Cam Clash et les réfugiés syriens : attention ça fait mal

Par  |  | 26 Commentaires

Un couple de réfugiés syriens fait la manche dans la rue et les passants réagissent devant les caméras de Cam Clash... Pas forcément pour la postérité...

Cam Clash et les réfugiés syriens : attention ça fait mal

Article initialement publié le 4 mars 2016

Cam-Clash s’attaque aux réfugiés syrien et ça remue les tripes. Depuis quelques temps, cette crise est au coeur de l’actualité. Comment aider ces quatre millions d’êtres humains qui fuient leur pays en guerre ? Où les accueillir ? 

Le principe de Cam-Clash est simple : Faire une caméra cachée sur un sujet d’actualité pour observer les réactions des passants. Dans cet épisode, un couple de réfugiés syriens est mis en scène entrain de faire la manche. Un premier complice réagit en déconseillant aux passants de donner de l’argent, reprenant des arguments tel que le taux de chômage déjà élevé. Une deuxième complice est là pour répondre dans l’autre sens.

« C’est à peine une aile du Stade de France »

Des réfugiés, la France est chargée d’en accueillir 24 000. Un chiffre qui peut paraître impressionnant mais qui ne l’est pas tant que ça : un des participants n’hésite pas à tempérer en disant que cela représente à peine une aile du stade de France.

La vidéo commence avec les passant qui contredisent le premier complice en disant que tout le monde a le droit au respect et qu’ils n’ont nulle part ailleurs où aller… Et puis l’expérience se gâte. Une victime de la caméra caché s’exprime ainsi :

On peut pas aider les gens comme ça. Déjà on a beaucoup de chômeurs (…)

Ce passant pointe par la suite du doigt les pays du Golfe, qui selon lui devraient aider ces réfugiés à la place de la France. Un autre n’hésite pas non plus à donner son avis… Plutôt contre.

Nous autres on est français, on a grandit là, on n’arrive pas à s’en sortir… C’est pas qu’on est raciste mais faut dire la vérité : au lieu de les ramener ici (…) faut les garder là-bas pour les aider.

Il y a effectivement des choses à résoudre mais la situation sur place est très compliquée comme nous l’explique cette vidéo du monde. En attendant que la situation soit résolue (ce qui peut prendre des décennies), on ne peut pas renvoyer des gens là-bas car ce pays est en guerre. Si ces personnes l’ont fuit, il y a des raisons. Personne ne se dit gratuitement un matin « oh ben je vais tout plaquer pour aller faire la manche sous la pluie dans un pays où on ne veut pas vraiment de moi ».

Ne pas confondre : Syrien, arabe, et musulman…

La séquence la plus dérangeante arrive quand une dame réagit sans demi-mesure contre la cause des réfugiés.

Moi c’est pas la question qu’ils viennent… C’est plutôt qu’ils viennent avec leur religion. On va être plus de musulmans que de français. Dans les écoles, le ministre de l’éducation va nous obliger à apprendre l’arabe (…) Dans quelques années… On sera sous dominance arabe et on parlera tous arabe.

Plus de musulmans que de Français ? Mais musulman est une religion et « Français » une nationalité. Ce n’est pas la même chose.

Elle fait aussi un amalgame entre la langue arabe, la religion musulmane et les syriens, qui sont des données différentes. Si la langue arabe peut être liée à la religion musulmane car c’est la langue du Coran, les syriens parlent un autre dialecte arabe. Encore une fois, musulman n’étant qu’une religion, on peut l’être sans être arabe, comme l’on peut très bien être aussi arabe et non-musulman.

big-je-suis-arabe

« Il est du devoir de chacun d’entre nous de ne jamais laisser faire »

La vidéo finis sur une touche positive, avec l’énorme coup de gueule d’une juriste d’origine marocaine qui témoigne face caméra de son avis sur la France d’aujourd’hui :

Je trouve que la société pousse certaines personnes au fatalisme, à ne jamais réagir, y compris quand les propos dépassent le respect. Le respect dû à la personne, à toutes personnes (…). Je crois qu’il est du devoir de chacun d’entre nous de ne jamais laisser faire.

S’il vous plaît, écoutez cette femme. Inspirez vous d’elle et de sa répartie pour répondre si vous vous retrouvez confronté à des propos qui vous semblent inacceptables. 

Agir, c’est parfois simplement réagir. 

big-que-faire-aider-refugies


Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Freehug
    Freehug, Le 10 mars 2016 à 16h45

    @Camililia : : comme le mentionne @madmoizelle N le passing est important dans les affaires de racisme. En gros, c'est à quel "groupe" tu as l'air d'appartenir, par exemple on peut être arabe avec la peau claire et le nom peu connoté, et donc être confondu avec un français "gaulois" (j'ai horreur de l'expression "de souche" mais je ne sais pas comment la remplacer). Et du coup subir le racisme ordinaire de façon moins marquée que quelqu'un de typé.

    Spoiler: Personnellement (ne pas citer)

    Pour ce qui est de l'injonction à la pédagogie, autant je la trouve insupportable quand on veut l'imposer aux individus H24, autant dans le cadre d'une émission qui a nécessité la collaboration de plusieurs personnes sur un sujet polémique, ça me semble pertinent. Ouais, si on me demande si quand je pète ça sent le couscous (véridique) personne n'a à me reprocher de me barrer en traitant le coupable de gros con. Par contre, dans une émission sur le racisme et l'humour j'attends un peu plus qu'un clash où un complice commet cette "blague", un deuxième s'indigne et on attend que des "vrais passants" réagissent à chaud.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!