp », j’ai fini mon Cornetto un peu écoeurée…

Mais le pire reste à venir. Il y a quelques années, alors que j’étais devant une merveille signée Audiard avec mon ex, j’ai vu un type se faire… tailler une pipe.

À côté de moi !

Genre À CÔTÉ. À CÔTÉÉÉÉÉÉÉÉ !

La meuf avait mis un anorak sur sa tête, pensant que ça masquerait les allers-venues.

Mais que nenni ma jeune dame, je suis pas née de la dernière pluie !

La solution ? La castration chimique (ceci n’est pas à prendre au premier degré, ne m’insultez pas dans les commentaires).

Les gens qui collent leurs crottes de nez sur les accoudoirs (respectez-vous bordel)

Est-ce que j’ai besoin d’ajouter un commentaire sous cet intertitre ?

Franchement, cette phrase se suffit à elle-même. Oui, il y a encore des gens, même à 50 piges, qui se fouillent le nez avec persévérance. Ils en extirpent ensuite le fruit de leurs recherches, l’examinent, et au mieux se le fourrent dans la bouche.

Au pire, ils les foutent sous le putain d’accoudoir que tu dois partager avec eux.

Merci d’arrêter immédiatement !

La solution ? Je… je… je… je sais pas bordel.

Bien sûr, je ne vous oublie pas non plus, vous les génies du mal qui allumez votre téléphone en plein milieu de la séance.

Ni vous, bande de scélérats, qui laissez votre portable sonner en feignant de pas l’entendre.

Je vous aurai un jour ! Je vous aurai !

Toi aussi ces comportements t’exaspèrent ? N’hésite pas à poser ton com’ !

À lire aussi : 7 personnages de séries INSUPPORTABLES

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Commentaires
  • Cépamoi
    Cépamoi, Le 26 juillet 2018 à 14h33

    Madthilde
    Pour moi, "composer avec l'existence des autres", cela se joue plus sur "essayer de ne pas polluer la vie des autres" que "supporter la pollution des autres".
    Je crois que vous parlez de deux choses différentes.
    Essayer de ne pas polluer les autres, c'est bien mais à ce compte là, si je suis enrhumée, je ne peux plus aller au ciné tellement certaines personnes sont intransigeantes ou n'admettent pas que ce qui les gêne elles ne gêne pas tout le monde ( ou que tout simplement personne n'a tort. Une personne qui a le nez bouché et renifle à le droit d'aller au ciné. Ca peut être agaçant mais les deux positions sont légitimes).
    Tu sembles plus parler des personnes qui sont vraiment je m'en foutiste des autres ( qui mangent avec du bruit mais seraient les premières à trouver ça inadmissible si c'était toi qui mangeait avec discrétion, qui sont vraiment sans gêne). Comme pour tout, ça dépend de quoi on parle.
    En tout cas, c'est comme ça que j'ai perçu le post de @Cadavre exquis ( si j'ai mal compris, j'en ai profité pour placer mon avis :cretin: ).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!