Deux clics pour l’eau potable au Rwanda : visionnez et partagez cette vidéo !

L'entreprise Keurig Green Mountain s'est engagée à verser 1$ par nombre de vues sur cette vidéo, jusqu'à 100 000$ si elle atteint les 100 000 vues avant le 15 août. Chiche ? Finançons l'accès à l'eau potable en deux clics !

Et si je vous disais que vous avez le pouvoir de participer au financement de l’accès à l’eau potable au Rwanda en deux clics seulement ?

L’ONG Charity: Water a réalisé une vidéo pour promouvoir son action auprès des populations privées d’accès à l’eau potable. Pour cette campagne, elle s’est associée à une entreprise de café, Keurig Green Moutain, qui reversera à l’ONG une somme égale au nombre de vues récoltées sous la vidéo au 15 août 2014.

Nous avons, vous avez le pouvoir de faire grimper la cagnotte jusqu’à 100 000$, et ce en deux clics seulement : 

  1. Premier clic : regardez la vidéo ci-dessous. 
  2. Deuxième clic :  partagez cet article au maximum de monde ! 

« Bonjour. Je suis Paul, de Charity: Water, et nous faisons un partenariat avec Keurig Green Mountain pour donner accès à l’eau potable à un million de personnes d’ici 2020.

Et nous commençons ici, au Rwanda.

Nous avons rencontré cette famille. Elle vient de recevoir un prototype de pompe dans leur village.

Sans cette pompe, ces habitants doivent se lever bien avant le soleil, marcher jusque de l’autre côté de la colline pour aller remplir des jerricans avec de l’eau de rivière sale, et les porter au retour.

Mais à présent, l’eau potable est accessible à côté de leurs maisons. Les enfants sont plus heureux, en meilleure santé, et ils font des progrès à l’école car ils ont plus de temps pour faire leurs devoirs.

Voilà le type de changements que nous voulons voir, ce que nous voulons faire pour aider tous ces gens, ici, au Rwanda.

Avec le soutien de Keurig Green Mountain, chaque fois que cette vidéo est visionnée, un dollar est reversé au projet d’accès à l’eau potable. Aidez-nous à atteindre 100 000 vues, et prenez part au développement de l’accès à l’eau potable au Rwanda. »

« Faites une pause. Préparez-vous un café. Partagez cette vidéo. »

#BrewViewGive jusqu’au 15 août !

La vidéo a été mise en ligne le 30 juillet, et elle ne totalise que 13 435 vues à l’heure où j’écris ces lignes, soit à une semaine de la fin du challenge.

Nous avons jusqu’au 15 août pour promouvoir l’accès à l’eau potable au Rwanda, juste en faisant grimper le compteur de vues sur YouTube !

L’accès à l’eau potable est crucial pour le développement, au-delà de la survie et de la santé des populations, ainsi que l’explique cette autre vidéo de Charity: Water.

« L’eau est un besoin vital. Mais il y a une crise de l’eau actuellement dans le monde.

Sérieusement : une crise. Près d’un milliard de personnes vivent sans accès à l’eau potable, et ce dans plusieurs régions du monde, plus spécifiquement dans les pays en voie de développement, en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud-Est et en Amérique Latine.

C’est une crise de l’eau, parce qu’elle commence avec l’eau. Mais l’accès à l’eau conditionne tout : l’accès à l’éducation, la santé, la pauvreté, et affecte particulièrement les femmes et les enfants.

Prenons par exemple une famille prise dans la crise de l’eau.

Ils vivent certainement avec moins d’un dollar par jour. Lorsqu’ils ont soif, ils ne peuvent pas simplement ouvrir le robinet pour un verre d’eau fraîche. Ils n’ont pas de robinet. À la place, les femmes et les enfants doivent aller chercher de l’eau.

Beaucoup marchent jusqu’à trois heures par jour, pour aller chercher de l’eau au marais, à l’étang ou à la rivière la plus proche.

Des eaux courante ou stagnantes, à découvert, exposées à toutes sortes de bactéries.

Le temps qu’ils passent à aller chercher de l’eau est un temps qu’ils ne passent pas à apprendre à lire, écrire, travailler pour subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles.

Certaines femmes d’Afrique subsaharienne passent plus de temps à aller chercher de l’eau qu’à n’importe quelle autre activité dans leur journée.

Et ces marches ne sont pas seulement longues : elles sont dangereuses. Les femmes sont seules, et encombrées par vingt kilos d’eau. Beaucoup se blessent ; parfois, elles sont attaquées. Lorsqu’elles rentrent, le peu d’eau qu’elles ramènent n’est pas propre.

Certaines familles savent que leur eau est contaminée par des bactéries responsables de diarrhées, qui peuvent leur causer une sévère déshydratation, jusqu’à la mort. Mais quel autre choix ont-elles ?

Les enfants, et surtout les nourrissons, sont les plus touchés par ces maladies. Toutes les 90 secondes, une mère perd un de ses enfants à cause d’une maladie liée à l’eau contaminée.

Et chaque jour, près d’un milliard d’individus vivent ainsi.

Jusqu’à ce qu’ils reçoivent un peu d’aide.

La crise de l’eau peut être résolue, les solutions existent. Certaines sont innovantes, comme les systèmes de filtration, d’autres sont déjà bien rodées, comme les puits ou les pompes. Ces solutions rapprochent l’eau potable des populations qui en dépendent.

Une source d’eau potable près d’un village libère des heures de temps aux femmes et aux enfants qui sont normalement chargés d’aller en chercher.

Ces heures sont des opportunités. C’est la liberté d’aller à l’école, d’apprendre, de développer une activité, d’élever une famille.

Rien qu’en Afrique, on pourrait dégager ainsi 40 milliards d’heures par an. C’est l’équivalent du temps de travail annuel de la France !

L’eau potable réduit l’exposition aux maladies, ce qui entraîne une réduction des dépenses en médicaments, ce qui laisse davantage d’argent disponible pour les fournitures scolaires. Et si la fontaine ou le puits est bâti à côté d’une école, cela peut entraîner une meilleure assiduité des enfants, et surtout des petites filles.

La crise de l’eau est très étendue, mais nous pouvons la résoudre.

20$ seulement peuvent permettre à une personne d’avoir accès à l’eau potable dans son village. Mais ce sera bien plus qu’un simple accès à l’eau. Parce que l’eau change tout. »

Pour aller plus loin :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Thedreaming
    Thedreaming, Le 9 août 2014 à 15h32

    azo_;4866943
    Je suis étonnée que personne ne parle de Goodeed !

    Comment ça marche ?

    "Goodeed est un site internet qui vous permet d’effectuer des dons de repas, de vaccins ou bien d’arbres, gratuitement.

    Vous choisissez votre don, puis regardez un spot publicitaire. L’argent généré par la pub finance le don choisi qui est ensuite pris en charge par une association compétente."

    Ce site a été créé par de jeunes français ! :hugs:

    Enfin bon, comme quoi il est possible de faire des dons sans sortir de son lit et sans sortir un sous de sa poche :)
    Je ne connaissais que le site clicanimaux qui permet de nourrir des animaux abandonnés en cliquant et en visionnant une pub.
    http://www.clicanimaux.com/

    Merci pour le site Goodeed. ;)

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)