Comment rompre avec un ami sans se sentir tout minable

Éjecter quelqu'un de sa vie, c'est plus difficile que de le virer de ses amis Facebook. Voici quelques conseils pour mettre fin à une amitié dignement.

Comment rompre avec un ami sans se sentir tout minable

Les histoires d’amitié aussi connaissent des coups de foudre, des lunes de miel, des désillusions et, parfois, des ruptures.

Pourtant cette forme de relation semble beaucoup moins codifiée que le couple amoureux.

Comment s’y prend-on pour larguer un pote ? C’est la question qu’une madmoiZelle se posait il y a quelques jours. Voici des conseils !

Rompre avec un ami, c’est accepter la fin de la relation amicale

Avant de décider de rompre ce lien spécial avec cette personne, tu peux te poser deux questions.

  • Comment je me sens en sa présence ?

Au contact de certaines personnes, tu as l’impression de faire ton discours à la remise du Prix Nobel tellement tu te sens brillante.

Avec d’autres, tu as le sentiment d’être la pire personne. En leur compagnie, tu vires compétitif, plein de jugements, paresseux ou narquois.

Bref tu n’aimes pas ce qu’ils font ressortir de toi.

Si cette relation amicale exacerbe tous les mauvais côtés de ta personnalité, c’est sans doute que tu n’as plus rien à y apporter.

À lire aussi : Comment se faire des amis en-dehors des cours ou du boulot ?

  • Cette situation est-elle passagère ?

Il peut arriver qu’un·e ami·e devienne particulièrement relou suite à un changement dans sa vie ou un évènement particulier.

Dommage si il ou elle a besoin de ton soutien… mais te donne envie de te casser le plus loin possible de sa personne.

Ce genre d’épreuves va forcément tester la force de votre amitié. Mais si tu estimes que ça n’est qu’une phase, que c’est temporaire, ça vaut peut-être le coup de s’accrocher.

Il faut néanmoins savoir mettre des limites aux efforts que réclame une relation. Bien qu’elle exige parfois de traverser des moments difficiles, une amitié ne se sauve pas à n’importe quel prix.

Si tu te sens au bout de tes efforts et que tu as envie de mettre fin à votre amitié, c’est sûrement qu’il est temps de le faire.


Ton enthousiasme quand vous vous voyez

Rompre avec un ami, c’est s’affranchir de la culpabilité

Le plus difficile dans une rupture, c’est d’accepter que l’histoire soit finie. 

Les amitiés ne sont pas forcément éternelles. D’ailleurs, il n’y a personne que tu sois obligé·e de te coltiner toute ta vie, même pas ta famille, sauf cas de jumeau siamois peut-être.

Se séparer d’un ami, c’est possible et parfois souhaitable.

Un ami peut vous ôter toute envie de le voir pour de très diverses raisons, et il y a mille façons dont vos « chemins de vie » peuvent diverger en cours de route.

Il n’y a donc pas de culpabilité à avoir si votre relation arrive en bout de course, ou a besoin d’une pause. Ce sont des choses qui arrivent.

Il est facile de ne pas prendre ses responsabilités et d’esquiver la conversation de fond en étant hypocrite.

Mais ton (futur-ex) ami n’apprécierait sûrement pas que tu continues à le voir par culpabilité et crainte de le blesser !  C’est un relou, mais il vaut sûrement mieux que ça.

De plus, tu n’es pas une horrible personne juste parce que tu souhaites t’entourer de gens qui te rendent heureux•se. 

Tout être humain recherche le plaisir et évite la souffrance. C’est à chacun de placer les curseurs de ses seuils de kif et de bad. Tu n’as donc pas à te flageller de faire un choix qui te semble sain pour toi-même.

Maintenant que tu as gagné en sérénité quant au bien-fondé de ta décision, voilà des pistes pour dire gentiment bye-bye à ce·tte ami·e qui t’irrite la rate.


Adiiiooooosss

Pour rompre avec un ami, mets de la distance

C’est la voie ultime de ceux qui refusent la confrontation. En 2018, on appelle aussi ça « ghoster » quelqu’un.

Tu disparais, plus ou moins en douceur, des radars. Tu n’appelles plus, tu mets du temps à répondre aux messages, tu déclines les invitations.

Cela peut signer la fin progressive de votre amitié, mais seulement si ce petit jeu est réciproque.

Dans le cas où la personne souhaite toujours te voir, la ghoster serait juste impoli.

Si tu as valorisé votre amitié dans le passé, tu dois à ta conscience un topo sur ce que cette personne peut désormais attendre de votre relation.

C’est-à-dire plus grand chose, donc.

Ceci dit, prendre raisonnablement ses distances pendant un temps peut préparer l’autre à la rupture au pire, et l’inviter à se remettre en question, au mieux. 

Pour rompre avec un ami, n’anticipe pas sa réaction

Ce qui nous retient de parler, c’est souvent la peur de la réaction de l’autre.

Effectivement, cet·te ami·e va peut-être se vexer ou t’en vouloir jusqu’à la mort. Mais si tu fais de ton mieux pour exprimer tes sentiments sans blesser l’autre, la suite n’est plus ton problème.

D’abord, parce qu’après cette conversation vous ne serez plus ami·es. C’est l’objectif, après tout.

Ensuite, parce que tu as dis ce que tu avais à dire, de la manière la plus honnête et cordiale possible. Tu as rempli ta part du contrat. Tu es responsable de ta sincérité envers les autres, pas des réactions qu’elle provoque.

Larguer quelqu’un et le consoler de la peine que ça lui fait sont deux rôles difficilement compatibles.


Parfois la vérité blesse, c’est ainsi

Pour rompre avec un ami, dis les choses simplement

Se séparer de quelqu’un, ça n’est jamais facile, en amour comme en amitié.

Tu peux t’inspirer de la Communication Non Violente pour exprimer tes besoins que cette relation ne nourrit plus.

Comme en amour, faire la liste de toutes les fois où l’autre a merdé ne sera guère constructif. Mettre en avant ton ressenti sera toujours mieux écouté que des attaques à grands coups de jugements !

Andrea Bonior est l’auteure de The Friendship Fix, un guide complet pour choisir, perdre et garder ses amis. Elle conseille dans cet article de jouer la carte de la transparence avec une déclaration du type :

« Tu as dû remarquer que je traîne plus beaucoup avec toi. Pour être honnête, ma vie est tiraillée entre plusieurs directions en ce moment.

J’ai toujours accordé de l’importance à notre relation mais je n’ai plus le temps de l’entretenir aujourd’hui. »

Cette personne, qui a un jour compté à tes yeux, mérite au moins cette clarté, selon l’experte.

C’est un peu fourbe de prendre le manque de temps pour excuse mais toujours plus diplomate que « Je ne te supporte plus ».

Pour rompre avec un ami, écris-lui une lettre

Il est possible que l’idée du face-à-face avec ton futur ex-pote te tétanise, que la distance ou votre histoire le rende impossible.

Coucher tes sentiments sur papier peut constituer un bon moyen de communiquer, via ces formidables outils qu’on appelle les mots.

La lettre peut expliquer ce qui te pousse à rompre mais aussi revenir sur les bons moments passés, si ça te semble juste.

C’est l’occasion de nuancer le propos en exprimant ta gratitude pour ce que votre relation t’a apporté jusque-là.


Pas ce genre de lettre

Je terminerai donc ce tuto sur une note d’optimisme : ne sois pas triste parce que c’est fini, sois heureuse parce que c’est arrivé !

Hé oui, c’est la rubrique « développement perso », je me sens obligée de faire mon petit Bouddha, que voulez-vous.

N’empêche… c’est vrai ♥

À lire aussi : Un(e) vrai(e) ami(e), c’est quoi ?

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Kiha
    Kiha, Le 2 août 2018 à 19h54

    Spoiler

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!