Live now
Live now
Masquer
personnages-series-insupportables
Pop culture

7 personnages de séries INSUPPORTABLES

Pour qu’une série soit crédible, il est important de créer des sentiments variés chez le téléspectateur en lui présentant des personnages géniaux, mais aussi quelques boulets. Voici ceux qui exaspèrent Kalindi !

As-tu déjà été sidérée par un choix de casting ?

T’es tu souvent insurgée contre un personnage fictif, que tu trouvais trop niais, chiant, ridicule, has-been, mièvre, j’en passe et des meilleures ?

Si oui, je te souhaite la bienvenue dans cet article réservé aux gens relous, qui adorent détester les personnages de séries. Mais qui sont gentils quand même.

Je tiens à préciser que ce qui va suivre est hautement personnel. Le contenu de cet article n’engage que moi.

Voilà donc le top 7 des personnages de séries qui me courent sur le haricot.

Car pour qu’un produit télévisuel fonctionne, il faut bien provoquer chez le téléspectateur des réactions troubles, qui oscillent entre immense plaisir et exaspération.

Piper Chapman, dans Orange Is the New Black 

piper-chapman

Piper est le personnage principal d’Orange is the New Black. Présente depuis le début du programme, c’est grâce à elle que l’on découvre la prison de Litchfield, et ses occupantes aux personnalités gratinées !

À mon grand dam, cette personne est TOUJOURS présente dans le paysage merveilleux des séries.

Son activité préférée ? Prendre une voix geignarde et… s’en servir pour se plaindre constamment. Exactement comme moi à cet instant précis.

Aussi, elle arbore un air : « Je suis badass en toute circonstance », qui est parfaitement exaspérant.

  • Le point de non-retour

Lorsqu’elle s’auto-proclame « gangster » dans la saison 3. Insupportable !

Carl Grimes, dans The Walking Dead

carl-grimes

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah.

Voilà ce qui me vient à l’esprit quand je pense au rejeton de Rick (tout aussi insupportable d’ailleurs) dans The Walking Dead. Carl, c’est un peu LE personnage qui manque me faire m’évanouir d’ennui à chaque fois qu’il apparaît à l’écran.

Taciturne, silencieux et mono-expressif, il marche dans les pas de son père, maître du soporifique.

En ce qui me concerne, j’ai cessé de l’aimer définitivement lorsqu’il s’est enfilé une énorme conserve de ce que j’imagine être un Mont Blanc au chocolat sur son toit, comme un connard.

Carl Eats Pudding (XD)

Beaucoup de fans ont vu en cette scène un moment important, lors duquel Carl replongeait en enfance.

Il s’agit pourtant selon moi d’un pur acte d’égoïsme. Peut-être que les autres AUSSI voulaient tâter du pudding ?

Pire encore, l’individu refuse catégoriquement de se laver les cheveux ! Tout comme Daryl. Coïncidence ou copiage intempestif ? J’opte pour la seconde option.

  • Le point de non-retour

La première fois qu’il a lancé son regard de tueur à je ne sais plus qui. Insupportable !

Joffrey Baratheon, dans Game of Thrones

joffrey-baratheon

Just for being Joffrey Baratheon.

  • Le point de non-retour

Sa naissance ! Insupportable !

Nancy Wheeler, dans Stranger Things

nancy-wheeler

Mike Wheeler, l’un des héros de Stranger Things, est probablement la meilleure personne qui existe en ce bas monde. Adorable, altruiste, fou amoureux d’Eleven, et opiniâtre, il est proche de la perfection !

Sa soeur me fait pourtant cet effet-là :

ancéphalogramme

Faussement badass, elle arbore en permanence un air de « Madame je sais tout » qui a le don de me hérisser les poils. Nancy, c’est un peu l’Hermione Granger de Stranger Things.

  • Le point de non retour

Quand elle répète mille fois « Bullshit », alors qu’elle est fin saoule en soirée, dans la saison 2. Insupportable !

Eugene Porter, dans The Walking Dead

eugene-porter

Cette personne porte un mulet et des cornichons ! C’est suffisant pour figurer dans cet article.

Eh oui, rebelote pour la série The Walking Dead qui a droit à deux de ses personnages principaux dans ce papier.

Eugene, c’est la tête à claque des saisons 4, 5, 6, 7 et 8. Bon sang, je viens de réaliser qu’on se le coltine depuis près de 4 ans !

Tout à fait lâche, Eugene n’en fout pas une pour aider ses camarades.

Censé emmener les autres jusqu’à Washington, où se trouve le prétendu remède contre l’épidémie zombie, Eugene s’avère en fait n’être qu’un gros menteur qui raconte autant de conneries que j’aimerais lui coller de baffes.

  • Le point de non-retour

Quand il ment de manière éhontée sur le fameux remède. Insupportable !

Hannah Horvath, dans Girls

hannah-horvath

Mes sentiments sur Hannah sont pour ainsi dire mitigés. Mi-insupportable, mi-attachant, son personnage est en tout cas joliment ambivalent.

Ses actions, contrairement à celles des personnages situés plus hauts dans cette pyramide de l’enfer, sont souvent motivées par de bons sentiments.

Je me suis toutefois retrouvée à souffler devant bon nombre de ses apparitions à l’écran. Pourquoi ? Car Hannah est profondément égoïste.

Lena Dunham incarne avec brio cette anti-héroïne moderne, que j’adore détester parfois, et que je déteste adorer souvent.

  • Le point de non-retour

Lorsqu’elle prononce cette phrase si narcissique : « Je pense être la voix de ma génération. » Insupportable (mais hilarant)  !

Ivar le Désossé, dans Vikings

ivar

« Regardez-moi, je suis méchant ! »

Il s’agit de l’un des fils de l’illustre Ragnar dans Vikings. Et laissez-moi vous dire une chose : cet individu n’est JAMAIS content.

Le bonheur n’a pas sa place dans le coeur du Désossé, qui fait payer au monde entier son manque de confiance en lui. Il casse des gueules à tout va, sans se soucier des conséquences que pourraient engendrer sa violence.

Même ses frères ne trouvent pas grâce aux yeux de ce fils à maman. Seule compte sa petite personne.

Déjà effrayant enfant, la version adulte promet de faire flipper dans les chaumières. Loin de me coller les miquettes, la personne en question me donne plutôt envie de distribuer des fessées.

  • Le point de non-retour

Chacune de ses apparitions. Insupportables !

Pourraient également figurer dans ce top…

  • Le chapeau de Rick Grimes
  • Tout individu qui arbore un mulet
  • Le casting intégral de Riverdale
  • Tous les personnages de Fear The Walking Dead
  • Le sébum de Daryl Dixon
  • Toutes les blagues de Leonard Hofstadter (The Big Bang Theory)
  • Meredith Grey dans Grey’s Anatomy

Et toi, quels personnages de séries t’exaspèrent ?

À lire aussi : 6 questions que je me pose après The Walking Dead S08E03

Les Commentaires
46

Avatar de MorganeGirly
15 juillet 2020 à 22h25
MorganeGirly
Récemment, je me suis mise à regarder Nashville, et c’est peut-être voulu, mais comme personnage insupportable, Juliette Barns est dans les hautes sphères, mais c’est juste un peu trop intense. Elle est capricieuse, impulsive, égoïste et colérique. Et au bout d’un moment, ce n’est même plus « ça va, c’est le personnage », mais c’est carrément devenu désagréable pour le spectateur de l’entendre crier tout le temps.
Je suis tombée par hasard sur ce post donc c'est un peu 3000 ans plus tard Mais moi j'adore Juliette, c'est mon personnage préféré je crois (j'ai vu que la saison 1 et 2) et celui qui me parait le plus intéressant. C'est l'un des personnages les plus nuancés, réalistes et cohérents de la série je trouve! Avec Avery, c'est le personnage qui mûrit le plus aussi au fil des épisodes je trouve. Parce que même s'il y a de gros changements dans la vie de tous les autres persos, leurs évolutions paraissent essentiellement provoquées par les événements que par leur parcours personnel, contrairement à Avery et Juliette (même Deacon qui est censé être sur une sorte de chemin de rédemption totale, je le trouve assez égal du début de la saison 1 à la fin de la saison 2, mais en même temps bon, il est plus âgé que Juliette et Avery donc c'est assez logique qu'il évolue moins nettement).
Je n'ai pas l'impression que Juliette crie tant que ça d'ailleurs!
0
Voir les 46 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Cinéma
incroyable mais vrai gaumont

Quentin Dupieux : la bande-annonce de Fumer fait tousser est aussi délirante que son casting

Maya Boukella

04 oct 2022

Pop culture
illustr-couv (1)

She-Hulk, House of the dragon… Les fans toxiques à l’assaut des blockbusters SF

Marion Olité

04 oct 2022

Cinéma
film français 5

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Maya Boukella

03 oct 2022

3
Cinéma
Sacheen Littlefeather creative commons

Sacheen Littlefeather, voix des amérindiens à Hollywood, est morte à 75 ans

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Arts & Expos
Parisiennes citoyennes, l’exposition sur les luttes féministes à Paris

Cette expo retrace les luttes féministes à Paris de 1789 à 2000, et ça redonne de l’espoir pour demain

Anthony Vincent

02 oct 2022

2
Sport
[Site web] Visuel horizontal Édito (1)

« Combattantes » retrace la longue histoire du rugby féminin (et c’est passionnant)

Pop culture
netflix_octobre_V

Netflix en octobre 2022 : les nouveautés films et séries

Maya Boukella

01 oct 2022

Actualité mode
Karl-Lagerfeld-dessine-Fendi

Le Met Gala 2023 aura pour thème… Karl Lagerfeld qui aura droit à son expo mode posthume

Anthony Vincent

30 sep 2022

2
Cinéma
bones and all

L’horreur monte d’un cran dans la bande-annonce de Bones & All, la romance cannibale avec Timothée Chalamet

Maya Boukella

30 sep 2022

2
Pop culture
coolio

Le rappeur Coolio, célèbre pour le tube planétaire « Gangsta’s paradise » est mort

Maya Boukella

29 sep 2022

La pop culture s'écrit au féminin