Entre carrière stable et rêve d’une vie, que choisiriez-vous ?

Par  |  | 17 Commentaires

Le Monde a posé sur son site une question drôlement intéressante. Entre le job de vos rêves et un travail stable financièrement, quel choix faisons-nous ?

Entre carrière stable et rêve d’une vie, que choisiriez-vous ?

Il vient un moment dans la vie où on doit faire un choix : quel métier allons-nous choisir ? Pour quoi sommes-nous fait•es ? À cette question s’ajoute une autre, de plus en plus écrasante : quels sont les secteurs porteurs aujourd’hui ?

À lire aussi : Carrière ET famille, j’ai décidé de tout choisir

À titre personnel, j’ai écumé les centres d’orientation dans l’espoir de trouver ma voie. Personne ne m’a poussée vers tel ou tel métier, mais on m’a toujours répété la même chose : les secteurs porteurs aujourd’hui, c’est le tertiaire.

Tu veux être journaliste ? Bof non, va plutôt t’occuper des vieux et des bébés. Sauf que je n’avais pas envie de m’occuper des vieux et des bébés.

Et je ne suis pas la seule à m’être retrouvée face à ce choix cornélien. Le Monde s’est penché sur ce dilemme au travers d’un article regroupant différents témoignages. Et mine de rien, ça fait réfléchir.

À lire aussi : REPLAY — La réorientation (pourquoi et comment changer de vie ?)

« Quand on a la quasi-certitude de s’écraser, autant profiter du paysage. »

Raison pour laquelle Léo, 25 ans, prend son temps. Bac ES en poche, il s’était, dans un premier temps, lancé dans des études d’administration économique et sociale (AES). Un choix « sans passion ni dégoût » mais sécurisant, « pour faire plaisir » à ses parents.

Après s’être aperçu qu’il ne « pourrait pas aller loin » sans plus de motivation, il a choisi de prendre le virage du « fun » en postulant dans une école de cinéma où il est aujourd’hui un étudiant heureux :

« J’ai conscience que réalisateur n’est pas un métier, tout juste une passion qu’on a parfois la chance d’exercer si un producteur parie sur vous. »

Pas facile de faire la part des choses dans son orientation, entre le plaisir et l’argent. Parce qu’en plus de la pression qu’on s’inflige à soi-même, on subit parfois celle imposée par nos parents, nos proches, qui veulent nous voir prospérer.

Pour ma part j’ai finalement choisi la carrière de journaliste, faisant du même coup une croix sur la villa avec piscine à Ibiza.

Et vous, avez-vous déjà été confronté•es à ce choix ? Quelle décision avez-vous prise ?

big-cdd-cdi-revenu-de-base

À lire aussi : Hugo Décrypte… le revenu de base (et les candidats à la présidentielle qui y pensent)


Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Luniiie
    Luniiie, Le 11 décembre 2016 à 0h44

    Je pense que la question est surtout posée pour ceux dont la passion est rarement vue comme "un vrai métier" par les bien-pensants, cela concernait moins ceux dont la passion peut mener à un métier relativement facilement accessible en termes de salaire et de débouchés.

    Spoiler

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!