College Boy : le réalisateur répond au CSA

Indochine est de retour avec un nouveau single, College Boy. Son clip réalisé par Xavier Dolan, qui dénonce la violence et le harcèlement scolaire, fait actuellement polémique. Le réalisateur a publié une lettre ouverte à Françoise Laborde, membre du CSA qui a fustigé la vidéo.

Edit, le 7 mai 2013Xavier Dolan, réalisateur du clip College Boy, a décidé de répondre dans une lettre ouverte à Françoise Laborde, la membre du CSA qui avait critiqué la vidéo avec virulence et souhaitait une interdiction au moins de 18 ans :

« Chère Françoise Laborde,

En 1990, je vous aurais écrit afin de me battre pour que vive le vidéoclip College Boy d’Indochine. En 1990, votre décision et celle de vos pairs aurait fait en sorte qu’il soit vu par des milliers de gens, ou qu’il sombre dans l’oubli, mort-né.

Vingt-trois ans plus tard, les plateformes de diffusion en ligne ont pu nous assurer, depuis jeudi dernier, un nombre de visionnages approchant le million. En effet, l’Internet veillera à la survie de ce document produit non pas dans l’optique d’exploiter la violence de manière superficielle, mais bien dans celle de fournir à la jeunesse une oeuvre à la fois réaliste et poétique, et qui puisse illustrer de manière graphique la brutalité dont ils sont tour à tour les dépositaires, instigateurs, ou témoins. »

L’intégralité de la lettre ouverte de Xavier Dolan à Françoise Laborde est disponible sur le Huffington Post.

Le 2 mai 2013 - College Boy, c’est le nouveau clip d’Indochine, réalisé par l’excellent Xavier Dolan, réalisateur de l’excellent les Amours imaginaires. La vidéo qui illustre la chanson extraite du dernier album du groupe français, prend aux tripes et aborde un sujet toujours aussi révoltant : celui du harcèlement scolaire. On y suit un jeune collégien qui est persécuté par ses camarades de classe.

Note : la vidéo, disponible en exclusivité sur le site du Parisien, est violente. Si tu n’as pas encore bien digéré ton petit déjeuner ou que tu es très sensible, je te conseille de la regarder de travers.

Cette violence, justement, fait actuellement polémique et le clip est menacé d’une interdiction au moins de 16 ou 18 ans et ne devrait pas être diffusée avant 22h. Invitée du Grand Direct des médias, Françoise Laborde, membre du CSA, a jugé qu’une telle mesure était « envisageable » sur Europe 1 et a fustigé l’idée qu’on puisse vouloir dénoncer la violence en montrant de la violence.

Son discours est étrange. Elle dit quelque chose qui m’échappe personnellement : « au nom d’une certaine esthétique, on montre des images d’une violence insoutenable ». C’est peut-être parce que grâce aux récents témoignages sur le harcèlement scolaire, j’ai le sujet en tête, mais j’ai directement compris (et le reste de l’équipe également) que c’était une dénonciation de la violence qui ne prend pas les adolescents avec des pincettes et qui leur met le nez dans leur potentiel caca.

Je ne vois pas « une mode de la violence » comme la membre du CSA le prétend, je vois une façon violente de faire comprendre visuellement (en extrapolant, certes) ce que vivent des milliers de jeunes à travers le monde. Cette boule au ventre, cette angoisse d’aller en cours, ce sentiment d’être incompris – allez donc lire les commentaires des madmoiZelles harcelées, édifiants, m’apparaissent au moins aussi violents que des images fictives d’un adolescent qui se fait torturer à mort.

En voulant censurer ce clip, Madame Laborde ne fait qu’illustrer magnifiquement, et dans des médias à heure de grande écoute, la loi du silence qui pèse sur le harcèlement scolaire. C’est d’autant plus paradoxal que le clip le dénonce lui aussi, en bandant les yeux des personnages autour des principaux protagonistes.

Alors quand j’entends Madame Laborde prétendre que les images ne correspondent pas aux paroles, j’ai envie de secouer mes écouteurs : bien sûr que les paroles ne décrivent pas exactement les images que l’on peut voir, mais il faut vraiment avoir de la Danette dans les esgourdes pour ne pas comprendre que la chanson parle entre autres de mal-être et de difficulté à s’insérer dans la société. 

Le clip est défendu par Nicola Sirkis. Pour le Parisien, il explique que le message est moins spectaculaire qu’éducatif : « Pour moi, c’est la même démarche que lorsque la sécurité routière réalise un clip choc pour sensibiliser aux accidents de la route. C’est plus éducatif qu’autre chose ». Cette comparaison me paraît tout à fait légitime : les campagnes de la sécurité routière sont parfois extrêmement brutales, il y a du sang, des cris, de la souffrance. Bien sûr, le harcèlement à l’école tue moins que la route, et alors ? Au nom de quoi on imposerait moins de violence pour dénoncer un mal qu’un autre ?

De son côté, Xavier Dolan avoue ne pas comprendre qu’on puisse les accuser de faire de la violence pour dénoncer la violence. Toujours au Parisien, il raconte :

« Dire que ça encourage la violence, c’est complètement stupide. […] Il n’y a pas d’ambiguïté dans le message de non-violence du clip. On est immédiatement dans l’empathie avec le personnage. »

Et toi, qu’en penses-tu ? Penses-tu qu’il y a d’autres moyens de contrer la violence qu’en l’imposant à la rétine ou trouves-tu au contraire que le message d’Indochine et de Xavier Dolan passe très bien – et peut-être mieux – de cette façon ?

Tous les articles Actu en France , Culture , Musique , Société
Les autres papiers parlant de Clips , Harcèlement scolaire , Indochine , Polémique
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 85 commentaires !

Lire l'intégralité des 85 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Sunshine Moon
    Sunshine Moon, Le dimanche 5 mai 2013 à 16h33

    Je vous conseil de regarder la vidéo de loka sur youtube, qui parle très bien de ce clip, de ce qu'elle en pense et aussi de son expérience personnelle (elle a été victime de harcèlement étant jeune).

  • PepperH
    PepperH, Le mardi 7 mai 2013 à 13h42

    akela;4096253
    Je trouve le clip esthétiquement réussi mais je trouve dommage la présence de la religion - quelle qu'elle soit - et la présence d'armes.
    Les armes dans une école, ce n'est pas exactement ce qu'on pourrait qualifier de quotidien en France - oui je sais, Dolan est Canadien, m'enfin ça ne devrait pas l'empêcher d'essayer de faire un truc qui a l'air de se passer en France. Les armes, ça fait américain, et ça fait qu'on s'en détache car "non mais on n'a pas de ça chez nous, c'est seulement chez eux, ça".
    [...]
    Je suis bien d'accord pour le côté religion (je ne trouve pas qu'il ait grand-chose à faire avec ça.)
    Par contre, pour ce qui est des armes, pour moi à partir du moment où les bullies commencent à crucifier le jeune, on entre dans une dimension métaphorique qui se poursuit jusqu'à la fin. En tout cas, c'est la vision que j'en ai eu; les spectateurs ont les yeux bandés, le martyr est monté sur la croix, la violence est traduite par les clous qui l'y tiennent et aussi par les armes qui sont aujourd'hui le symbole mondial de la violence. Le fait que les armes à feu soient moins courantes en France contribue même à donner plus de force à l'image.


    D'ailleurs, la seule chose plus choquante dans ce clip que dans le reste du PAF, à mon sens, c'est la réaction des "forces de l'ordre" à la fin, où on accorde plus de crédit à la parole du harceleur qu'à celle de la victime, et je pense que c'est le but recherché.

    Je me souviens d'un journal télévisé, quelques années en arrière, où on montrait les premières images de la guerre en Irak et où un avertissement était formulé environ quinze secondes avant la diffusion, comme quoi les images pouvaient se révéler choquantes pour les plus jeunes. Je devais avoir douze ans, et j'ai vu pour la première fois des gens mourir à la télé, des cadavres un peu partout sur le sol... et c'était le début du journal de 20 heures, il y a une dizaine d'années. Depuis, la vraie violence tout comme la violence des films, on en a plein nos télés. Ce clip choque tout particulièrement parce qu'un grand nombre d'adultes refuse de croire que ce clip est une œuvre qui dépeint une réalité, réalité qui les dérange. Plutôt que de secouer un peu les gamins et surtout le reste des adultes, cette majorité qui laisse le harcèlement scolaire continuer en fermant les yeux, on préfère diffuser le clip après 22h.

    Mais oui, parlez-nous d'hypocrisie.

  • Marion-perso
    Marion-perso, Le mardi 7 mai 2013 à 14h56

    Je ne vais pas m'étendre, mais un grand merci pour Indochine et Xavier DOLAN (les deux combinés c'est juste parfait)

    Le clip m'a foutu les larmes aux yeux, je l'ai trouvé d'une justesse et d'une poésie impressionnante.

    Censuré le clip aux moins de 16 et 18 ans ? Quel serait l'intérêt si on n'apprend l'existence de ce clip qu'à la fin de ses années d'harcèlement ?

    Il faudrait arrêter à un moment de prendre les enfants pour des débiles qui vivent dans le monde de Disney. On se rend déjà vite compte à 5 ans de beaucoup de chose ! (Petite anecdote, ma ptiote à cet âge connaît le mot "bite" (et sait à quoi cela réfère) car elle l'a déjà entendu à l'école m'a-t-elle dit !)

    J'avais regardé un reportage sur le harcèlement scolaire sur Zone interdite. C'était franchement déchirant de voir un enfant de 4 ans rester chez lui parce qu'il s'était fait taper dessus à l'école ...

  • Euki
    Euki, Le mardi 7 mai 2013 à 15h32

    autrucheautruche;4101451
    Mais en fait je trouve ça tout à fait normal qu'ils veuillent le censurer, moi les clips je regardais ça le matin en me levant, et je trouve pas spécialement normal de montrer une vidéo aussi choquante à des enfants de 6 ans :shifty:
    Ce que je ne trouve pas normal c'est que Dolan n'aie pas prévu de faire une version "soft", qu'il ne dise pas qu'il n'avait pas prévu qu'on trouverait choquant qu'un enfant se retrouve face à une scène en gros plan où l'on enfonce un clou dans la main d'un gamin :facepalm:

    A part ça j'ai enfin vu le clip et même si on y retrouve tous les défauts de Nolan j'ai bien aimé, j'ai hâte qu'il grandisse et fasse des trucs de plus en plus chouette :cheer:
    et la musique d'indochine, je croit que je me tairais, niveau parole et construction je comprend toujours pas ce que ça a de mieux que booba :lol:
    :goth:  « Le Sirkisator » : générateur de chansons d’Indochine  :goth:

    Il faut cliquer sur le "Allez encore ! Chop chop saaaay" pour générer une nouvelle création !

    :langue:

  • DestyNova_
    DestyNova_, Le mardi 7 mai 2013 à 15h44

    Bon, en fait sa réponse ne répond pas vraiment aux arguments avancés selon moi. C'est un débat de sourds et personne n'a encore vraiment parlé du problème du harcèlement scolaire.

    Je dirais donc epic fail pour "la cause" et epic win pour qu'on sache qu'Indochine a sorti un nouvel album et pour la violence gratuite entre deux clips de filles à poil.

    J'ai donc envie de dire ...

    Spoiler

  • LadyFae
    LadyFae, Le mardi 7 mai 2013 à 19h14

    Très beau clip, qui trouve un écho particulier en moi, qui ai été harcelée pendant l'intégralité de mes années collège.

    Pour ceux et celles qui ne voient pas le rapport entre la crucifixion et le harcèlement scolaire, je pense que c'est pour marquer le passage du clip à un plan symbolique. Idem avec les armes et le tazer.

    Les boulettes de papier, les insultes et les bousculades, ça, c'est réel, ça, c'est palpable. La mort psychique de la personne harcelée, ça, on ne le voit pas, parce qu'elle n'est pas aussi spectaculaire qu'une fusillade. La crucifixion et les armes à feu donnent un visage à ce qui se passe à l'intérieur de la victime de harcèlement : une pure et simple mise à mort.

    Evidemment que ce clip ne parle pas des armes à feu dans les cours d'école : selon moi (ce n'est que mon interprétation, après tout), ce clip met sur le même plan la violence physique et la violence psychique. Être harcelé, c'est comme se prendre des rafales de balles, c'est comme être crucifié : c'est être tué.

    Personnellement, je n'y ai pas vu de propos sur l'homophobie ou les armes à feu dans les écoles. J'y ai vu l'illustration des effets réels (bien qu'invisibles) du harcèlement.

    Et j'ai toujours un frisson dans le dos quand je vois que certain(e)s n'y voient pas la dénonciation du harcèlement. La souffrance psychique est-elle si invisible que ça ? Doit-elle respecter des codes de convenance pour s'exprimer ?

    Bref, je m'emballe parce que je me sens particulièrement concernée. Et le pire, dans l'histoire, c'est que je n'aime pas Indochine. Mais je les remercie pour ce magnifique clip.

  • Lady Von Duck
    Lady Von Duck, Le mardi 7 mai 2013 à 19h23

    freakyfresh;4101525
    j'ai pas compris le coup du vernis noir /dissolvant pendant le repas avec ces parents, si quelqu'un peut m'expliquer la symbolique :erf:
    sinon, je dois etre lobotomisé par les images de violences que l'on voit partout, mais j'ai pas trouvé ça spécialement choquant ...

    et la fin du clip m'a fait repenser à l'affaire carla  :tears:
    Le clip parle de harcèlement scolaire mais principalement harcèlement scolaire homophobe (c'est pas moi qui le dit, c'est xavier Dolan)
    D'où par exemple la place de la religion dedans. Le vernis peut avoir plusieurs explications:

    - Déjà il s'agit d'un signe distinctif, qui plus est un signe distinctif "féminin". On comprend que le garçon est un peu différent, qu'il sort de la norme. Il n'est pas forcément gay en fait, mais les autres à cause de cette différence vont s'acharner sur lui. C'est un peu cet effet de meute qui consiste à vouloir faire disparaitre tout ce qui ne rentre pas dans le moule/le groupe

    - Sa mère lui enlève ce vernis. Elle cherche elle aussi à le faire rentrer dans la norme, dans le moule. Qui plus est elle le fait devant le reste de la famille, hilare, ce qui implique une forme d'humiliation. On moque sa différence, on ne le prend pas au sérieux.
    Ce qui implique aussi que le jeune ne peut pas se retourner vers eux et leur parler des violences qu'il subit à l'école.

    (et je ne crois pas qu'il porte du vernis à l'école, ce qui veut aussi peut être dire qu'il se cache en cours et qu'il ne peut pas non plus s'exprimer dans la sécurité de son foyer)

    Sinon j'ai trouvé la lettre de Xavier Dolan très bien, même si j'aurais été encore un peu plus loin que lui dans ses propos et dans sa démonstration

  • Aventine
    Aventine, Le mercredi 8 mai 2013 à 15h26

    Personnellement j'ai du regarder jusqu'à ce que la chanson commence, avec les mains devant les yeux ( au cas où ) et la peur au ventre avant même que le clip est commencé .... ​
    Ensuite je suis revenue sur ce post et j'ai lu les commentaires, j'ai couru aux toilettes en lisant la brève description que certaines donnaient en commentaire ( je ne vous en veux pas PEACE ) ​
    Donc c'est vrai que y en a qui peuvent aimer, mais pour les personnes comme moi, qui se cachent les yeux durant un extrait de ce film sur le génocide du Rwanda et qui manque de faire une crise de panique en voyant les Juifs se faire exécuter dans " Le Pianiste ", ce serait vraiment cool de faire une version " Soft " comme certaines l'ont déjà dit ici. ​
    Et je suis quand même pas vraiment sûre que si l'on passe ce clip après 22h ce ne soit pas pire.​
    Bon après j'ai 14 ans et j'ai déjà été victime de harcèlement scolaire et je ne me sent pas mieux après avoir vu ça.​

  • Rosemary_Mo
    Rosemary_Mo, Le samedi 11 mai 2013 à 14h51

    lady-godiva;4091847
    rosemary_mo;4091739
    Je trouves ça vraiment ridicule de censurer une oeuvre telle que celle-ci. Qu'on se le dise, Xavier Dolan est un dieu et je ne comprend pas la réaction qu'on eu les autorités. Limiter le visionnage à partir d'une certaine heure et sous contrôle parental à la limite, mais certainement pas une censure comme celle-ci.
    C'est un sujet d'actualité (la preuve, on en parlais encre aujourd'hui sur Madmoizelle!), il serait temps de crèver l'abcès! :facepalm:
    Ah oui, au passage, Le jeune comédien du Clip s'appelle Antoine Olivier Pilon et a été reçu lors du 13ème festival de cinéma du Grain à Démoudre de Gonfreville l'Orcher grâce à sa prestation dans Frisson des Collines, j'ai eu l'occasion de l’interviewer avec une autre Madz (@Lafilledenface     ;)) et de passer une super soirée avec lui et le producteur de  Frisson et je suis encore une fois épatée par son talent. C'est un gamin adorable, qui a les pieds sur terre et une sensibilité incroyable. Cœur sur lui comme qui dirais! <3
    Si tu as le lien vers l'interview que vous avez faîtes de lui, cela pourrais être intéressant pour les madmoizelles de pouvoir le lire. Histoire de mieux connaître l'acteur principal de ce clip qui fait tant polémique ! :)

    Et une normande de plus sur le forum ! :hello:
    Humm, faut que je me renseigne, ça a été filmé mais je ne sais pas si ça a été mis sur le site de l'asso!
    Je lance mon enquête et si je trouve je partage!

    VIVE LA NORMANDIE! YATAA! :attaque:

  • Rosemary_Mo
    Rosemary_Mo, Le lundi 13 mai 2013 à 23h01

    rosemary_mo;4109345
    lady-godiva;4091847
    rosemary_mo;4091739
    Je trouves ça vraiment ridicule de censurer une oeuvre telle que celle-ci. Qu'on se le dise, Xavier Dolan est un dieu et je ne comprend pas la réaction qu'on eu les autorités. Limiter le visionnage à partir d'une certaine heure et sous contrôle parental à la limite, mais certainement pas une censure comme celle-ci.
    C'est un sujet d'actualité (la preuve, on en parlais encre aujourd'hui sur Madmoizelle!), il serait temps de crèver l'abcès! :facepalm:
    Ah oui, au passage, Le jeune comédien du Clip s'appelle Antoine Olivier Pilon et a été reçu lors du 13ème festival de cinéma du Grain à Démoudre de Gonfreville l'Orcher grâce à sa prestation dans Frisson des Collines, j'ai eu l'occasion de l’interviewer avec une autre Madz (@Lafilledenface      ;)) et de passer une super soirée avec lui et le producteur de  Frisson et je suis encore une fois épatée par son talent. C'est un gamin adorable, qui a les pieds sur terre et une sensibilité incroyable. Cœur sur lui comme qui dirais! <3
    Si tu as le lien vers l'interview que vous avez faîtes de lui, cela pourrais être intéressant pour les madmoizelles de pouvoir le lire. Histoire de mieux connaître l'acteur principal de ce clip qui fait tant polémique ! :)

    Et une normande de plus sur le forum ! :hello:
    Humm, faut que je me renseigne, ça a été filmé mais je ne sais pas si ça a été mis sur le site de l'asso!
    Je lance mon enquête et si je trouve je partage!

    VIVE LA NORMANDIE! YATAA! :attaque:
    Voilà, j'ai pas trouvé l'interview entière mais j'ai un extrait sur ce lien, vers 2 minutes environ je pense. Il était accompagné du Producteur du film pour lequel on le recevait. :)
    http://www.dugrainademoudre.net/Films-du-grain-a-demoudre/journal-13eme-festival-ven-23-nov.html
    Cadeau. :test

Lire l'intégralité des 85 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)